iciHaïti - Santé : Nette diminution des cas de choléra

iciHaïti - XIIIe CARIFESTA : J-1 avant le vernissage de l'exposition «Haïti Nouvelle Vague»

iciHaïti - Football U-15 : La sélection nationale de retour au pays

iciHaïti - AVIS Cayes : Ouverture d'un Centre de Réception et de Livraison de Documents d'Identité

iciHaïti - Le saviez-vous ? : Les Taxis-moto sans statut légal en Haïti


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Social : Des haïtiens quittent Haïti pour entrer illégalement au Canada

Haïti - Éducation : 10 mois après le passage de Matthew, des dizaines d'écoles toujours pas réparées

Haïti - Humanitaire : Depuis plus de 7 ans, 37,967 haïtiens vivent toujours dans des camps !

Haïti - FLASH : Éclipse solaire, le Gouvernement mobilisé


+ de nouvelles



Haïti - République Dominicaine : L'exode des haïtiens prend de l’ampleur
22/06/2015 09:43:08

Haïti - République Dominicaine : L'exode des haïtiens prend de l’ampleur
Alors que les rapatriements par les autorités dominicaines n’ont pas encore débutés, les départs volontaires d’haïtiens en situation migratoire irrégulière, commencés en début de semaine dernière, ont fortement augmentés ce weekend. Les 8 principaux passages frontaliers entre Haïti et la République dominicaine sont restées encombrées avec l'arrivée de centaines d'haïtiens (hommes, femmes et enfants) sans papiers, qui retournaient avec leurs effets personnels en Haïti, devant l'impossibilité de se qualifier au Plan National de Régularisation des Étrangers qui s’est achevé mercredi 17 juin à minuit.

Le plus grand nombre d'Haïtiens a été enregistré au poste frontière de Dajabon, suivi de Jimani, Elias Piña et Pedernales dans le Sud.

La plupart de nos compatriotes qui ont décidé de rentrer chez eux, viennent entre autres de la région de Mao, Santiago Rodriguez, Santiago, Moca, La Vega, San Francisco de Macoris, Constance, Cotuí et de la zone agricole de Licey al Medio, Cayetano Germosén, la province Valverde... La plupart retournaient dans les villes d’Anse-à-Pitres, Velladere, Ounaminthe, Cap-Haïtien, Jacmel, Croix des Bouquets, et d'autres villes proches de la frontière avec la République dominicaine.

De nombreuses familles haïtiennes se sont regrouper pour réduire les coûts de déménagement des lieux où ils vivaient jusqu'à la douane, où ils sont montés à bord des camions et d’autres moyens de transport.



À Dajabón, dès les premières heures de dimanche, des centaines d'Haïtiens se sont présentés aux portes qui séparent cette province des communautés haïtiennes du Nord-Ouest, notamment Ounaminthe, Fort Liberté, pour aller vers ces endroits mais aussi à Cap-Haïtien et à Port-au-Prince.

Dans la Province de Montecristi, comme dans d’autres communautés du Nord-Ouest, les départs d’haïtiens étaient également nombreux. Certains propriétaires de fermes ont rapporté que des dizaines de travailleurs haïtiens qui devaient se présenter, ne l'ont pas fait, après avoir reçu leur salaire hebdomadaire. Dans certains ferme d'élevage et plantations de bananes c’était le même constat.

À Santiago, le responsable d'une des lignes de bus à destination de Dajabón, a indiqué qu’entre samedi et dimanche, c’est par centaines que les haïtiens ont utilisé les transports en commun a destination de Dajabón. Même information auprès de l'entreprise de cars Caribe Tours et de Transports Cibao.

Pour protéger les Haïtiens qui retourne volontairement en Haïti, les autorités dominicaines, en particulier la Police nationale, le J-2, le Département des opérations de recherche Border (DOIF) et d'autres organismes du gouvernement ont formé des brigades pour empêcher les gangs d’haïtiens et de dominicains, d'agresser ceux qui retournent dans leur pays.

Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-14253-haiti-social-des-centres-d-accueil-fantome-pour-les-futurs-rapatries.html
http://www.haitilibre.com/article-14234-haiti-flash-precisions-dominicaines-sur-le-processus-de-rapatriement.html

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss Bookmarkez l'article
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


yfed302
Posté le 04/07/2015 17:56:14
Cette situation est la résultante immédiate de l'attitude des politiciens qui ont gouverné le pays depuis des lustres. Ils n'ont jamais pris leur responsabilité face au peuple et à la Nation. Ils n'ont pensé qu'à une seule chose: se remplir les poches et quitter le pays. Certains ont même ouvert des usines en R.D alors que le peuple ne travaille pas ici. Nous ne pouvons pas apporter de solution convenable et immédiate à ce problème. Mais, c'est l'occasion idéale pour le réveil du peuple et de la conscience nationale. il serait important que les candidats aux prochaines élections intègrent la situation actuelle dans leurs discours électoraux et expliquent au peuple ce qu'ils veulent faire en la circonstance. Il faudrait aussi qu'ils profitent du moment pour élever la conscience politique du peuple afin que l'on n'aille pas voter pour quelqu'un que l'on aime, mais pour celui qui aura offert le meilleur programme politique au pays. C'est aussi le moment où les différentes composantes sociales d'Haiti doivent se souder en un seul bloc: Noirs, mulâtres, pauvres, riches et diaspora pour bâtir un nouveau pays. Bâtissons donc une Haiti forte où il fera bon vivre.
adinel crenise
Posté le 24/06/2015 07:25:46
Il faut une intervention des organisation internationales sur la question afin de clarifier la situation au point de vue diplomatique et prendre des dispostions diplomatiques, car au lendemain de 1843 il y a eu un traité si la République Dominicaine décide de rompre qu'elle le déclare comme ca Haiti saura a quoi s'en tenir. La RD a couvée cette situation dans sa logique de braceros (main d'oeuvre a bon marché) , elle a une relation diplomatique avec Haiti, elle a signee pas mal de traités, il faut trouver une solution amiable et vite
Haitipapmouri
Posté le 22/06/2015 17:55:40
Cela ne sert à rien de rassembler de l'argent et de le distribuer bêtement sans un véritable projet de développement. Il faut absolument reprendre la production nationale et augmenter les taxes sur les produits dominicains qui concurrencent nos produits. Il faut absolument reprendre la cimenterie d'Haiti et le fer. Il faut absolument donner une réponse aux dominicains et le plus vite possible.
kdavelyn
Posté le 22/06/2015 16:02:23
C'est une situation dramatique, qu'on ne peut pas apporter de solutions à chaud. Sinon, on oserait demander à tous les candidats aux élections présidentielles d'apporter une partie de leurs dépenses pour ces rapatriés volontaires ou pas. Mais les choses ne sont jamais comme on l'aurait souhaité. Donc, c'est le moment de dire aux politiciens : Au boulot!
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2017
Haitilibre.com -n