iciHaïti - RD : 1,500 haïtiens contrôlés, 796 déportés en Haïti

iciHaïti - Musique : Vente-signature de l’album «Tambour, âme ancestrale» du percussionniste Welele Doubout

iciHaïti - Diaspora : Visite de la Ministre Ternier au Kiosque du MHAVE

iciHaïti - Culture : L’organisation Miss Haïti, contrainte de changer Miss

iciHaïti - Politique : Premier Conseil de direction pour le nouveau Ministre du Commerce


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Politique : Haiti avant-dernier au classement mondial sur la compétitivité

Haïti - Social : Lauréats du Concours de texte sur la pensée de Dessalines

Haïti - Politique : Corruption, des experts sont venus évaluer les mesures prises en Haïti

Haïti - Économie : Fonkoze remporte le Prix international «Investing in Finance»


+ de nouvelles



Haïti - Éducation : Michaëlle Jean à l’ouverture des Assises Internationales de l’AUF
26/05/2010 12:47:11

Réunis à l’Université de Montréal, mardi, pour l’ouverture officielle des Assises internationales de l’AUF, tous les représentants étaient d’accord sur une chose; la reconstruction d’Haïti passe par une réforme profonde du système scolaire.

Lors de son discours d’ouverture, Michaëlle Jean, a souligné l’importance de « faire triompher la solidarité plutôt que les intérêts personnels » en étant à l’écoute de la population qui a manifesté son désir d’avoir accès à l’éducation. « L’éducation doit être l’une des composantes névralgiques de tous les efforts de reconstruction, qu’il s’agisse de renvoyer les enfants à l’école primaire, de relancer l’enseignement supérieur ou de favoriser la formation professionnelle », a-t-elle déclaré, insistant sur le fait qu’Haïti doit pouvoir compter sur « une relève apte à relever les défis, nombreux et complexes, de la reconstruction en optant sur une éducation accessible et de qualité ».

Selon Jean-Vernet Henri, recteur de l’Université d’État d’Haïti il faut miser sur la régulation du système d’éducation supérieure, en ce qui a trait à la qualité des formations dispensées. Insistant sur le fait que d’autres villes que Port-au-Prince peuvent recevoir une université, afin de favoriser son accessibilité. Les 28 des 32 établissements universitaires ayant été détruits sont d’ailleurs à se demander où elles s’établiront. Plusieurs ont recommencé à donner des cours sous des tentes.

HL/ HaïtiLibre


Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2018
Haitilibre.com -n