iciHaïti - USA : Don de matériels didactique pour non-voyant

iciHaïti - Diplomatie : Deux nouveaux Ambassadeurs accrédités

iciHaïti - FLASH : Un laveur de bus d’origine haïtienne tué pour 50 pesos en RD

iciHaïti - Économie : Le Ministère du Tourisme salue la nouvelle liaison de la Sunrise Airways

iciHaïti - Politique : Le PM a fait sa déclaration d’impôts


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Environnement : Sigora Haïti remporte le Trophée du projet le plus innovant de la Caraïbe

Haïti - Économie : Le Président de la BID en visite de suivi des actions du Gouvernement

Haïti - Économie : «Haïti Open Data» une petite révolution au pays

Haïti - Éducation : Suivi des sanctions contre les fraudeurs aux examens d'État 2017


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Grosse feuille de route du Ministre de l'Agriculture
03/04/2017 09:35:00

Haïti - FLASH : Grosse feuille de route du Ministre de l'Agriculture
Dans le cadre des orientations fixées par le Président Moïse, traduites dans des feuilles de route, remises à chaque ministre http://www.icihaiti.com/article-20507-icihaiti-politique-remise-des-feuille-de-route-aux-ministres.html , le Premier Ministre Lafontant demande au Ministre de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR), Carmel André Béliard, de prendre toutes les dispositions pour faciliter l’industrialisation, promouvoir l’emploi et dynamiser le développement économique du pays.

Feuille de route du Ministre de l'Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR) :
« [...] Monsieur le Ministre, dans la mise en œuvre de la politique de mon gouvernement, je vous confie la mission de conduire les réformes nécessaires pour moderniser l’agriculture haïtienne à tous les niveaux et pour ce faire, je vous demande de prendre les dispositions suivantes :

- Améliorer les conditions de maîtrise d’eau par la réhabilitation des infrastructures hydro-agricoles existantes ;
- Réaliser des aménagements hydro-agricoles supplémentaires pour l’irrigation et le drainage de nouvelles terres dans des conditions satisfaisantes de maîtrise d’eau ;
- Aménager des structures de stockage d’eau ;
- Améliorer les pistes agricoles dans les zones de production ;
- Assurer l’information agricole ;
- Installer des “impluviums” (système de captage des eaux de pluie) dans les zones qui en ont besoin ;
- Construire des barrages en béton en remplacement des barrages traditionnels défaillants ;
- Installer des stations de pompage de l’eau pour les zones de forte potentialité agricole et situées au-dessus du niveau des rivières ;
- Réaliser régulièrement des travaux de curage des rivières et canaux d’irrigation ;
- Renforcer les infrastructures agricoles de base en milieu rural ;
- Investir dans la construction des routes de campagnes ;
- Construire et repartager les ponts et les routes agricoles facilitant le transport des produits dans les marchés et zones de consommation.

Le développement des filières de la pêche et de l’aquaculture contribuera à recapitaliser le monde rural. Dans cette perspective, vous devrez :

- Travailler, avec les organismes compétents, pour donner du crédit en milieu rural ;
- Développer, de concert avec les organismes compétents, les infrastructures nécessaires à la production et la commercialisation des produits agricoles sur les marchés locaux, régionaux, nationaux et internationaux ;
- Travailler, avec les organismes compétents, afin de rendre le producteur agricole autonome sur le plan financier ;
- Développer l’aquaculture vivrière dans les zones à fort potentiel aquacole ;
- Travailler, avec les organismes compétents, pour favoriser le débarquement des produits aquatiques sur le territoire national ;
- Développer la pêche continentale dans les zones hydro-géographiques favorables ;
- Renforcer les capacités techniques et managériales des associations de pêcheurs ;
- Assurer la gestion durable de la pêche, de l’aquaculture et de la viabilité de la pêcherie ;
- Améliorer et moderniser les conditions d’exercice de la pêcherie artisanale ;
- Aider les Associations de professionnels à mieux conserver et écouler les produits de la pêche et de l’aquaculture ;
- Favoriser la pêche industrielle pour le marché national et international.

Le développement des filières de l’agro-alimentaire constitue un objectif prioritaire. Dans ce sens, le gouvernement vous demande de travailler avec les organismes compétents afin de :

- Faciliter le développement des zones agro-exportation ;
- Avoir un fonds de garantie pour le secteur des fruits et légumes de haut de gamme ;
- Lancer un programme de séminaires relatifs au secteur des fruits et légumes à l’intention financiers et banquiers ;
- Formaliser les capacités de traçabilité des produits agricoles, particulièrement les fruits et légumes ;
- Constituer une Agence de Co-marketing des fruits et légumes exotiques ;
- Produire un plan de réfection des routes clés ;
- Améliorer l’efficacité des opérations et installations portuaires pour les aliments périssables ;
- Encourager les entreprises de la filière fruit et légume à améliorer leurs techniques de conditionnement pour mieux répondre à la demande du marché national et mondial ;
- Encourager le développement des Petites et Moyennes Entreprises (PME) de transformation des produits agricoles et de la pêche ;
- Encourager et aider les étudiants à investir dans les fermes agricoles et dans les entreprises de transformation agricole ;
- Aider à l’amélioration des PME traditionnelles (guildives, moulins etc...) ;
- Encourager les PME spécialisées dans les filières animales.

Monsieur le Ministre, il vous est recommandé de travailler avec les organismes compétents pour :

- Faciliter la commercialisation et la sécurisation des produits agricoles ;
- Faire respecter les normes phytosanitaires ;
- Mettre des informations commerciales sur le marché national et international à la portée des producteurs ;
- Améliorer et standardiser les produits pour mieux se positionner sur le marché international ;
- Développer des normes et standards pour les produits ;
- Veiller à la sécurité des produits alimentaires ;
- Développer l’entreprenariat agricole.

Dans le cadre de la mise en œuvre des politiques progressistes du gouvernement, vous devez prendre des dispositions pour augmenter les capacités des filières agricoles tournées vers l’exportation et assurer l’entrée des devises dans le pays. Vous devrez :

- Appuyer les efforts de modernisation de la filière des fruits et légumes ;
- Définir un cadre de référence pour des filières jugées prioritaires en maintenant les objectifs agricoles : “nourrir la population et exporter” ;
- Négocier des marchés et trouver des niches pour les produits agricoles et agroalimentaires ;
- Informer et former les professionnels sur les normes relatives à la sécurité des aliments au niveau international ;
- Négocier et obtenir des accords internationaux favorables aux exportateurs des produits agricoles et agroalimentaires nationaux.

Il y a lieu d’étendre le programme agro-business lancé sous l’administration Martelly en vue d’élargir l’accès au crédit et à l’encadrement pour la constitution et la gestion des entreprises agricoles. Il sera nécessaire de :

- Réactiver toutes les écoles moyennes d’agriculture dans le pays ;
- Soutenir la recherche agronomique et les Centres de formation dotés de capacité de recherche ;
- Réformer l’enseignement et la formation agricole et adapter continuellement les contenus des programmes, les formules et méthodes de formation à la diversité et à l’évolution des besoins en cadres du monde agricole ;
- Faire la promotion et présenter une meilleure image des métiers de l’agriculture ;
- Établir dans une démarche de partenariat public-privé, des parcs d’équipements adaptés au tarif subventionné en support au développement des projets des agriculteurs ;
- Intégrer l’aménagement des pistes rurales dans le plan de développement des infrastructures agricoles comme une priorité pour le secteur ;
- Soutenir les structures interprofessionnelles en vue de leur appropriation progressive des activités liées au développement des filières agricoles ;
- Réviser le cadre juridique et institutionnel des secteurs qui sont en amont et en aval des filières agricoles ;
- une agence indépendante pour la santé agricole ;
- Renforcer le circuit de financement du secteur agricole en mutualisant les compétences des coopératives et des institutions offrant du crédit aux agriculteurs et aux exploitants agricoles ;
- Mettre en place un système d’assurance adapté pour le secteur agricole en partenariat avec le secteur privé ;
- Mettre en place une politique de protection sociale (assurance maladie et retraite) en faveur des exploitants agricoles ;
Promouvoir des bio-fabriques afin de doter l'espace agricole d'une capacité de production d'engrais et pesticides naturels.

Je vous demande d’engager la préparation du Budget 2017-2018 qui devra être approuvé, après arbitrage du Ministère de l’Économie et des Finances, par le Conseil des Ministres et déposé dans les délais légaux requis au Parlement.

Vous aurez aussi la tâche de renforcer la transparence, la lutte contre la corruption et la bonne gestion des biens et deniers publics. Il vous appartiendra d’organiser, de diriger et d’animer les services, équipes et agents de l’État placés sous votre responsabilité.

Jack Guy Lafontant, Premier Ministre. »


Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-20544-haiti-politique-feuille-de-route-du-ministre-du-commerce-et-de-l-industrie.html
http://www.haitilibre.com/article-20529-haiti-politique-feuille-de-route-du-ministre-des-finances.html
http://www.haitilibre.com/article-20519-haiti-politique-feuille-de-route-des-affaires-etrangeres.html
http://www.haitilibre.com/article-20508-haiti-flash-feuille-de-route-pour-la-mise-en-place-de-l-armee-d-haiti.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss Bookmarkez l'article
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Tiokap
Posté le 03/04/2017 10:42:32
Ce ne sont seulement que de belles paroles, rien de concret ne sera réalisé. Dès qu'il s'agit d'Haiti, je suis très pessimiste.
Pitherly
Posté le 03/04/2017 10:35:28
Jusque-là, je comprends pourquoi le pays est si pauvre. Et pourquoi on continue à mentir aux enfants en leur disant qu’Haïti est un pays essentiellement agricole. Cela me porte à me questionner : Le problème de mitigation du changement climatique n’est pas valable pour Haïti ? Les bureaux agricoles communaux ne seraient-ils pas un bon moyen d’engager les actions intégrées pour la relance réelle du secteur agricole ? que dit-on du couvert arboré du pays , le mode d’exploitation des ressources ligneuses ? Que de problèmes à résoudre… on continue à produire des cadres (Ingénieurs-Agronomes) pendant que la production nationale baisse de jour en jour…
Zxcvbnm123
Posté le 03/04/2017 09:55:05
Je vous souhaite bonne chance, j'espère que ce que vous annoncez ce n'est pas que des belles paroles sans action. Merci.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2017
Haitilibre.com -n