iciHaïti - Festival de Jazz : Des journalistes américains et européens en Haïti

iciHaïti - Ballet classique : Les finalistes du «Youth America Grand Prix» reçu par le PM

iciHaïti - Éducation : Menacé de sanctions quelques écoles déposent leurs listes...

iciHaïti - Banque Mondiale : Présentation du rapport sur l'urbanisation

iciHaïti - Petit-Goâve : Colère des petites marchandes contre la mairie...


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Économie : La DGI augmente encore ses prévisions de recettes fiscales...

Haïti - Tourisme : La Ministre Menos rencontre la diaspora à Miami

Haïti - Politique : Inauguration du nouveau bureau postal de Delmas

Haïti - Politique : Cérémonie de remise de chèques aux partis politiques


+ de nouvelles



Haïti - RD : Plus de 5 milliards de pesos pour l'accouchement de femmes venues d'Haïti
22/05/2017 11:33:09

Haïti - RD : Plus de 5 milliards de pesos pour l'accouchement de femmes venues d'Haïti
Plus de cinq milliards de pesos (plus de 100 millions de dollars américains) sont dépensés chaque année par le Gouvernement dominicain pour des femmes haïtiennes qui viennent accoucher en République Dominicaine a révélé le Dr Nelson Rodriguez Monegros, Directeur de l'information du Service National de la Santé (SNS).

Tout en reconnaissant que la santé est un droit universel, que les personnes qui demandent un service doivent être assisté se dit préoccupé de la façon dont les femmes enceintes viennent d'Haïti pour accoucher gratuitement dans les Centres de santé dominicains d'État, en passant par des réseaux mafieux composés de dominicains et d’haïtiens qui font commerce de leur service...

Il explique qu’il n’est pas rare que des femmes enceintes en provenance d’Haïti se présentent en groupe le même jour « Le fait que 10 femmes haïtiennes, avec une grossesse à terme, se présentent en même temps dans un Centre de santé, n’est pas le fruit du hasard, mais implique une structure organisée qui apporte un soutien à ces femmes » ajoutant que souvent le Centre n’a pas la capacité d’accueil suffisante ce qui oblige de transporter ces femmes dans d’autres Centres...

Rodríguez Monegro révèle qu’entre 80 et 90 % des naissances dans les hôpitaux et les Centres de santé d'État de la région frontalière sont d’origine haïtienne, soulignant que la plupart des mères après l'accouchement, restent vivre illégalement sur le territoire dominicain.

Le Dr. Monegro a lancé un appel aux forces armées et la Direction Générale de l'immigration pour renforcer les contrôles et les règlements « parce que quand un étranger démuni vient dans nos hôpitaux publics, nous n'avons pas d'autre choix que de donner les services pour des raisons humanitaires, mais les coûts ne sont plus supportables. »

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss Bookmarkez l'article
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2018
Haitilibre.com -n