iciHaïti - Politique : Remise d’équipements informatiques aux douanes de Ouanaminthe

iciHaïti - AVIS : Festival de cinéma en ligne, gratuits pour Haïti

iciHaïti - FLASH : Venez donner votre sang et sauver des vies

iciHaïti - Politique : Formation et perfectionnement de plus de 150,000 enseignants

iciHaïti - Politique : Plaidoyer pour une diplomatie haïtienne au service de la Nation


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Agriculture : Les 12 personnalités les plus remarquables du secteur agricole (2017)

Haïti - Petit-Goâve : Le Maire Limongy agresse un gardien de l'EFACAP

Haïti - Politique : Tous les CASEC du pays réuni au Palais, pour une pluie de promesses

Haïti - FLASH USA : Ultime Réinscription au TPS, vous avez 60 jours


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Les ouvriers du textile et Moïse Jean Charles sur le béton
27/06/2017 10:31:33

Haïti - FLASH : Les ouvriers du textile et Moïse Jean Charles sur le béton
Lundi, partit de la SONAPI une marche d’environ 2,000 ouvriers protestataires du secteur de la sous-traitane textile, réclamaient une fois de plus, une augmentation du salaire minimum journalier de 300 à 800 gourdes et de meilleurs accompagnements sociaux, en présence de nombreux policiers qui les ont empêché d’accéder aux usines.

La manifestation qui s’est déroulée sans incident majeur, s’est achevée devant les locaux du Ministère des Affaires Sociales où des centaines de manifestants ont hurlé leur colère au Président Moïse qu’ils accusent de ne pas respecter ses promesses de campagne. Une colère fortement motivée par la hausse des prix des carburants en mai dernier http://www.haitilibre.com/article-20940-haiti-flash-nouveau-prix-des-carburants-en-haiti-officiel.html et la montée continue de l’inflation http://www.haitilibre.com/article-21328-haiti-economie-le-pays-s-enfonce-dans-la-spirale-de-l-inflation.html

Plusieurs ouvriers accusaient certains patrons de faire du chantage, en menaçant de quitter Haïti http://www.haitilibre.com/article-21344-haiti-flash-plusieurs-entreprises-textiles-n-excluent-pas-de-quitter-haiti-si.html si les manifestations ne cessent pas et que les négociation n’aboutissent pas à une revalorisation raisonnable du salaire minimum.

Prenant part a une partie du défilé, l’ancien candidat défait Jean-Charles Moïse aux côté des manifestants, s'est dit solidaire des ouvriers qui réclament au moins 800 gourdes de salaire minimum et leur a demandé de rester mobilisés jusqu'à satisfaction de leurs revendications.

Rappelons que c’est au Conseil Supérieur des Salaires (CSS) http://www.haitilibre.com/article-21167-haiti-flash-installation-des-membres-de-la-commission-du-conseil-superieur-des-salaires.html de faire des propositions d'ajustement du salaire à l'Exécutif à qui revient la décision finale. Propositions qui pourraient être soumises à l’Exécutif début juillet.

Dominique Saint-Éloi, qui soutien les revendications ouvrières et est membre du CSS, pointe d’un doigt accusateur les hommes d’affaires, André Apaid, Abraham Félix, Alain Vila et l’entrepreneur Charles Henri Baker qu'il rend responsable de cette crise en ayant refusé par le passé un ajustement salarial en faveur des ouvriers.

Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-21344-haiti-flash-plusieurs-entreprises-textiles-n-excluent-pas-de-quitter-haiti-si.html
http://www.haitilibre.com/article-21328-haiti-economie-le-pays-s-enfonce-dans-la-spirale-de-l-inflation.html
http://www.haitilibre.com/article-21167-haiti-flash-installation-des-membres-de-la-commission-du-conseil-superieur-des-salaires.html
http://www.haitilibre.com/article-20940-haiti-flash-nouveau-prix-des-carburants-en-haiti-officiel.html

TB/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss Bookmarkez l'article
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Brunet B
Posté le 28/06/2017 21:27:18
Les haitiens sont vraiment inconscients,comment cela peut-il etre possible une augmentation plus de 200% tout d'un coup ? c'est incroyable mais vrai ! Un pays qui a une carence d'investisseur, alors Moise Jean Charles cherche a augmenter la colère des ouvriers qui ne pensent pas si les investisseurs quittent le pays que Moises jean Charles ne donnera rien aux ouvriers. ils ont droit a une augmentation mais pas plus de 200% tout d'un coup !
Charles
Posté le 28/06/2017 03:27:16
Il est plus sage de ne pas faire trop de pression, car si les investisseurs quittent le pays, il y aura moins de travail et vaut mieux ces emplois que rien du tout!
lge
Posté le 27/06/2017 16:54:12
Les haïtiens commencent à attribuer un pouvoir magique aux manifestations. Et cette erreur est fomentée , entretenue par certains politiciens de tendance populiste. Un pays ne peut évoluer que guidé par la raison , non par les émotions. Augmenter le salaire de plus de 200% d'un coup ! Hmmm ! Seuls des haïtiens peuvent croire cela possible et que c'est bon pour l'économie d'un pays.
Eagleview
Posté le 27/06/2017 12:21:24
WOW! Ti-Moise n'a plus d'emploi et n'a absolument rien à faire. Il veut toujours faire parler de lui. Son nom doit apparaître quelque part pour qu'il se sente à l'aise. Quel type! Un politicien sans vision, les connaissances pour diriger ou pour aider le pays à se relever de ses cendres. C'est pour cela qu'il est toujours dans les manifestants. Dans un système capitalisme, on donne toujours une chance aux entreprises de faire un peu d'argent avant de penser aux employés pourquoi ? Parce que sans les entrepreneurs, c'est le chomage. Voulez-vous travailler ou aller au chômage ? Arrêtez vos manifestations et allez travailler, le temps viendra ou votre salaire augmentera, mais le temps n'est guère propice pour manifester.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2018
Haitilibre.com -n