iciHaïti - Justice : Une mère indigne et cruelle !

iciHaïti - Cap-Haïtien : Nouveau Recteur de l'Université Publique du Nord

iciHaïti - Léogâne : Démenti du Secrétaire d'État à la Sécurité Publique

iciHaïti - Canada : Aide de 15 millions de dollars pour améliorer les secours d’urgence

iciHaïti - Politique : Projet «Port-de-Paix d’abord»


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Politique : J-5, 10 Chefs d'État et de gouvernement attendu en Haïti

Haïti - Élections : Recommandations de l’OCID pour une réforme en profondeur du système électoral

Haïti - Petit-Goâve : Grève des enseignants, les élèves du Lycée Faustin Soulouque manifestent

Haïti - Diplomatie : Un nouveau consul dominicain en Haïti, au passé trouble


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Oscars 2018, une double première pour Haïti
08/10/2017 11:40:03

Haïti - FLASH : Oscars 2018, une double première pour Haïti
Jeudi l’« Academy of Motion Pictures and Sciences » a annoncé que 92 pays ont été sélectionné pour la course aux Oscars 2018 du meilleur film en langue étrangère, pour la prochaine cérémonie de distribution des Prix prestigieux du cinéma. Les nominations aux 90es Oscars seront annoncées le 23 janvier 2018. La cérémonie haute en paillettes et glamour de remise de ces prix se tiendra le 4 mars à Hollywood.

Parmi les pays qui concourent pour la première fois, Haïti présente le long métrage « Ayiti mon amour » de la réalisatrice Guetty Felin, qui défendra les couleurs d’Haïti aux Oscars 2018.

Il s’agit d’une double première pour Haïti. C’est la première fois qu’Haïti de son histoire cinématographique qu’Haïti est en compétition aux Oscars et c’est également la première fois, qu’une femme d’origine haïtienne (haitiano-américaine) réalise un long métrage de fiction entièrement en Haïti à Jacmel (en 2016)

Notez qu’« Ayiti mon amour » a déjà été primé deux fois en 2017 au « Blackstar Film Festival » (meilleur film de fiction) et au « Festival Internacional de Cine America » (meilleur film).

Le film raconte comment la vie revient à Kabic, un petit village de pêcheur au Sud-Est de Jacmel oublié par le reste du monde, 5 après le séisme alors que la mer s’empare des terres. Guetty Felin décrit l’histoire de ce petit village et son lent retour à la normale au travers de 3 personnages. Il y a Orphée, anéanti par la disparition de son père qui un jour découvre qu'il a un mystérieux pouvoir électrique que la mer lui a donné, le vieux pêcheur amoureux Juares qui s'occupe de sa femme malade Odessa, la belle et intrigante Ama, personnage principal du roman inachevé d'un écrivain en manque d'inspiration, qui arrive à la vie et décide de vivre par elle même en quittant la fiction. Et puis il y a les « chiffons, les habits vides », qui sont les marques animées des esprits de la mort.



HL/ S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2018
Haitilibre.com -n