iciHaïti - Séisme : Près de 80 écoles endommagées ou détruites

iciHaïti - 212e Dessalines : «La police ne restera pas les bras croisés»

iciHaïti - AVIS : Appel à propositions de projets

iciHaïti - Sports : Suivi des travaux de réhabilitation du Parc Ste Claire

iciHaïti - Météo : Possibilité de 2 perturbations sous surveillance sur l'Atlantique


+ de nouvelles


Haïti - Politique : «Haïti est la référence pour tous les peuple sur la terre qui aiment la liberté»

Haïti - FLASH : Tentative d’attentat contre le Président Moïse

Haïti - Actualité : zapping...

Haïti - Diaspora : Lancement de la formation des opérateurs du Centre d’Appel du MHAVE

Haïti - MUPANAH : Exposition à la mémoire de Jean-Jacques Dessalines


+ de nouvelles



Haïti - RD : Plus de 100 haïtiens arrêtés à la frontière, dont 15 femmes enceintes et 16 mineurs
24/11/2017 08:34:32

Haïti - RD : Plus de 100 haïtiens arrêtés à la frontière, dont 15 femmes enceintes et 16 mineurs
En 72 heures, les membres du 10e bataillon de l’armée dominicaine ont appréhendé sur le territoire dominicain lors de plusieurs opérations de contrôle, 108 haïtiens sans papiers, dont 16 mineurs et 15 femmes enceintes, ont indiqué des sources militaires.

C'est dans la communauté de Palo Blanco de Dajabón, adjacente à Haïti, qu'ont été arrêté le plus grand nombre de femmes enceintes et de mineurs accompagnés de leurs parents. Les femmes enceintes ont déclaré que leurs intentions étaient d'accoucher dans les hôpitaux de la République dominicaine, parce qu'en Haïti en plus des limitations d’accès aux soins de santé, elles doivent payer pour les services de maternité. Elles ont déclaré qu’en Haïti ont sait que dans les maternités et les hôpitaux publics dominicains, il y a de bons soins pour les femmes sur le point d'accoucher et qu'elles n'ont rien à payer.

Les autorités militaires ont précisé qu’étant donné que les enfants mineurs et les adolescents étaient accompagnés de leurs parents ou d'autres proches de la famille, ils seront retournés ensemble en Haïti. Rappelons que lorsqu'un enfant mineur haïtien est arrêté sans aucun membre de sa famille pour l’accompagner, les autorités dominicaines les hébergent au Conseil National pour les Enfants et les Adolescents (CONANI) qui se charge de rechercher un membre de leur famille afin de leur remettre l'enfant... http://www.icihaiti.com/article-18137-icihaiti-social-arrestation-de-24-femmes-37-enfants-et-13-hommes-en-rd.html http://www.haitilibre.com/article-12738-haiti-social-des-haitiennes-abandonnent-leur-enfant-dans-des-hopitaux-dominicains.html

D'autre part, des membres de l'armée accompagnés d'un représentant du ministère public et des agents d'immigration, suite à un ordre d'intervention judiciaire, ont arrêté dans une propriété privée située dans le secteur Nord, près de l'hôpital Matías Ramón Mella à Dajabón, 38 haïtiens sans papiers qui se dissimulaient dans deux cabanes.

Parmi les haïtiens appréhendés lors des opérations, plusieurs ont déclaré venir de Fort Liberté, de Trou Du Nord, de Limonade, du Cap-Haïtien, des Gonaïves, de Millot et de Port-au-Prince entre autres. Ils ont indiqué qu’ils avaient l’intention de se rendre à Santiago, Valverde et Puerto-Plata et avoir payé entre 4,000 et 5,000 pesos à des passeurs pour les conduire à destination. Ils ont également reconnu avoir payé en Haïti à d’autres passeurs l’équivalent de 5,000 à 7,000 pesos pour les transporter et leur faire passer la frontière illégalement.

Tous ces haïtiens ont été confiés au service de la migration qui se chargera après identification de les retourner en Haïti.

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Debase
Posté le 26/11/2017 14:27:08
Bel exemple de l'exportation Haïtienne... sa misère!
JC
Posté le 24/11/2017 12:19:26
Pourquoi certains d'entre vous rendent le gouvernement haïtien responsable pour les personnes qui traversent illégalement la frontière? Si ces gens pouvaient payer entre 10,000 à 14,000 pesos à franchir illégalement pourquoi ne peuvent pas utiliser cet argent pour avoir leur passeport ou mieux encore utiliser l’argent pour accoucher dans un hôpital en Haïti? Je suis fatigué lorsque nous, Haïtiens cherchent toujours quelqu'un d’autre à blâmer pour notre échec.
Nico
Posté le 24/11/2017 10:23:35
je ne sais pas quoi dire mais il y a une chose qui est sûre, ces gens là sont vraiment fou, les dominicains ne disent pas que les haitiens ne peuvent entrer en République Dominicaine mais que les haïtiens doivent préparer d'abord les papiers ou les pieces importantes. C'est l'État haïtiens qui doit prendre ces choses en mains pour faciliter les haitiens a trouver les papiers car ils en ont besoins.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2018
Haitilibre.com -n