iciHaïti - Trou-du-Nord : Premier concours de bétail en Haïti

iciHaïti - Croix-des-Bouquets : Distribution de milliers de kits alimentaires

iciHaïti - Justice : Un individu arrêté dans l’affaire de la disparition du journaliste Legagneur

iciHaïti - Social : Doctorat honoris causa pour le Ministre Pierre Simon Georges

iciHaïti - Culture : Dessin et Couleur, une exposition à voir au MUPANAH


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : zapping...

Haïti - Diplomatie : Jovenel Moïse souhaite favoriser les investissements vietnamiens

Haïti - Culture : 2ème tournée européenne de la bande à pied «Follow Jah»

Haïti - Culture : Les grands projets historiques et culturels du Ministre Delva

Haïti - FLASH : Plus de 200.000 enfants mineurs travaillent dans les pires formes de travail


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Opération policière ratée contre les gangs armés
18/04/2018 10:59:51

Haïti - FLASH : Opération policière ratée contre les gangs armés
Mardi après-midi une unité spécialisée d'intelligence de la PNH en opération d’infiltration et de filature dans la population du quartier de Cité Plus, en vue de l’arrestation du dangereux Chef de Gang connu sous le nom d’« Arnel » qui contrôle ce quartier et sème la terreur dans la population et enfin, pacifier définitivement les zones dites de « non-droits » a mal tournée.

Le Commissaire Divisionnaire Berson Soljour, Directeur Départemental de l’Ouest de la Police Nationale d’Haïti (PNH) a reconnu que cette intervention, qui n’avait rien de musclé, n'a pas connu le succès escompté en raison d'un manque de collaboration de la population, des agents en surveillance des mouvements d’Arnel à Cité Plus ont été dénoncés par un membre de la population. Informé de la présence policière Arnel et sa bande lourdement armée ont immédiatement déclenché un tir nourrit d’armes automatiques sur les policiers qui se sont repliés en répliquant, en attendant des renforts.

Une fusillade qui a déclenché une véritable panique au sein de la population qui cherchait un abri, courant dans toutes les directions dans une situation de grande confusion.

Avec l’arrivée des renforts, la PNH appuyées par des blindés a investi le quartier de Cité Plus à la recherche du Chef de gang qui avait disparu avec ses hommes.

Les policiers sont revenus bredouilles et n’ont procédé à aucune arrestation, a confirmé le Commissaire Soljour qui précise qu’aucun policier n’a été blessé mais déplore que par crainte pour leur vie et celle de leur famille, les habitants des zones contrôlées par ces gangs refusent de collaborer avec la police, ce qui rend la tâche difficile dans des quartiers de constructions anarchiques

Des témoins parlent de plusieurs blessés dans la population et chez les bandits, toutefois, aucun rapport officiel de la PNH ne vient confirmer ou infirmer jusqu’à présent ces témoignages.

PI/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Bouche dorée
Posté le 13/06/2018 17:11:06
Depuis des dizaines d'années les procédés pour tenter de combattre l'insécurité ne changent pas. On tue un bandit d' autres bandits mieux armés et plus cruels le remplacent. On ne parlait que d' une zone de non-droit mais aujourd' hui on en a assez dans presque tout le pays. Alors l' effectif de la police augmente. L'augmentation de l' effectif de la police, c'est toucher le problème en amont et non le résoudre. Car le problème du policier reste entier; si ce n' est le souci familial d'un coté c'est l' Insécurité qui frappe chaque jour á ses portes. Cela est dû au fait que le bandit traqué est souvent libéré pour se venger de ses ennemis dont les policiers. Mais en aval, le peuple victime de l'injustice sociale avec les mains vides pourtant les groupes armés se servent de leurs armes pour se protéger de la misère provenant de l' ingérance d'un État en mauvais état. Donc la vraie solution au problème. de l'insécurité haitienne n'est pas pour aujourd'hui. Seule une entente nationale peut déboucher sur une authentique solution aux problèmes nationaux.
Joe
Posté le 19/04/2018 08:08:23
Certaines fois c'est la complicité de la population qui rend difficile les opérations policières et favorisent l'existence des gangs. Pour y remédier, l'institution policière doit renforcer son service de renseignements et utiliser les moyens forts afin de pacifier les zones non contrôlées. Parfois des Bulls dosers seront nécessaires pour déloger les bandits.
Amandine
Posté le 19/04/2018 04:44:41
Les policiers ont beaucoup de mérite. J espère que la police va fininalement démanteler tous ces gangs.
pipo
Posté le 18/04/2018 15:41:34
Une note pour le PM, lisez HaitiLibre!
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2018
Haitilibre.com -n