Derniers Articles

Haïti - Actualité : Quelques nouvelles ici et là...

Haïti - Politique : $23.7M pour la remise en état de la ligne haute tension de Péligre

Haïti - Politique : Le Président Martelly dialogue avec l’opposition modérée...

Haïti - Diplomatie : La Présidence salue le rapprochement des États-Unis avec Cuba

Haïti - FLASH : Démission des 9 conseillers du CEP


+ de nouvelles



Haïti - Politique : La Ministre de l’Économie et des Finances démissionne (Lettre)
10/04/2013 17:40:15

Haïti - Politique : La Ministre de l’Économie et des Finances démissionne (Lettre)
Dernière heure : Léger remaniement ministériel
http://www.haitilibre.com/article-8321-haiti-politique-leger-remaniement-ministeriel.html

Mardi soir, les premières rumeurs de la démission de Marie-Carmelle Jean-Marie, la Ministre de l’Économie et des finances ont commencé a circuler de sources proches de la Ministre. Dans sa lettre de démission, adressée au Premier Ministre Laurent Lamothe, dont nous avons obtenue copie, Marie-Carmelle Jean-Marie explique sa décision, par le manque de soutien dans le cadre de l’importante réforme qu’elle avait initié « je ne peux que constater que je n’ai plus le soutien attendu sur l’ensemble de ces points. Je peux me battre contre l’adversité ou contre les aléas externes qui frappent avec régularité notre pays, mais pas contre le manque de solidarité de mes propres pairs. »

Jusqu’à présent, le Gouvernement est resté silencieux sur le sujet, aucune explication officielle, aucune réaction du Premier Ministre indiquant s'il acceptait ou non cette démission.

Lettre de démission de Mme Marie-Carmelle Jean-Marie
« [...] L’exercice de Ministre de l’Economie et des Finances dans tout gouvernement démocratique requiert beaucoup de rigueur et d’abnégation. C’est là un rôle très ingrat mais que j’ai assumé dès le premier jour, avec cœur et conviction. L’objectif assigné au Ministre de l’Économie et des Finances est de tenir le cap de la sagesse et de la constance, non pas pour restreindre l’action gouvernementale, mais pour l’inscrire dans le chemin vertueux du respect des règles prescrites, comme de la stabilité macroéconomique, qui est non seulement une condition nécessaire de la pérennité de l’action publique pour la création d’emplois, mais aussi pour restaurer l’image d’Haïti tant à l’intérieur qu’à l’extérieur aujourd’hui dégradée. Je pense pouvoir affirmer que je n’ai ménagé aucun de mes efforts comme ceux de mes équipes pour y parvenir.

Par ailleurs, nous ne pouvons nous contenter de pratiques désuètes et hier sanctionnées par une évaluation conduite selon les standards internationaux de l’évaluation PEFA [NdHL : Public Expenditure and Financial Accountability] et qui nous classe parmi les moins vertueux des États en matière de gestion des finances publiques. C’est pourquoi, j’ai tenu à poursuivre une réforme conséquente et courageuse des administrations fiscale et douanière, qu’il s’agisse des politiques, des structures, de leur organisation et de leurs pratiques. C’est pourquoi également j’ai tenu à initier une réforme de grande ampleur au niveau de la gestion des finances publiques, dans ses règles, dans ses instruments, dans ses pratiques, y compris au niveau si sensible de la transparence, notamment en matière d’allocation des fonds budgétaires comme de la passation des marchés publics.

Arrivée à ce stade, je ne peux que constater que je n’ai plus le soutien attendu sur l’ensemble de ces points. Je peux me battre contre l’adversité ou contre les aléas externes qui frappent avec régularité notre pays, mais pas contre le manque de solidarité de mes propres pairs.

C’est donc avec regret, considérant le chemin qui reste à parcourir, mais également avec le sentiment que j’ai chaque jour accompli avec honneur et respect mon devoir de ministre de la République, que je vous présente ma démission du gouvernement avec prise d’effet immédiate.

Je saisis l’occasion pour vous renouveler, Monsieur le Premier Ministre, l’assurance de ma haute considération.

Marie Carmelle Jean-Marie »


HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss Bookmarkez l'article
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :
Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


kATOU
Posté le 03/04/2014 23:12:07
Je tiens a féliciter madame la Ministre en tant que haïtienne libérée de sa conscience, en présentant sa démission avec une telle précision en dénonçant le coup de théâtre de la communauté internationale vis a vis de notre chère pays Haïti. Dans sa lettre, elle a bien mentionnée que c'est a partir de notre classement lors d'une évaluation en matière de gestion des finances publiques qu'elle a voulu travailler dans l'objectif de hisser Haïti a un niveau raisonnable en la matière mais elle n'a pas pu trouver des alliés pour atteindre cet objectif visé. A mon sens, nous pensons qu'il est fort probable que la communauté internationale publie parfois certains rapports concernant Haïti a un but bien déterminé.Ce but n'est d'autre qu'a nous détourné contre notre pays en disant que nous sommes un peuple corrompue pourtant l'acteur principal de cette situation c'est EUX. Pourquoi elle n'apporte pas leur soutien a la Ministre pour résoudre cette dérive? Pourquoi elle critique toujours mais sans jamais voulu changer le statu quo? . Donc, a nous de choisir, parce que: "la liberté est choix" pour parodier Jean Paul SATRE. Encore une fois, félicitations madame la Ministre, vous faites notre fierté en tant que peuple pionnier de la civilisation en combattant l'esclavage contre ce système au 16ieme, 17ieme, 18ieme et 19ieme siècle qui nous empêche a emboiter le pas vers une économie durable. En gros c'est un complot contre la Ministre: PASKE PRAL GEN ELEKSYON YO BEZWEN LAJAN. MESI!
Lecoq
Posté le 17/04/2013 11:57:28
La politique nous apprend le plus souvent a faire des ennemis au lieu de consoilider des amis. L'intellectuel peut dans certains cas concéder a la demande d'une dérive hierarchique, cependant il y a un plafond qu'il ne peut pas dépasser. D'autant plus qu'un ministre est le plus souvent accusé de fraude par le public, et de fait juridique - la loi ne prévoit que ses supérieurs puissent faire et défaire dans son administration en dehors des normes prescrites par la loi - pourtant occasionnée par l'infuence du Premier Ministre ou du Président de la République. S'en tenir aux fait signaler par madame Jean Marie, comme c'est un enigme, on doit se demander que veut dire « n'avoir plus » le soutien attendu sur l’ensemble de sa vision dans un groupe; se battre contre le manque de « solidarité de mes propres pairs » ? De surcroit, combien de ministres ont souffert depuis temps de cette anémie de solidarité? N'est-il pas une stratégie politique au sein du gouvernement de mépriser ceux qu'il veulent rejeter? Enfin, combien de démissions de cette manière va-t-il y avoir pendant le passage des deux comperes, appelés par des opposants « deux petits affranchis » ? En tout cas, autant que je sache, ces types de pouvoir ne font que se faire des ennemis.
dorlly09
Posté le 11/04/2013 18:04:13
J’espère bien que le gouvernement aura a tirer ses conclusions sur sa mauvaise politique économique qu'il est en train d'appliquer jusqu’à présent.La madame a bien réagi en donnant sa démission, toutefois qu'elle s'est jugée abandonner et ne peut pas compromettre son éthique. Je souhaite que les actions socio-économiques du gouvernement imprègnent des impacts durables pour relancer l’économie nationale et pour réduire l’inégalité sociale par une redistribution des revenus du pays saine et transparente.
Franc
Posté le 11/04/2013 13:29:21
On espere que ce gouvernement va choisir une personne aussi qualifiée de la MCJM au MEF. Mais toute facon, ce duo exécutif perd beaucoup dans cette démission. [hors sujet] Dommage pour le pays
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2014
Haitilibre.com