iciHaïti - RD : 163 haïtiens déportés lors de contrôle migratoire

iciHaïti - Petit-Goâve : Manifestations non-stop annoncées à Barrettes

iciHaïti - Technologie : Journée Internationale des Jeunes Filles dans le secteur des TIC

iciHaïti - Tourisme : Conférence régionale annuelle des Clubs Rotary de la Caraïbe en Haïti

iciHaïti - Invitation : Causerie avec Frankétienne


+ de nouvelles


Haïti - Environnement : Haïti se prépare pour la Conférence internationale sur les changements climatiques

Haïti - Sécurité : Les USA soutiennent la garde-côtière haïtienne

Haïti - Politique : Installation du nouveau Ministre de la Justice

Haïti - Sécurité : Incident entre le Maire de Port-au-Prince et un policier

Haïti - Actualité : Zapping...


+ de nouvelles



Haïti - Éducation : Le rêve de l’Université d'État d'Haïti
17/05/2010 11:40:31

À Port-au-Prince, les facultés de l’Université d'État d'Haïti (UEH) étaient réparties dans 11 lieux différents. Les dommages causé par le séisme ont été considérables. La faculté de linguistique, entre autres, a été complètement détruite, et plus de 300 personnes y ont trouvé la mort.

«On doit rassembler les étudiants, on manque de locaux, les anciens bâtiments étaient en hauteur, il y avait des laboratoires, des résidences, explique le recteur de l'UEH, Jean Vernet Henry. « Les abris temporaires destinés à accueillir les étudiants ne sont pas encore fini ». Les cours reprennent graduellement, par rotation, pour les 15 000 étudiants. Mais le recteur ne se fait pas d'illusions: «Tout le monde sera diplômé un peu plus tard».

Les dirigeants de l'UEH ont toutefois un rêve: construire un nouveau campus qui réunira l'ensemble des facultés « Le plan est là, nous avons trouvé un terrain de 30 hectares au nord de Port-au-Prince » [Corail..?]. Le financement manque, seulement 0,7% du budget de l'État est consacré à l'éducation « Même avant le séisme, le gouvernement s'occupait très peu de l'UEH On est sous-financé, sous-équipé », déplore M. Henry.

L'UEH survit grâce à des partenaires, dont l'ACDI, l'Université Laval ou encore l'Université de Montréal. Le recteur mise sur l'aide étrangère pour financer son campus. Il propose de fractionner la construction par faculté, pavillon, laboratoire, pour que les bailleurs de fonds puissent contribuer chacun à sa façon.

BF/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


angelito
Posté le 28/01/2011 15:56:21
C'est vraiment une abérration de voir une Université d'État d'Haïti ayant a sa tête comme recteur un professeur à titre de maitrise alors que dans cette même université, la faculté d'Ethnologie en tant qu'une des entités a une tradition propre, celle d'avoir un doctorat dans une des disciplines des sciences humaines et sociales pour être doyen au sein de la dite faculté. Enfin arrivera t-on a avoir une vraie Université dont vraiment rêve ces mercenaires?
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2018
Haitilibre.com -n