iciHaïti - Social : «L’Alphabet maudit à mots dits»

iciHaïti - Social : L’ex Protectrice du Citoyen, décorée par la France

iciHaïti - Social : Traite d’enfants haïtiens à la frontière dominicaine

iciHaïti - Social : Nos compatriotes traqués sans répit en RD

iciHaïti - Environnement : Fatras, près d’une quarantaine de personnes sanctionnées


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diplomatie : Nouvel Ambassadeur de France en Haïti

Haïti - Éducation : Don de 20 millions du gouvernement japonais pour construire 12 écoles

Haïti - Justice : La Caravane du changement pourrait se retrouver devant les tribunaux

Haïti - FLASH : Bourses d’Excellence 2019 (Mexique), inscriptions ouvertes


+ de nouvelles



Haïti - Économie : Parc Industriel du Nord, tous les détails
21/01/2011 15:39:39

Haïti - Économie : Parc Industriel du Nord, tous les détails
Le Gouvernement d'Haïti, le Gouvernement des Etats-Unis à travers le Département d’État, et la Banque Interaméricaine de Développement (BID), ont conclu un accord pour construire un parc industriel dans la zone du Nord d’Haiti avec comme preneur d'ancre, le la compagnie coréenne principale de fabrication de vêtement, Sae-A Co. Ltd. Le Parc Industriel du Nord, lequel devrait fournir 20,000 emplois permanents seulement à travers l’investissement de la compagnie Sae-A, répond aux priorités du Plan d’Action National du Gouvernement d’Haiti visant à créer des centres de développement économique en dehors de Port-au-Prince pour promouvoir la croissance future d'Haïti et apporter des opportunités d’emplois dans les régions reculées d’Haiti. La Commission Intérimaire pour la Reconstruction d’Haiti (CIRH) a permis et a approuvé cet effort, marquant le premier partenariat majeur public-privé pour la création d’emplois permanents en Haiti depuis le séisme du 12 janvier 2010. 

L’adoption de la loi HELP (Haiti Economic Lift Program Act) par le Congrès américain en Mai 2010 était un catalyseur essentiel pour augmenter de manière significative les préférences commerciales du marché américain vers l’industrie du vêtement haïtien, lequel en retour rendra Haiti plus attrayant aux opérations de manufacture de grande envergure comme celles de la compagnie Sae-A. Chaque signataire s’engage à investir dans le développement du Parc et le secteur environnant, y compris l'infrastructure du parc, le logement, le traitement des eaux usées, l’électrification et la modernisation du port. Cet accord amène la concrétisation du Protocole d’Accord signé au mois de Septembre en marge de l’Assemblée Générale des Nations-Unies, où les partis se sont mis d’accord pour explorer la viabilité d’un parc industriel mondialement compétitif et des opérations majeures de fabrication dans le Nord d’Haiti. L’opération du parc et les activités de fabrication devraient débuter au premier trimestre de l’année 2012.

Le Parc Industriel Nord va :

  • Créer 20,000 emplois haïtiens à temps plein dans la première phase avec seulement l’investissement de la compagnie Sae-A, le rendant ainsi le plus grand employeur du secteur privé en Haiti.
  • Créer plus de 500 millions de dollars en salaire et bénéfices pendant dix ans.
  • Soutenir directement les sources de revenus de 100,000 à 120,000 Haïtiens.
  • S’étendre pour supporter 65,000 emplois permanents dès que le Parc sera entièrement développé et augmenter les emplois relatifs à l’industrie haïtienne du vêtement de plus de 200%.
  • Augmenter le nombre d’emplois formels enregistrés dans le secteur privé d’au moins de 20%.
  • Créer la première factorerie de textile d’Haiti de tricot et de teinture.
  • Être le premier fabricant à produire des vêtements avec du textile fabriqué en Haiti, réduire la dépendance à l’importation des matières premières et augmenter significativement la valeur ajoutée du composant en Haiti pour chaque vêtement fabriqué.
  • Augmenter l’assiette de l’impôt avec l’augmentation des emplois et le flux de commerce.

Investissement, le Parc va également :

  • Inclure le développement d’un quartier résidentiel dans les communautés avoisinantes, dont au moins 5,000 maisons.
  • Aider à installer un port moderne dans la région du Nord et un système de routes réhabilitées au bénéfice du Parc et favorisant du même coup d’autres industries telles que le tourisme et l’agriculture.
  • Fournir de l'électricité au-delà de la zone du Parc dans les zones environnantes qui n’ont actuellement pas accès à un réseau électrique.
  • Créer, en plus des premiers 20,000 emplois créés par Sae-A, un nombre supplémentaire de 15,000 emplois ou plus, aussitôt que la première phase du parc est complétée, dans les domaines des micro-entreprises, l'agriculture, la vente de nourriture ou les services financiers.
  • Doubler, à travers l’investissement de Sae-A, l’investissement direct reçu de l’étranger par Haïti pendant toute l’année 2009.

Engagement de chaque parti :

  • SAE-A va investir au moins 78 millions de dollars pour le développement du bâtiment, l’achat des machines et équipements.  Elle va occuper 50 hectares de terre et employer 20,000 ouvriers haïtiens, selon les normes de l'Organisation Internationale du Travail.
  • Le Gouvernement d'Haïti, en tant que propriétaire du parc, établira un contrat pour la gestion du parc et apporter le support et la surveillance, tout  en s’assurant  que la nouvelle construction adhère aux normes de construction qui permettent de résister aux tremblements de terre et aux ouragans.
  • Le Gouvernement des États-Unis apportera un financement de plus de 120 millions de dollars en subvention en ce qui à trait à l’électrification du Parc, l’installation de logements dans les communautés environnantes et l’amélioration des ports.
  • La Banque Interaméricaine de Développement investira au moins 50 millions de dollars en subvention pour le développement de la fondation des usines et des infrastructures à l'intérieur de la clôture.
  • N’étant pas partie prenante de l’accord, l’Union Européenne offre toutefois un financement pour l’amélioration des infrastructures, y compris les routes d'accès et les artères principales dans le Nord.

Informations sur l’industrie du vêtement en Haiti :

  • Il y a vingt ans, l’industrie du vêtement d’Haiti était un important fournisseur d’articles d’assemblage pour le marché américain et employait jusqu’à 100,000 personnes. Présentement le nombre d’employés est d’environ 28,000.
  • En 2009, l’exportation du textile haïtien vers les Etats-Unis (estimée à 512 millions de dollars), représentait approximativement 10% du PIB haïtien, soit 90% du revenu de l’exportation du pays.
  • L’adoption de la loi HELP par le Congrès américain, a permis à des firmes de l’industrie du vêtement d’exprimer leur intérêt à étendre leur source d’approvisionnement en Haiti afin de bénéficier de la mise à jour sur les produits hors taxes rentrant sur le marché américain.
  • Les manufactures de vêtements opérant sur le marché haïtien ont augmenté le nombre d’emplois de plus de 4,000 depuis le séisme du 12 janvier. Elles ont non seulement permis aux employés de retrouver immédiatement leurs emplois, mais actuellement elles emploient plus de personnes que ce n’était le cas avant le séisme. Les plus grandes compagnies ont mises l’accent sur le développement agressif de plans d’investissement afin de bénéficier du remaniement des lois sur l’exemption de taxes sur les marchés américains.
  • Les conseils et informations véhiculés quotidiennement dans les manufactures ont considérablement réduit les incidences du choléra dans l’industrie. Seulement deux cas de choléra ont été reportés et traités dans les industries haïtiennes et cela résulte de l’éducation sanitaire des employés ainsi que de la distribution d’eau et de cachets pour la purification de l’eau.

Actuellement, les haïtiens ont besoin de quelque chose de plus fondamentale que l’aide sociale: ils ont besoin d’emplois à long terme. Et pour cela, la présence du secteur privé est essentielle.

HL/ HaïtiLibre/ Paul Collier, Economiste

Twitter Facebook Rss Bookmarkez l'article Envoyer l'article ?...

Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


wolken
Posté le 25/07/2011 11:06:42
@Maksim....tu demandes le droit d'avoir ta propre politique économique... Qui t'empêche d'avoir ta propre politique économique? Si tu n'es pas d'accord avec les parcs industriels, viens avec une alternative pour offrir mieux. Depuis 20 ans nous sommes entendus pour détruire ce pays, nous avons mis en place un système politique basé sur le vol et le pillage systématique du peu de ressources que la dictature avait laissée... Maintenant tu critiques le moindre effort entrepris pour redynamiser le secteur économique et de l'emploi. Ce genre d'attitude marxiste n'est plus a la mode... Regarde la Chine une puissance capitalo-communiste, si elle avait ton discours, elle ne serait pas là ou elle est actuellement... Je voudrais savoir si tu ne portes pas de jeans, de tee-shirts... tu aimes de jolis vêtements? Mais ce sont des ouvriers qui doivent les confectionner... Si tout le monde refuse d'installer des usines sur son territoire qu'allons nous porter? Maintenant la lutte a mener c'est pour de meilleures conditions de travail en leur faveur et non la critique médisante au nom d'une soit-disante lutte des classes...
lenlen
Posté le 26/01/2011 11:45:39
C'est très bien ça
carl
Posté le 24/01/2011 11:41:51
Je crois que c'est la chose la plus importante qui pourrait avoir dans le pays, la création d'emplois ca nous aidera avoir moins de crimes moins de violences et a partir de ce moment penser a avoir une beau pays .
rozo
Posté le 23/01/2011 11:12:53
C'est ça le problème de ce pays. Ces soit-disant têtes pensantes, souvent sont des démagogues. Leur incapacité de jugement maintient le pays enchainé dans la misère,pour eux le peuple n'existe pas rien ne doit être fait dans son intérêt. Alors qu'il s'agit seulement de doter le pays d'un gouvernement responsable ayant du caractère pour discuter avec la communauté internationale,en vue d'accommoder le plan NÉOLIBÉRAL, à notre réalité de peuple libre et indépendant.Comme nous ne pouvons pas l'échapper vue la situation géopolitique et économique du pays en plus d'un petit groupe qui accapare tout au détriment du plus grand nombre,qui est toujours prêt à négocier leur intérêt mesquin avant,de voir la majorité. Voilà notre malheur, c'est ce qu'il faut voir maintenant ce n'est l'invasion économique du capitalisme, de toute façon on a pas le choix, le peuple a besoin de travailler, pourquoi ne doit on pas en profiter, en multipliant les parcs industriels dans chaque département du pays. Le travail c'est la liberté, cessez de critiquer pendant que tu ne peux rien apporter au peuple si non que de l'exploiter et de comploter contre lui.
 


Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2018
Haitilibre.com -n