iciHaïti - Sécurité : Le sismologue Prépetit préoccupé par le nombre de séismes dans le Grand Nord

iciHaïti - ALERTE : Tentative d’arnaque, appel à la vigilance

iciHaïti - Sécurité routière : Hausse de 38% des accidents

iciHaïti - Santé : Vers une meilleure prise en charge médicale des personnes handicapées

iciHaïti - Covid-19 : Don de 500,000 dollars de l’Espagne à la DINEPA


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 2 juin 2020

Haïti - FLASH : Message du Consulat d'Haïti à Orlando

Haïti - Sécurité : Covid-19 et saison cyclonique, un casse tête pour le Gouvernement

Haïti - FLASH : 2,226 cas, le Covid-19 poursuit sa progression


+ de nouvelles



Haïti - Économie : PetroCaribe, Haïti doit près de 1,6 milliards de dollars au Venezuela
04/02/2015 10:07:21

Haïti - Économie : PetroCaribe, Haïti doit près de 1,6 milliards de dollars au Venezuela
Selon le Bureau de Monétisation des Programmes d’Aide au développement (BMPAD), de l’entrée en vigueur de l’Accord PetroCaribe au 31 décembre 2014, le montant total des importations s’élevait pour Haïti, à près 32.7 millions de barils de produits pétroliers pour un coût total d’un peu plus de 3.5 milliards de dollars américains (US$ 3,541,135,866.55)

La portion à payer était d’un peu plus de 1,5 milliards (US$1,557,942,836.89) Il a été versé au fournisseur vénézuélien PDVSA Petroleo S.A US$ 1,549,429,870.70, conformément aux termes de l’accord PetroCaribe

La dette effective d’Haïti cumulée au 31 décembre 2014, est de près d'1,6 milliards (US$ 1,588,193,029.66) après déduction de l’annulation de 395 millions de dette par la République Bolivarienne du Vénézuela, après le séisme du 12 janvier 2010.

Notez que cette dette est en augmentation de plus de 211 millions de dollars par rapport au montant de la dette effective d’Haïti au 31 décembre 2013 (US$ 1,276,929,359.32) https://www.haitilibre.com/article-10491-haiti-economie-haiti-doit-1-276-929-35932-de-dollars-au-venezuela.html alors que cette dette était de 938 millions en mars 2013 https://www.haitilibre.com/article-8110-haiti-economie-haiti-doit-938-millions-de-dollars-americains-au-venezuela.html

Au 31 décembre 2014 le solde des fonds de PetroCaribe étaient d’un peu plus de 6 millions de dollars américains (US$ 6,000,634.33) sur le compte de la BNC, d’un peu plus de 3,5 milliards de gourdes (HTG 3,543,723,032.62) sur le compte de la BNC et d’un peu plus de 176 millions de Gourdes (HTG 176,953,772.63 ) sur le compte de la BRH.

Rappelons que le Bureau de Monétisation joue le rôle d’intermédiaire entre le fournisseur vénézuélien PDVSA Petroleo S.A. et les compagnies pétrolières locales en Haïti. À chaque livraison PDVSA Petroleo S.A. facture le BMPAD qui a son tour fournit la facture aux compagnies pétrolières locales qui paient à l'État 100% de la valeur FOB des cargaisons.

Selon les prix du baril sur le marché international, le Gouvernement haïtien transfert 40% à 75% des montants perçus, à la PDVSA Petroleo S.A. Le solde restant, doit être payée par Haïti, sur 25 ans à un taux d’intérêt annuel de 1% après un délai de grâce de 2 ans. La variation du pourcentage conservé par Haïti dépend du prix du baril, plus le prix du baril est élevé, plus la partie conservée par Haïti baisse et inversement.

Partie financée sur 25 ans avec 1% d’intérêts annuels incluant 2 années de grâce :
Si le prix du baril est égal à $150 et plus : Partie Cash 30% - Partie Financée 70%
Si le prix du baril se situe entre $100 et $150 : Partie Cash 40% - Partie Financée 60 %
Entre $80 et $100. Partie Cash 50% : Partie Financée 50%
Entre $50 et $80. Partie Cash 60% : Partie Financée 40%
Entre $40 et $50. Partie Cash 70% : Partie Financée 30%

Partie financée sur 17 ans avec 2% d’intérêts annuels incluant 2 années de grâce :
Si le prix du baril se situe entre $30 et $40 : Partie Cash 75% - Partie Financée 25 %

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


djani
Posté le 07/06/2018 14:17:16
Cette situation est toujours présente. Les dettes sont toujours accumulés.Mais pourquoi t'en de dette que font les dirigeants pour vraiment résoudre les problèmes du pays .Haïti a été la perle des Antilles et nous devons nous battre pour que cela soit de même. Ne négligé pas le peuple mais regarde la misère qu'il endure .Nous sommes fière d'être haïtien pour le pays nous voulons le meilleure pourquoi ne pas mettre en oeuvre des solutions comme utilisé les ressources des énergies renouvelables.Haïti est plein de ressources alors utilisant les pour ne pas avoir de dette aussi sale et pour une meilleure situation pour l'état et le peuple haïtien
Maryse
Posté le 04/02/2015 12:32:33
Qu'a-ton fait avec ces 1.6 milliards de dollars? Quel investissement a-t-on réalisé qui permettra de générer des revenus pour payer la dette? Va t-on écorcher le peuple haitien pour rembourser une dette qu'il ne connait pas? {Note HL -- Plus de 75% de tout ce qui se construit en Haïti est financé par le Fonds pétrocaribe (école, aéroports, ports, logements sociaux etc...) il est aussi présent, dans l'agriculture, l'éducation, l'énergie ect.... Faite une recherche sur notre site en tapant petrocaribe, dans le champs de recherche, vous trouverez de très nombreux articles qui donnent des exemples de financement de ce fonds]
PieRre
Posté le 04/02/2015 11:24:14
Les vertus se perdent dans l'intérêt comme les fleuves dans la mer. Si on tend à penser que PétroCaribe est une manne il faut se détromper. Selon l'entente, lorsque le prix du baril de pétrole se situe entre 40$ et 50$, le montant comptant à payer est de 70% et celui à être financé de 30%. Les dépenses en approvisionnement de produit pétrolier sont énormes sur le budget national [HL --- Ce sont les compagnies pétrolières qui paient la facture, via les consommateurs et non l'État haïtien] et on comprend toute l'anxiété que cause ces dépenses dans un pays où le produit intérieur brut est en-dessous du seuil nécessaire. Tous les ingrédients sont présents pour que le pays soit de plus en plus pauvre: crise politique, manifestations de rue à répétitions,chômage chronique,manque d'nfrastructures, analphabétisation trop longtemps accceptée..etc. L'industrie du transport devrait être réorganisée: il y a beaucoup trop de tap-tap et de motocyclettes à Port-au-Prince et dans les villes de province. Des mesures de corection s'imposent rapidement, celles de trouver des sources d'énergie alternative. PetroCaribe doit être considéré pour l'instant un allez-mieux, le temps de réfléchir pour savoir quoi faire intelligemment. Ceux-là qui font la poltique une profession sont invités à méditer sur la profondeur de la problématique du pays et la lourde responsabilté qui leur revient de trouver des solutions.
Lékébi
Posté le 04/02/2015 11:19:40
Il faudrait que les protestataires lisent cet article, comme ça ils pourront voir que le jeu n'est pas facile pour le gouvernement et qu'ils doivent attendre que les choses s'améliorent, parce qu'Haiti n'est pas un pays producteur de pétrole.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n