iciHaïti - SOS-Journalistes : Espoir après l’arrestation d’un des présumés assassins de Vladjimir Legagneur

iciHaïti - MSF : Réouverture de l'hôpital de soins des grands brûlés à Port-au-Prince

iciHaïti - Football : Classement FIFA de nos Grenadiers

iciHaïti - Phantom 509 : Le FAES condamne l’attaque de ses locaux

iciHaïti - PNH : Nouveau patron à la Direction de la Police Administrative


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien 19 septembre 2020

Haïti - Justice : L’IGPHN enquête sur les policiers membres du Groupe «Phantom 509»

Haïti - MHAVE : Deux organisations de la diaspora rencontre le Ministre Day

Haïti - FLASH : Nomination des membres du CEP et mandat


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Des morts et des blessés un peu partout au pays (bilan partiel)
19/11/2018 06:13:25

Haïti - FLASH : Des morts et des blessés un peu partout au pays (bilan partiel)
Dimanche dans la Capitale comme dans les principales villes de province, des barricades de pneus enflammées ont été érigées sur les principaux axes de circulation. Les transports publics et le commerce informel ont été complètement paralysés. Des motocyclettes ont été vue circulant avec des drapeaux noir et rouge.

Les gens ont gagné les rues en grand nombre à travers le pays pour exiger toute la lumière sur l’utilisation des fonds PetroCaribe tandis que l’opposition réclamait la démission du Président Jovenel Moïse. Une mobilisation toutefois inférieure à celle du 17 octobre dernier, selon plusieurs observateurs

Eddy Jackson Alexis, le Secrétaire d’État à la Communication a félicité le travail professionnel de la Police Nationale d’Haïti (PNH) mais a déploré et condamné des attaques contre des entreprises, des résidences, des biens privés et des résidences diplomatiques dont le bilan public n’a pas été communiqué.

Des morts et des blessés ont été rapportés un peu partout au pays : 6 morts, 5 blessés et plus d’une vingtaine d’arrestation (bilan partiel) selon Michel-Ange Louis Jeune, Porte-parole de la PNH.

11 morts, 47 blessés et 75 arrestations selon un bilan partiel de l’opposition communiqué en fin de journée dimanche lors d’une conférence de presse.

Pour des raisons de sécurité, le Président Moïse a annulé dimanche le voyage prévu avec les membres de son cabinet au Cap Haïtien pour commémorer le 215e anniversaire de la bataille de Vertières. Suite à cette décision, le mouvement de l’opposition démocratique a qualifié le Chef de l’État de « lâche ». De son côté à Vertière Moïse Jean-Charles se vantait aux côtés des manifestants d’avoir empêché le Président de la République de se rendre à Vertières.

Dimanche matin au Champ de Mars, le Président Moïse a brièvement fait une offrande florale au pied du monument dédié aux héros de Vertières. Par la suite, il s'est adressé à la Nation dans un message pré enregistré diffusé sur la Télévision National d'Haïti (TNH) ou il a rappelé « Le symbolisme de Vertières appelle au dialogue, à l’union et à l’entente entre les filles et filles du pays, malgré leurs différences et divergences » Écoutez le message du Président Moïse : https://www.haitilibre.com/article-26154-haiti-vertieres-215e-message-a-la-nation-du-president-jovenel-moise.html

Un appel au dialogue rejeté par l’opposition qui maintient la mobilisation. Selon Me André Michel « Il y a une seule option. Jovenel Moïse est un cadavre politique qu’on doit amener au cimetière. C’est fini pour lui. On ne peut plus rien faire avec lui. Il doit partir sans délai pour éviter le chaos... »

L’opposition a demandé à la population de rester chez elle lundi 19 novembre. De son côté Eddy Jackson Alexis, le Secrétaire d’État à la Communication à demandé à la population de vaquer à ses activités comme à l’ordinaire, assurant que la Police toujours présente, assurera avec fermeté la protection des personnes et de leurs biens.

Bilan partiel des évènements du 18 novembre :

Port-au-Prince :
À Pétion-ville un homme a été blessé par balle à la tête et une collaboratrice du Nouvelliste blessée à la tête par un jet de pierre ;
À Delmas 2, un manifestant a été blessé par balle au pied ;
À Martissant Harrisson Junior Aristide, responsable du Conseil d’Administration des Sections Communales (CASEC) rapporte que plusieurs personnes auraient été blessées par balles ;
Des tirs sporadiques ont été rapporté par des résident à Carrefour de l’Aviation et ses environs ;
Au niveau de Bourdon (carrefour Musseau) un véhicule de la police immatriculé 1-00063 a été incendié ;
La route menant à la résidence du Président Moïse, était est inaccessible ;
Les bureaux du Premier Ministre ont été attaqués par des jets de pierres, les agents de sécurité ont dû tirer en l’air pour dispersé les manifestants.
Au niveau de Lalue pneus enflammés et des actes de vandalisme important ont été signalé.
Au Champs de Mars, des manifestants ont hissé le drapeau noir et rouge sur la statue de Jean-Jacques Dessalines. La police est intervenu et a retiré le drapeau.

Cap-Haïtien :
1 mort, Tichèch ainsi connu tué par balles à la rue 9, par un individu non identifié ;
4 blessés par balle dont 1 policier à la jambe, mais sa vie ne serait pas en danger ;
2 blessés par jets de pierre ;
5 arrestations pour jets de pierre et trouble à l'ordre public

La police a fait usage de gaz lacrymogène au moment où les manifestants déviaient du parcours prévu et prenaient la direction du Commissariat Central du Cap, de la Direction Départementale, route menant aussi vers la prison.
Des pierres ont été lancées sur le Commissariat Central du Cap-Haïtien ;
Certains médias locaux ont rapporté que des bandes armées avaient tiré des coups de feu dans divers endroits de la ville. La police n'a pas confirmé cette information.

Petit-Goâve :
Le Dr Fred Jasmin, Président de la Commission chargée de diriger l’hôpital Notre Dame de Petit-Goâve a présenté le bilan des victimes de la journée reçues et soignées au service d'urgence :

Michelson Greffin, masculin, âgé de 29 ans, blessé au pavillon auriculaire gauche ;
Johny Jean Baptiste, 20 ans, fracture de l'avant-bras gauche ;
Johnson Toussaint, 26 ans, traumatisme crânien grade I ;
Lucner Pierre, 23 ans, plaie par balle au bras gauche ;
Alex Saintine, 23 ans, père de famille, originaire de Dirèse, localité de la 6ème section communale de Petit-Goâve a été blessé par balle dans la région frontale, hémorragie massive et état général très critique.

Toutes les victimes ont été soignées mais Alex Saintine est décédé à 1:50 p.m. Notez que l'ambulance de l'hôpital a essuyé 3 fois des jets de pierres en essayant de secourir Alex Saintine. Des manifestants en colère ayant préféré manifester avec le corps de la victime que de le remettre à l'ambulance.

HL/ HaïtiLibre / Guyto Mathieu (Correspondant Petit-Goâve)

Cayes :
Aux Cayes la manifestation a été parfois très violente rapporte la PNH, les manifestants très motivés avaient érigés des barricades de pneus enflammés et lançaient des pierres et des bouteilles contre les forces de l’ordre. Les policiers ont dû intervenir avec vigueur pour reprendre le contrôle de la situation.

Miragoâne :
Lors d’un affrontement entre des manifestants anti-régime et des pro-gouvernement, Daniel Pongnon, le Vice-délégué de la ville de Miragoâne a été atteint par balle à l’abdomen tandis que son agent de sécurité a été blessé à une jambe

La situation est restée tendue toute la journée dans la ville où des tirs sporadiques et des rafales d’armes automatiques ont été rapportés par des témoins dans plusieurs quartiers de la ville.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-26154-haiti-vertieres-215e-message-a-la-nation-du-president-jovenel-moise.html
https://www.haitilibre.com/article-26152-haiti-diaspora-commemoration-du-215e-anniversaire-de-la-bataille-de-vertieres.html
https://www.haitilibre.com/article-26147-haiti-vertieres-215e-message-a-la-nation-du-premier-ministre-ceant.html
https://www.haitilibre.com/article-26145-haiti-rd-le-fnp-demande-aux-autorites-dominicaines-de-se-preparer-au-pire-en-haiti.html
https://www.haitilibre.com/article-26139-haiti-politique-pres-de-50-organisations-politiques-et-civiles-reclament-le-depart-du-chef-de-l-etat.html
https://www.haitilibre.com/article-26119-haiti-flash-le-parti-lavalas-appelle-au-renversement-du-gouvernement.html

SL/ S/ TB /HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n