iciHaïti - Économie : Le Ministère du Tourisme salue la nouvelle liaison de la Sunrise Airways

iciHaïti - Politique : Le PM a fait sa déclaration d’impôts

iciHaïti - Culture : lancement de la 11e Édition d’Artisanat en fête

iciHaïti - Politique : Manifestation et Violence à Petit-Goâve

iciHaïti - Politique : Vers une meilleure gestion des biens et deniers de l’État


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - FLASH : Les États-Unis et l’OIM soutiennent l’unité de la Police Frontalière

Haïti - Canada : Vers un partenariat avec la compagnie Hydro Québec International ?

Haïti - Social : Messe de requiem à la mémoire de Pierre Denize, message du DG de la PNH

Haïti - Politique : Le Président Moïse s’entretient avec le Cardinal Chibly Langlois


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Retour de Marie-Carmelle Jean-Marie à la tête des finances de l’État (discours)
04/04/2014 09:46:11

Haïti - Politique : Retour de Marie-Carmelle Jean-Marie à la tête des finances de l’État (discours)
Jeudi, dans le cadre du remaniement ministériel http://www.haitilibre.com/article-10860-haiti-politique-remaniement-moins-de-femmes-ministres-plus-de-femmes-secretaires-d-etat.html Mme Florence Duperval Guillaume, la Ministre de la Santé Publique et de la Population, a procédé à l’installation de la nouvelle Ministre de l’Économie et des Finances, Mme Marie-Carmelle Jean-Marie. Rappelons que pour Mme Marie-Carmelle Jean-Marie, c’est un retour à ce poste qu’elle avait déjà occupé de mai 2012 à avril 2013, ou elle avait démissionné [9 avril 2013], en raison, avait elle expliqué, d’un manque de soutien dans le cadre de la réforme des finances publiques qu’elle avait initié http://www.haitilibre.com/article-8311-haiti-politique-la-ministre-de-l-economie-et-des-finances-demissionne-lettre.html .

Femme très compétente aux qualités nombreuses, particulièrement appréciée du Premier Ministre, Laurent Lamothe, elle a sans aucun doute poser ses conditions et obtenu des assurances satisfaisantes, pour qu’elle accepte à nouveau d’assumer la lourde charge de ce ministère régalien.

Discours de la Ministre de l’Économie et des Finances, Mme Marie Carmelle Jean-Marie :
« [...] Le Ministre Laleau a conduit ce ministère, concurremment avec le Ministère du Commerce et de l’Industrie, et a su lui donner une impulsion dynamique que je compte bien poursuivre. Qu’il en soit vivement félicité et remercié.

Je pense ici notamment à la création de la Commission de Réforme des Finances Publiques et de la Gouvernance Economique qui a pu finaliser la stratégie de réforme à moyen terme et s’apprête à livrer le plan d’actions triennal de réforme des finances publiques. Je pense également à toutes ces initiatives en faveur de l’économie en général et de la croissance et de l’emploi en particulier qui méritent attention et respect.

Cependant et pour nous tourner vers l’avenir, je voudrais détailler avec vous rapidement les points saillants de notre feuille de route.

S’agissant des finances publiques, nous aurons à parachever les prochaines semaines le cadre de réforme et le plan d’action triennal qui lui est associé. Je veux que ceci constitue le chemin d’excellence qui s’impose à tous et nous permet d’en suivre les progrès mais aussi les insuffisances et les carences qui seront, je vous l’assure, dûment sanctionnées. Ce cadre nous permettra d’approfondir le dialogue avec nos partenaires techniques et financiers et d’assurer ainsi une coordination accrue des appuis extérieurs accordés aux finances publiques, qu’il s’agisse des appuis budgétaires ou des assistances et expertises techniques.

Je veux également que la question du Budget 2013-2014 soit définitivement résolue dans les prochains jours, permettant d’engager enfin la préparation du Budget 2014-2015 qui devra être approuvé par le conseil des Ministres courant juin avant d’être déposé auprès du Parlement dans les délais légaux requis. Ce budget devra naturellement assurer l’optimisation des allocutions budgétaires en vue de l’atteinte des résultats fixés par le Président de la République et déclinés dans les objectifs assignés au Gouvernement, dans le respect des grands équilibres macroéconomiques.

Concernant l’exécution des budgets, celle-ci doit se faire de manière régulière et fluide, tout en garantissant le strict respect des procédures et l’impératif d’efficacité de l’action gouvernementale. Ni laxisme, ni entrave telle sera ma devise. Dès lors la mobilisation et la saine gestion des ressources de l’Etat à la hauteur des enjeux devient un impératif vital et incontournable, à commencer par les recettes fiscales et douanière qui ont connu quelques faiblesses ces derniers temps, tandis que la mise en place du compte unique du Trésor devra être accélérée. J’entends que chacun me propose des remèdes immédiats et ne transigerai pas avec la recherche de solutions efficaces et durables, reposant sur la généralisation de contrats de performance avec toutes les entités dépendant du ministère après audit détaillé de la gestion passée, si nécessaire.

Enfin et d’une manière générale, j’entends à ce que le renforcement de la transparence et de la redevabilité associé à la lutte contre la corruption et les conflits d’intérêt devienne la règle absolue et notre priorité de chaque instant. La manipulation des derniers publics ne peut souffrir d’aucune faiblesse, d’aucune ombre ni d’aucun manquement. J’y veillerai.

Néanmoins l’importance des finances publiques ne doit pas faire oublier que le ministère repose sur deux jambes, qu’il me plait d’illustrer aujourd’hui grâce à la présence désormais de deux Secrétaires d’Etat en son sein, l’un dévolu aux Finances Publiques avec M. Roland Décembre, que vous connaissez déjà et l’autre assigné à l’Economie, avec M. Alfred Météllus, qui n’est pas non plus, et je m’en félicite, un inconnu dans cette grande maison.

Vous aurez, Monsieur le Secrétaire d’État à Économie, la tâche énorme d’assurer un soutien effectif et résolu à la croissance économique au travers des politiques ressortant de vos domaines de compétence, y compris à travers l’amélioration du cadre général des affaires, et sans oublier à ce stade qui devront orienter nos actions.

À ce titre, je souhaite qu’un approfondissement significatif des études et analyses économiques soit engagé et que la coordination en soit rapidement renforcée avec les autres institutions concernées, pour syndiquer nos ressources, encore fragile, et optimiser les résultats, sans oublier la nécessaire convergence de vue qui doit prévaloir à ce niveau : une fois la phase d’études achevée, le gouvernement doit avoir une seule vision et une seule politique économique, sous peine de brouiller son message et de neutraliser ses efforts.

Enfin deux thématiques devront également connaitre des développements plus rapides que par le passé. Ainsi je souhaite que la location des ressources foncières et financières de l’Etat fasse l’objet de mesures précises, qu’il s’agisse des structures, des pratiques ou des outils en vue d’en renforcer la gestion et d’en garantir l’optimisation. Je souhaite également, et c’est ici une ferme injonction, que les partenariats public-privé connaissent enfin des développements effectifs et des résultats mesurables, car au-delà de l’efficacité des services rendus á la nation et á l’économie que l’on peut en tirer, ils constituent une des voies les plus prometteuses de mobilisation de ressources privés, nationales ou étrangères, au service de la croissance et de l’emploi.

Être Ministre de l’Economie et Finances, ce n’est pas, je le sais très bien, une sinécure. Formuler les budgets, tenir les clés du Trésor, décider jour après jour du meilleur emploi des fonds publics, mobiliser les ressources, initier et mener à terme les politiques et les réformes, ce n’est pas facile. C’est même austère. Mais c’est notre mission à tous ici présents et je ne manquerai pas de vous le rappeler jour après jour. Vous pourrez compter sur moi et, j’en suis certaine, sur mes deux Secrétaires d’Etat.

Cependant, avant de conclure et d’entamer tout aussitôt notre tâche au Ministère de l’Economie et des Finances, je voudrais, paraphrasant les mots de Jean-Jacques Dessalines à la Crête à Pierrot, vous dire ceci : Notre tâche est immense, les réformes sont exigeantes, la rigueur et la discipline budgétaires sont ingrates, l’économie et la croissance ne peuvent plus attendre. Alors, dans cette bataille, je ne veux garder avec moi que les plus braves.

Je vous remercie. Au travail ! [...] »


Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-10855-haiti-flash-important-remaniement-ministeriel.html
http://www.haitilibre.com/article-10860-haiti-politique-remaniement-moins-de-femmes-ministres-plus-de-femmes-secretaires-d-etat.html
http://www.haitilibre.com/article-8311-haiti-politique-la-ministre-de-l-economie-et-des-finances-demissionne-lettre.html
http://www.haitilibre.com/article-8337-haiti-politique-propos-du-premier-ministre-sur-les-deux-ministres-demissionnaires.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss Bookmarkez l'article
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


ceteris2020
Posté le 24/04/2014 22:07:10
Elle est très compétente pour le boulot, de plus, elle s'est taillée une place de choix dans le coeur des haitien. j'espere qu'elle pourra faire de son mieux pour ne pas nous decevoir. Bonne chance
Agrippa
Posté le 04/04/2014 14:53:08
C'est un très beau discours et on voit qu'elle sait ce dont elle parle. Espérons que cette fois-ci elle ne se heurtera pas aux mêmes obstacles qu’auparavant. On lui souhaite bonne besogne et que Dieu la guide dans son cheminement.
pierre
Posté le 04/04/2014 10:49:14
Oh oui, qu'est ce que j'adore cette femme ! Trop brave !
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2017
Haitilibre.com -n