iciHaïti - Banque Mondiale : Présentation du rapport sur l'urbanisation

iciHaïti - Petit-Goâve : Colère des petites marchandes contre la mairie...

iciHaïti - Coupe du monde FIFA U-20 : Match décisif pour nos Grenadières

iciHaïti - Social : 2ème édition du Carnaval de la Croix-des-Bouquets

iciHaïti - Football : Frantzdy Pierrot va entamer une carrière en MLS


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Agriculture : Jovenel remet 40 moulins à riz aux agriculteurs de l’Artibonite

Haïti - RD : 930 haïtiens interpelés à Samaná en 24 heures

Haïti - FLASH : Plus de 400 écoles soupçonnées de fraudes, menacées de sanctions

Haïti - Politique : 3 millions d’haïtiens ne sont pas inscrit dans les registres nationaux


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Le CSS propose un salaire minimum journalier de 335 Gourdes
08/07/2017 10:41:48

Haïti - FLASH : Le CSS propose un salaire minimum journalier de 335 Gourdes
Vendredi en conférence de presse, le Conseil Supérieur des Salaires (CSS) a rendu public son rapport et ses recommandations sur le salaire minimum.

Le CSS estima avoir réalisé un travail valable et scientifique rappelant que ces propositions reposent sur des données fournies pas des experts nationaux, l’Institut haïtien de statistique et d’informatique et la Banque de la République d’Haïti. Tenant compte de la compétitivité d’Haïti par rapport à d’autres pays en matière de salaire, ils ont aussi analysé d’autres données provenant de l’extérieur.

Salaires minimums journaliers, recommandations du CSS :

  • Le salaire des employés de la sous traitance du secteur textile et autres industries manufacturières destinés à la réexportation, le salaire journalier recommandé est de 335 Gourdes par jour, alors que les syndicats exigeait 800 Gdes ;
  • Le salaire des employés des entreprises de production sera de 350 Gdes ;
  • Le salaire des employés des entreprises de distribution de produits pétroliers et des agences de sécurité : 300 Gdes ;
  • Le salaire des employés des entreprises privées de service à la population (écoles professionnelles privées et les institutions de santé privées employant plus de 10 personnes et offrant des services d’hospitalisation) : 300 Gdes ;
  • Le salaire des employés au service des entreprises considérées « en croissance et stable » : 400 Gdes ;
  • Le salaire des employés au service des entreprises considérées comme « se tirant d’affaires » : 325 Gdes ;
  • Le salaire des employés au service des entreprises considérées comme « exposées et très vulnérables » : 290 Gdes ;
  • Le salaire des employés de maison : 200 Gdes.

En complément à ses recommandations le CSS demande à l’Exécutif d’accorder des accompagnements sociaux aux ouvriers des entreprises manufacturières en termes de nourriture, de transport et de logement et à inclure les coûts de ces accompagnement dans les prochains budgets. Il recommande également au Gouvernement de baisser le coût de l’électricité et l’exemption des taxes sur les produits pétroliers pour le secteur manufacturier de réexportation.

Hédouville, Président du CSS souhaite que ces recommandations puissent entrer en vigueur à partir du 1er août, si l’Exécutif qui a le dernier mot sur le montant de ces salaires, décide d’appliquer à la lettre les recommandations du Conseil.

Pierre Joseph Polycarpe, le Représentant des syndicats (contesté par plusieurs syndicalistes qui le trouve favorable aux patrons) estime que les 800 gourdes exigées par les ouvriers était impossible compte tenu de la réalité de ce secteur et de l’existence d’autres compétiteurs au niveau de la région.

Hugo Elien, Représentant du patronat indique que ces recommandations tiennent compte des indices macro-économiques et du taux de change. S’il reconnait que les ouvriers du textile risquent d’être déçus par les recommandation du CSS, il estime que leurs demandes étaient irréalistes du point de vue économique.

Quant aux responsables des principaux syndicats, qui exigeaient un salaire minimum de 800 gourdes, ils ont rejeté d'un revers de main le rapport du CSS et confirmé leur mot d’ordre à manifester (Port-au-Prince, Carrefour et Ouanaminthe) les lundi 12, mardi 13 et mercredi 14 juillet, pour forcer l’Exécutif à satisfaire leurs revendications.

Le Sénateur Antonio Chéramy, Président de la Commission « Affaires sociales » exhorte le Chef de l’État a bien réfléchir avant de publier sa décision dans le journal officiel « Le Moniteur » et à œuvrer dans l'intérêt de tous les citoyens.

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss Bookmarkez l'article
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


lge
Posté le 09/07/2017 12:00:01
Arrêtez ces rêveries ! Il n'existe aucun pays sur terre où les ouvriers arrivent à bien vivre avec un salaire minimum. Quelque soit le pays, les ouvriers qui dépendent d'un salaire minimum en vigueur pour vivre ne font que tirer le diable par la queue. Que ce soit aux États Unis, au Canada, en Europe ou en Asie, dans aucun de ces pays le salaire minimum ne permet de bien vivre, même si ce salaire est payé à l'heure : 11$, 10$, 8.50$. Alors arrêrez ce genre d'élucubration inutile déclarant que le salaire minimum, pour être acceptable doit permettre aux ouvriers de bien vivre.
Gc
Posté le 08/07/2017 20:50:28
Avec ces recommandations de salaires, le peuple ne pourra jamais s'offrir le plaisir de bien vivre.
PatrioteH
Posté le 08/07/2017 15:37:39
Le salaire des ouvriers du textile était à combien avant [HL -- 300 Gourdes]
Rey
Posté le 08/07/2017 11:29:41
Si les employés n'acceptent pas les recommandations de 335 gourdes par jour et se rendent aux manifestations, on doit les revoquer et les remplacer par de nouveaux employés, il n'y pas d'unions dans les jobs et les représentants syndicaux sont des politiciens comme Moise Jean Charles qui prennent la rue pour semer la panique et créer de l'insécurité.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2018
Haitilibre.com -n