iciHaïti - Gonâve : Mission conjointe de la Minjusth à Anse-à-Galets

iciHaïti - Culture : 1ère Édition du Festival «Gede Fest» (Programme)

iciHaïti - RD : La diaspora haïtienne appelle le Gouvernement haïtien à dialoguer avec l’opposition

iciHaïti - Économie : Baisse de fréquentation sur le marché binational de Pedernales

iciHaïti - Humanitaire : Levée de fonds pour la construction d’un village en Haïti


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Politique : Objectif faim zéro à l’horizon 2030 c'est possible !

Haïti - Politique : L’UNESCO aux côtés du Ministère de la Culture

Haïti - Politique : Lancement d’une enquête nationale de la production agricole

Haïti - FLASH : Inscriptions au concours 2018 des 10 Jeunes haïtiens les plus remarquables


+ de nouvelles



Haïti - FLASH: Un haïtiano-américain condamné à mort en Floride
30/10/2017 08:29:41

Haïti - FLASH: Un haïtiano-américain condamné à mort en Floride
Vendredi en Floride, l’haïtiano-américain Mesac Damas (41 ans), a été condamné à mort par la juge du comté de Collier Christine Greider, pour avoir tué en septembre 2009 sa femme et ses 5 enfants. Il a été condamné après avoir plaidé coupable aux 6 chefs d'accusation de meurtre au premier degré, renoncé à son droit à un jury et également renoncé à son droit de voir ses avocats présenter des preuves atténuantes en sa faveur. La juge Greider a déclaré à la cour « Parce que la mort est une punition unique dans sa finalité, son application est réservée uniquement aux cas où seules les circonstances les plus aggravantes et les moins atténuantes existent ». Notez que l’affaire Mesac Damas traînait depuis près de 8 ans, marqué par de nombreux recours de ses avocats pour lui éviter la peine capitale.

« J'aime mon peuple, ma femme et mes enfants. Mais cette chose est arrivée [...] J'aurais aimé avoir une réponse à cette question, mais je ne le sais pas » a déclaré Damas au tribunal « [...] je vais juste dire désolé au monde entier ».

Rappelons qu’en septembre 2009 Damas avait sauvagement tué à North Naples, dans la demeure familiale, sa femme, Guerline Dieu Damas, 32 ans, et ses 5 enfants : Michzach, 9 ans, Marven, 6 ans, Maven, 5 ans, Megan, 3 ans et Morgan 11 mois, en leur tranchant la gorge. À l'époque, Kevin Rambosk le shérif du comté de Collier avait qualifié cette tuerie d’« événement le plus horrible et le plus violent de l'histoire du comté ».

Après le meurtre Mesac Damas s’était enfuit en Haïti où il a été arrêté 3 jours plus tard par la Police National d’Haïti (PNH) puis extradé et remis entre les mains de la justice américaine. Damas a dit à l’époque qu’il ne s’était pas enfuit mais qu’il était allé à Haïti dire au revoir à sa famille et qu'il avait ensuite l’intention de se rendre à la justice.

Après reconnu avoir tué sa famille à un journaliste de « Naples News » à son retour aux États-Unis, Il a dit qu'il voulait que le jury l'envoie immédiatement à la mort avant d'ajouter que ses enfants et sa femme étaient innocents... À la question du journaliste « Alors pourquoi, pourquoi les a tu tué ? » il lui aurait répondu « Le diable existe... Quand je l'ai fait, mes yeux étaient fermés [...] »

Une déclaration qui avait contribué entre autres, au retard de son procès, ses avocats ayant soutenu qu'il avait souffert d'une lésion cérébrale traumatique et avait une longue histoire de maladie mentale qui avait commencé pendant son enfance en Haïti. Une défense rejetée par la cour, le Ministère public ayant apporté des éléments de préméditation dont l’achat du couteau quelques jours avant le drame, et prouvé que l'accusé était parfaitement capable de distinguer ce qui est bien de ce qui est mal et étaient donc responsable de ses actes au moment du meurtre.

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2018
Haitilibre.com -n