iciHaïti - Politique : 1,8 milliards de Gourdes pour le prochain recensement général

iciHaïti - Savanette : Inauguration du pôle mère-enfant du Centre de santé

iciHaïti - Éducation : 98% de réussite à l’École nationale République du Brésil

iciHaïti - Politique : Importante séance de travail entre Céant et la Cheffe de la Minujusth

iciHaïti - PNH : Message de Gédéon aux 692 nouveaux policiers


+ de nouvelles


Haïti - Justice : Convoquée, la DG de la Loterie d’État tient tête au Commissaire du Gouvernement

iciHaïti - Économie : La RD souhaite la formalisation du commerce frontalier informel avec Haïti

Haïti - Culture : 3ème édition du Festival féministe «Nègès Mawon»

Haïti - Justice : 74% des détenus en Haïti, n’ont jamais été jugées

Haïti - Environnement : Don de 33 millions de la BID pour la gestion des déchets solides en Haïti


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : TPS, plus de 50,000 haïtiens devront quitter les USA
21/11/2017 04:03:36

Haïti - FLASH : TPS, plus de 50,000 haïtiens devront quitter les USA
Lundi, Elaine Duke, secrétaire intérimaire de la Sécurité intérieure, a annoncé sa décision de mettre fin à la désignation de statut de protection temporaire (TPS) pour Haïti avec une date d'entrée en vigueur de 18 mois pour permettre une transition ordonnée avant la fin de la désignation le 22 juillet 2019. Cette décision suit l'annonce du Secrétaire général en mai 2017 selon laquelle Haïti a fait des progrès considérables, et que la désignation du pays ne sera probablement pas prolongée au-delà de six mois.

La décision de mettre fin à TPS pour Haïti a été prise après un examen des conditions sur lesquelles était fondée la désignation initiale du pays et si ces conditions exceptionnelles mais temporaires empêchaient Haïti de gérer adéquatement le retour de ses ressortissants, comme l'exige la loi. Sur la base de toutes les informations disponibles, y compris les recommandations reçues dans le cadre d'un processus de consultation inter-institutions, le Secrétaire par intérim, Duke, a déterminé que ces conditions extraordinaires mais temporaires causées par le tremblement de terre de 2010 n'existent plus. Ainsi, en vertu de la loi applicable, la désignation TPS actuelle doit être résiliée.

Le secrétaire par intérim, M. Duke, a rencontré le ministre haïtien des Affaires étrangères, Antonio Rodrigue, et l'ambassadeur haïtien aux États-Unis, Paul Altidor, récemment à Washington pour discuter de la question.

En 2017 seulement, les Services de citoyenneté et d'immigration des États-Unis ont mené une vaste campagne de sensibilisation auprès des communautés haïtiennes dans tout le pays. Cela inclut notamment les forums communautaires sur le TPS, des discussions avec les organisateurs communautaires haïtiens, des téléconférences avec les parties prenantes, les réunions régulières avec les bénéficiaires du TPS, des communiqués avec la communauté haïtienne, des réunions avec les autorités locales et les séances d'écoute.

Depuis le tremblement de terre de 2010, le nombre de personnes déplacées en Haïti a diminué de 97%. Des mesures significatives ont été prises pour améliorer la stabilité et la qualité de vie des citoyens haïtiens, et Haïti est en mesure de recevoir en toute sécurité les niveaux traditionnels de citoyens de retour. Haïti a également démontré son engagement à se préparer adéquatement à la fin de la désignation du TPS du pays.

En mai 2017, le secrétaire d'alors Kelly a annoncé une prolongation limitée de la désignation du TPS en Haïti, déclarant qu'il croyait qu'il y avait des indications qu'Haïti - si son rétablissement du tremblement de terre de 2010 continuait au rythme - ne justifie pas une prolongation du TPS en janvier 2018. À l'époque, le secrétaire d'alors Kelly a déclaré que sa prolongation de six mois devrait donner aux bénéficiaires haïtiens du TPS vivant aux États-Unis le temps d'obtenir des documents de voyage et de prendre d'autres dispositions pour leur départ des États-Unis, et devrait également fournir au gouvernement haïtien le temps nécessaire pour préparer le rapatriement futur de tous les destinataires actuels du TPS.

Pour permettre une transition ordonnée, la date d'entrée en vigueur de la résiliation du TPS pour Haïti sera retardée de 18 mois. Cela donnera du temps aux personnes avec TPS d'organiser leur départ ou chercher un autre statut légal d'immigration aux États-Unis, si admissible. Il permettra également à Haïti de se préparer au retour et à la réintégration de ses citoyens. Pendant cette période, l'USCIS travaillera avec le Département d'État, d'autres composantes de la DHS et le Gouvernement d'Haïti pour aider à éduquer les parties prenantes concernées et faciliter une transition ordonnée.

Les Haïtiens avec TPS devront présenter une nouvelle demande de documents d'autorisation d'emploi afin de pouvoir travailler légalement aux États-Unis jusqu'à la fin des périodes d'interruption ou de prolongation respectives. Plus de détails sur cette résiliation pour TPS apparaîtront dans un avis du Federal Register.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Jaguar
Posté le 21/11/2017 19:56:27
Grace a nos organisations et notre influence dans la diaspora, nous avons pu obtenir une prolongation du TPS pour nos freres en difficulte. Nous n'arreterons pas la , et continuerons a nous battre pour eux afin qu'ils aient encpre mieux que le TPS, jusqu'a pourquoi pas, devenir des residents. Nous remercions ceux en Haiti qui nous ont aussi soutenus dans nos demarches. Nos remerciements vont aussi aux congressmen de la Floride, de NY, de Chicago et j'en passe, qui se solidarisent a notre cause...
PatrioteH
Posté le 21/11/2017 10:28:53
Une chose que je ne comprendrai jamais l'hypocrisie des grandes puissances à l'égard des pays pauvres. Quand cela les arrange; tout va bien en Haïti. Tout va bien en Haïti alors, que font ces organisations non gouvernementales là-bas? Malheureusement, nos concitoyens non plus n'ont pas de culture patriote. Beaucoup pensent qu'ailleurs est chez eux. Je leur conseillerais, à ceux qui n'auront d'autre que de revenir au pays, d'économiser pendant ces 18 mois pour faire, à leur retour quelque chose dans la patrie mère.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2018
Haitilibre.com -n