iciHaïti - Tourisme : «Zéro déchets» le crédo de la nouvelle Ministre

iciHaïti - Sécurité : Deux nouveaux dirigeants à la Brigade de Protection des Mineurs

iciHaïti - Sécurité : Visite de la DCPA à la PoliTour

iciHaïti - RD : 562 haïtiens contrôlés, 75% déportés en Haïti

iciHaïti - Religion : Mgr Launay Saturné prend possession de l'archidiocèse du Cap-Haïtien


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : zapping...

Haïti - Culture : Le chanteur haïtien «Géraldo» finaliste du Prix Découverte RFI 2018

Haïti - Économie : L’inflation passe la barre des 14%

Haïti - Économie : David Pierre-Louis boursier Facebook en «leadership»

Haïti - Environnement : Protéger le milieu marin un des défis majeur du nouveau Ministre


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : PIB 2017 à 1.2%, le plus faible depuis 6 ans
30/12/2017 06:21:45

Haïti - FLASH : PIB 2017 à 1.2%, le plus faible depuis 6 ans
Selon les estimations préliminaires de la Direction des Statistiques Économiques du Ministère de l’Économie et des Finances, comme appréhendé, l’économie haïtienne, le Produit Intérieur Brut (PIB) pour 2017 serait inférieur à celui de 2016 pour s’établir à 1.2% (prévu 2.2%) contre 1.5% en 2016 (prévu 3.6%).

Il s’agit du taux le plus bas depuis 2011 (année post séisme PIB 5,52%), ce qui éloigne un peu plus Haïti de son objectif d’intégrer le groupe des pays émergents à l’horizon 2030.

Ce ralentissement du rythme de croissance en 2017 du PIB pourrait être imputé au premier semestre de l’année fiscale 2017 marqué par le passage du cyclone Matthew ; la fin des turbulences électorales de 2016 ; le départ du gouvernement de transition et l’installation des nouvelles autorités, avec tout ce que cela a suscité comme incertitudes, attentisme et changement de priorité chez les acteurs économiques tant privés que publics.

Estimations Préliminaires :



* Semi-définitif ** Provisoire *** Estimation
Notes : (1) :Il s’agit, par convention, d’une unité spéciale qui prend en compte l’utilisation faite par les autres branches de la « production imputée de services bancaires » (SCN 93).

Malgré ces difficultés, l’économie haïtienne a pu éviter le pire au niveau sectoriel :

Le secteur agricole, pour lequel ont craignait une croissance négative après le passage de Matthew, a néanmoins progressé de + 0.8% de sa valeur ajoutée à prix constant, contre + 3% en 2016 ;

Le secteur manufacturier : portées par les fabrications de produits alimentaires et de boissons (+2.8%), n’a augmenté que de +1%, en raison notamment de la chute des industries textiles (-2%) et de celles des fabrications de papier et des activités d’impression (-0.2%) qui avaient enregistré en 2016 une augmentation de +2.7%, en raison de la forte demande liée aux campagnes électorales ;

Le secteur de la Construction (Bâtiments et Travaux Publics, BTP) dont la valeur ajoutée à prix constant a progressé de + 0.9% a aussi contribué à la hausse du PIB en 2017. Toutefois depuis l’année dernière, ce secteur n’a plus le dynamisme qu’il avait entre 2011 et 2015, ce qui indique un certain ralentissement dans le processus de reconstruction post-séisme ;

Le secteur tertiaire avec une croissance moyenne de + 0.9% de sa valeur ajoutée est mené par le commerce (+1.3%), les services non marchands (+0.8%) et les Transports et Communications (+1.0%).

En ce qui concerne les grandes composantes du PIB, l’analyse de la demande globale indique que c’est surtout la Consommation finale (+2.7%) boostée par la hausse des transferts de la diaspora (+15.4%) et l’accroissement de la masse salariale tant au niveau public (+8.0%) que privé (+15.5%), suivie de l’Investissement (+0.9%) qui ont tiré la croissance, puisque les exportations, en volume, ont plutôt chuté de -1.2%. Par ailleurs, en dépit d’une certaine stabilité du taux de change (surtout à partir du mois de mai), des tensions inflationnistes ont été quand même observées dans l’économie haïtienne qui a clôturé l’année fiscale 2017 avec 15.4% d’inflation en glissement annuel contre 12.5% en 2016. On notera toutefois que les tensions inflationnistes ont été beaucoup plus prononcées du côté des produits locaux (+16.0%) que des produits importés (+13.3%).

Le Ministère de l’Économie souligne que l’atteinte de l’objectif ambitieux du Gouvernement de 3.9% de croissance du PIB en 2018, devra passer entre autres : par la relance effective et garantie des activités agricoles, la redynamisation du secteur de la construction et l’amélioration du climat des affaires.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Thommy
Posté le 01/01/2018 20:11:31
Dans un pays où l'on manifeste quotidiennement, on ne peut pas s'attendre à de meilleurs résultats que ceux là. Qui veut juin prépare octobre et même septembre. Il est temps d'abandonner ses querelles de chapelle et de se donner la main pour une Haiti nouvelle.
herold
Posté le 30/12/2017 16:36:14
Que le Président change son fusils d'épaule, je suis pour son programme mais il faut qu'il regarde les choses qui ne vont pas bien. Merci mon cher Président.
Jaguar
Posté le 30/12/2017 15:10:21
Nous avons un taux de production intérieure aussi faible, mais quand on entend parler dans les media ceux qui gouvernent, on a l'impression que tout va a merveille. Ce sont vraiment des champions du bluff, ils mentent comme ils respirent...
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2018
Haitilibre.com -n