iciHaïti - Économie : Haïti dans le Top 10 Régional où la gazoline est la moins chère

iciHaïti - Santé : Deux conférences sur la santé mentale

iciHaïti - Social : Le nombre d’haïtiennes accouchant en RD aurait baissé

iciHaïti - Taïwan : Préalables à d’éventuels grands projets d’infrastructures

iciHaïti - Politique : Réunion de la Sous-commission sur le transport terrestre bilatérale


+ de nouvelles


Haïti - Tourisme : La Ministre du Tourisme consternée

Haïti - Actualité : zapping...

Haïti - Sports : Le championnat cyclisme de la Caraïbe 2019 aura lieu en Haïti

Haïti - Santé : 14 enfants opérés du cœur en Haïti avec succès

Haïti - Politique : Fin du paiement par chèque des salaires dans la fonction publique


+ de nouvelles



Haïti - Football : La CONCACAF lance la «Ligue des Nations»
07/03/2018 10:28:42

Haïti - Football : La CONCACAF lance la «Ligue des Nations»
Depuis lundi tous les dirigeants du football de la Confédération de l'Amérique du Nord, de l'Amérique centrale et des Caraïbes (CONCACAF) convergent vers la Floride où quatre jours de réunion les attendent pour de grands changements dans les compétitions de la zone.

Afin d'élever le niveau du jeu dans la zone et le rapprocher de celui des puissantes confédérations de l'Europe, de l'UEFA, la Concacaf lance cette année la « Ligue des Nations » dont l'objectif est de mettre fin à la disparité d'activités entre les 41 équipes nationales qui composent la confédération face aux puissantes Fédérations comme celle du Mexique, des USA, du Canada du Costa Rica entre autres, qui jouent au minimum 8 à 10 matches par saison tandis la majorité ne jouent que 2 à 3matches chaque période de deux à quatre ans à l'occasion des éliminatoires de la coupe du monde ou de la Gold Cup, parce qu'elles ne sont pas sollicitées dans les fenêtres FIFA. Une situation préjudiciable à l'ensemble du football de la Confédération.

En donnant l'opportunité à tous les pays de jouer, l'écart sera réduit et tout le monde en bénéficiera, mieux, la CONCACAF est consciente d'avoir parmi ses membres des pays très riches, même le plus riche du monde qui apporte la plus forte contribution en termes de commanditaires. En regroupant ces ressources dans des packages uniques, plus de moyens financiers viendront pour soutenir les membres incapables d'en générer individuellement. Cette « Ligue des Nations » donnera à toutes les Fédérations la possibilité de jouer au moins 4 fois par an et donc de progresser.

La « Ligue des Nations » débutera en septembre et jouera ses matches dans les fenêtres de la FIFA et pour éviter des matches déséquilibrés les pays membres de la CONCACAF seront réparti dans 3 divisons A, B et C. Le groupe A est censé réunir les nations les plus fortes et les équipe seront choisies en fonction d'un classement propre à la Concacaf en fonction des résultats obtenus par les équipes nationales depuis 1990, vu que tous les pays membres ne sont pas membres de la FIFA .

Ce mercredi, le suspens est de savoir quelle équipe de football sera en division A, B ou C. Si le classement avait été basé sur celui de la FIFA Haïti aurait été assurée d'être en division 1 (Groupe A) mais dans un classement Concacaf c'est plus incertain, car en faisant entrer les résultats depuis 1990 Haïti risque d'être mal classé, car entre 1990 et 2000 Haïti était à la queue du football International.

Ce mercredi au tirage au sort on saura donc où nous sommes classé. Mais qu’Haïti soit dans le Groupe A ou B nos Grenadiers devront travailler fort pour rester à un niveau supérieur et être combattif pour ne pas être relégué, car de son futur classement va dépendre aussi sa qualification pour la Gold Cup 2019, éventuellement la possible Copa continental 2020 (Copa america) et la Coupe du monde 2022.

Outres la qualité des joueurs, les conditions d'éligibilité sont strictes pour évoluer dans le Groupe A exigeant un stade moderne, des éclairage HD et aussi capacité minimale d'accueil du stade en spectateurs, hôtels, avions, services médicaux etc... Le problème, c’est qu’Haïti est le seul pays potentiel des groupes A et B à avoir des difficultés pour répondre à l’ensemble de ces critères à l’exception de la qualité de nos joueurs. Un immense défi pour notre pays qui a le potentiel et qui fait de grandes choses lorsqu'il dispose de ressources financières mais qui en l’absence de ces ressources, se montre trop souvent incapables de réunir voire d'entraîner correctement ses joueurs.

BF/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2018
Haitilibre.com -n