iciHaïti - Social : L’ex Protectrice du Citoyen, décorée par la France

iciHaïti - Social : Traite d’enfants haïtiens à la frontière dominicaine

iciHaïti - Social : Nos compatriotes traqués sans répit en RD

iciHaïti - Environnement : Fatras, près d’une quarantaine de personnes sanctionnées

iciHaïti - Environnement : Une loi votée et publiée toujours pas en application après 10 mois !


+ de nouvelles


Haïti - Éducation : Don de 20 millions du gouvernement japonais pour construire 12 écoles

Haïti - Justice : La Caravane du changement pourrait se retrouver devant les tribunaux

Haïti - FLASH : Bourses d’Excellence 2019 (Mexique), inscriptions ouvertes

Haïti - Taekwondo : Cheyenne Lewis remporte 2 médailles d’or pour Haïti

Haïti - FLASH : Esclavage moderne, le Venezuela et Haïti premier ex-aequo


+ de nouvelles



Haïti - Social : La France soutien le programme «Yon Fanmi Pou Chak Timoun»
21/06/2018 09:52:20

Haïti - Social : La France soutien le programme «Yon Fanmi Pou Chak Timoun»
Pour l’année 2018, grâce à des crédits délégués par la Mission de l’Adoption Internationale du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères, le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France en Haïti consacrera 105,500 Euros à des actions de protection de l’enfance.

Ces fonds seront alloués au programme « Yon Fanmi Pou Chak Timoun » (une famille pour chaque enfant) de l’Institut du Bien-Être Social et de Recherches (IBESR) pour garantir le respect du principe de subsidiarité prévue par la Convention de la Haye de 1993 sur la protection des enfants et la coopération en matière d’adoption internationale.

L'aide à ce Programme comprend 2 volets :

Un premier volet vise à appuyer l’IBESR dans le processus de réunification des enfants avec leurs familles biologiques à l’aide d’accompagnement dans la création d’activités génératrices de revenus, la mise en place d’un accompagnement socio-éducatif et l’organisation ateliers de sensibilisations sur les droits des enfants, le planning familial et la responsabilité parentale.

Le second volet consistera à maintenir l’appui technique et financier dispensé depuis 2014 par la France pour la mise en place de l’alternative de placement en familles d’accueil avec pour objectif d’augmenter le réservoir de familles d’accueil et de s’assurer que les enfants de moins de trois ans soient placés prioritairement en familles d’accueil.

Ces fonds permettront également à l’IBESR de réaliser un atelier avec les 144 maires du pays sur leurs responsabilités en matière de protection des enfants. Cette action s’inscrit en complémentarité de l’appui de la France aux collectivités territoriales. Enfin, ils alimenteront la mise en œuvre d’un projet pilote d’enregistrement des naissances pour les enfants privés de protection parentale dans le département du Sud.

Rappelons que plusieurs projets portés par des organismes de la Société Civile et visant à promouvoir le respect des droits de l’enfant, garantir sa reconnaissance comme citoyen et l’éduquer à la citoyenneté sont également soutenus par l’Ambassade de Frace à travers le fonds d’appui aux initiatives de la société civile du sud (Fonds PISCCA) : le Projet « un enfant, un Citoyen » ; le Projet « Foot et Citoyenneté » ; le Projet « Le sport comme outil d’éducation et d’accompagnement » et le Projet « Sensibilisation et plaidoirie contre la violence faite aux femmes et aux filles. »

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2018
Haitilibre.com -n