iciHaïti - Culture : Des graffeurs canadiens et haïtiens réalisent une murale devant l'Hôtel Best Western

iciHaïti - Théâtre : L’écrivain haïtien «Jean d’Amérique» finaliste du «Prix Théâtre RFI»

iciHaïti - Politique : Les ambitions du fils de «Baby Doc»

iciHaïti - Gonaïves : Travaux en vue du bétonnage de routes à Raboteau

iciHaïti - Québec : Michaëlle Jean au Parlement francophone des jeunes des Amériques


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Politique : Evans Paul déplore les propos antidémocratiques de Lafontant

Haïti - Économie : Résultats positifs pour les gagnants du concours «Renesans»

Haïti - Économie : 375 millions de dollars d’investissement en 2017, un record en trompe l’oeil

Haïti - Sécurité : La RD un marché lucratif pour le trafic d’armes venant d’Haïti


+ de nouvelles



Haïti - Éducation : Le point sur processus de correction des copies des examens d'État
05/07/2018 09:57:27

Haïti - Éducation : Le point sur processus de correction des copies des examens d'État
Mercredi en conférence de presse, Renan Michel, le Directeur du Bureau National des examens d'État (BUNEXE) et Louis Fritz Dorminvil Directeur Départemental d’Éducation de l'Ouest (DDEO) ont fait le point sur la situation autour du processus de correction des copies des candidats aux examens d'État

Renan Michel a expliqué que le processus de correction démarre d'abord avec par mise en place du BUNEXE dans les différents Centres de préparation des copies. Avant la correction, les textes des candidats passent le processus de « dessouchage » qui rend anonyme chaque copie de candidat, qui sera accompagné d’un bordereau de correction attaché à la feuille où le correcteur apposera sa note après évaluation.

Au total, il existe 11 Centres de correction à travers le pays. 2 dans l'Ouest (lycée du Cent-Cinquantenaire et Caroline Chauveau) et un dans chaque zone métropolitaine des 9 autres départements. Le département de l'Ouest accueille le plus gros des effectifs avec plus de 60 % des copies des candidats à évaluer.

Environ 2,300 correcteurs seront mobilisés à travers le pays pour évaluer les copies des candidats. Un personnel administratif est aussi mobilisé pour superviser et assurer la bonne marche des opérations comprenant, entre autres, des présidents de jury, des coordonnateurs, des encadreurs et des secrétaires de jury.

Dorminvil a précisé « [...] les correcteurs avaient été recrutés sur la base de leurs qualifications, de leurs compétences et ancienneté. Ce sont des professeurs qui enseignent présentement en terminale dans des écoles privées ou publiques, confirmées par les responsables des écoles concernées avec attestation à l'appui. Rien n'est laissé au hasard car il s'agit avant tout de protéger les intérêts des candidats c'est-à-dire d'évaluer les copies avec le sens du sérieux et de responsabilité. En plus des encadreurs peuvent à tout moment faire une contre évaluation pour vérifier pour le bon déroulement du processus et la qualité de la correction. Chaque feuille subit deux corrections avec deux correcteurs différents. Pour tout écart de 26 points, la feuille du candidat subit une troisième correction pour trouver la juste mesure. »

Questionné sur les cas spéciaux, Renan Michel précise « sur plus de 3,000 cas analysés, seulement 262 répondent aux critères pour être pris en compte » soulignant « De plus, on doit trouver un dossier d'inscription pour ces candidats dont les dossiers sont corrects. Seulement les cas répondant aux normes seront donc pris en compte dans le processus de correction. »

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2018
Haitilibre.com -n