iciHaïti - Politique : 1,8 milliards de Gourdes pour le prochain recensement général

iciHaïti - Savanette : Inauguration du pôle mère-enfant du Centre de santé

iciHaïti - Éducation : 98% de réussite à l’École nationale République du Brésil

iciHaïti - Politique : Importante séance de travail entre Céant et la Cheffe de la Minujusth

iciHaïti - PNH : Message de Gédéon aux 692 nouveaux policiers


+ de nouvelles


Haïti - Justice : Convoquée, la DG de la Loterie d’État tient tête au Commissaire du Gouvernement

iciHaïti - Économie : La RD souhaite la formalisation du commerce frontalier informel avec Haïti

Haïti - Culture : 3ème édition du Festival féministe «Nègès Mawon»

Haïti - Justice : 74% des détenus en Haïti, n’ont jamais été jugées

Haïti - Environnement : Don de 33 millions de la BID pour la gestion des déchets solides en Haïti


+ de nouvelles



Haïti - Économie : Haïti risque de perdre des milliers d’emplois...
06/07/2018 11:14:58

Haïti - Économie : Haïti risque de perdre des milliers d’emplois...
À Compter de samedi 7 juillet 2018, prendra fin la dérogation accordée à Haïti, dans l’attente de la ratification de l’Accord de Partenariat Économique (APE) - Union-Europénne - Cariforum. Rappelons que les pays de la région qui ont signé cet accord, l’ont fait pour attirer des investissements étrangers chez eux et pour avoir un meilleur accès au marché de l’Union Européenne. 

Haïti, qui est le seul pays de la Cariforum à n’avoir pas encore ratifié l’APE, va devoir assumer les conséquences de cette non-ratification souligne Chenet St-Vil, le Coordonnateur du Bureau de Coordination et de Suivi des Accord de la CARICOM, de l’OMC et de la ZLEA (BACOZ) 

Il cite en exemple le Groupe M qui opère au Parc de la Compagnie de Développement Industriel (CODEVI) a Ounaminthe qui exporte une part de sa production vers l’Europe dans le cadre des règles d’origine européennes de l’APE « L’accord permet à la République Dominicaine de réaliser une partie de la production en Haïti qui n’a encore mis en œuvre l’APE, grâce à la dérogation accordée à Haïti. Expliquant que les conséquences de la non-ratification de l’APE par Haïti, va mettre en péril près de 10,000 emplois haïtiens au CODEVI. Le Groupe M qui réalise une partie de sa production en Haïti sur la base de cette dérogation, pourrait être contraint de produire en République Dominicaine (signataire de l’APE depuis 2008), sauf changement ou nouvelle dérogation.

Comme la loi haïtienne ne permet pas de mettre en œuvre un accord sur une base provisoire, le Parlement doit obligatoirement se prononcer sur l’APE. En novembre 2017, le secteur privé haïtien s’était prononcé pour la ratification de l’APE.

Chenet St-Vil rappelle que d’autres démarches sont aussi à entreprendre dans l’urgence pour que le Groupe M puisse continuer à opérer en Haïti, en attendant la ratification par le Parlement, il faut que les parties accordent une nouvelle dérogation à Haïti, ce qui n’est pas automatique et ne peut pas se répéter indéfiniment.

TB/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2018
Haitilibre.com -n