iciHaïti - Social : L’eau potable arrive à Perodin et à Casenave

iciHaïti - Culture : Une haïtiano-américaine sélectionnée pour le «2017 Barnard Young Alumna Award»

iciHaïti - Économie : Nouvelle Directrice de la Banque mondiale en Haïti

iciHaïti - Mexique : Suzy Castor reçoit le Prix «Ohtli»

iciHaïti - Politique : Vers l’homologation de tous les manuels scolaires


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Social : Étudiants et forces de l’ordre s’affrontent

Haïti - Social : Un haïtien remporte le Super Prix du Jeune Francophone de l’Année 2017

Haïti - Politique : Gérald Oriol Jr. en tournée dans le département du Centre et de l’Artibonite

Haïti - Petit-Goâve : Le PHTK manifeste contre l’opposition


+ de nouvelles



Haïti - Insécurité : Un étudiant gravement blessé par balles
06/08/2011 10:06:26

Haïti - Insécurité : Un étudiant gravement blessé par balles
Des incidents ont éclaté vendredi après-midi, près du Palais National, en face de la Faculté d'ethnologie, dans la zone du Champ-de-mars, après que Roosvelt Rosier Verdieu, un étudiant de la faculté de Droit et de l’Institut National d’Administration de Gestion et des Hautes Études International (INAHEI) ait été victime d’une agression non loin de la faculté d’ethnologie et gravement blessé par balles.

D’après des témoignages, des individus non identifiés aurait volé l’ordinateur portable de l’étudiant et tenté de le dépouiller de ses autres biens. L’étudiant aurait courageusement résisté à ses agresseurs, qui ont ouvert le feu par deux fois, le blessant grièvement à la poitrine, avant de s’enfuir. L’étudiant a été évacué d’urgence vers un centre hospitalier.

En réaction, les étudiants de la Faculté d’Ethnologie, rejoint par d’autres jeunes... ont dressé des barricades de pneus enflammés et lancés des pierres sur les véhicules, perturbant la circulation. Les étudiants s’en sont pris verbalement au Président Michel Martelly, qu’ils accusent de n’avoir rien fait pour lutter contre l’insécurité, malgré ses promesses électorales. Le Champ de mars est réputé comme une zone à risque, fréquentées par des délinquants et des criminels qui agressent presque quotidiennement, passants et résidents...

Les forces spéciales de la Police Nationale d’Haïti (CIMO et UDMO) sont intervenus pour disperser les manifestants.

«...c'est le troisième étudiant qui est victime par balles de l'insécurité dans la zone du Champ-de-mars, déjà deux ont perdu la vie, celui ci est sur la table d'opération, nous ne savons pas s'il ne va pas y rester... » a fait savoir l’un des étudiants protestataires.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss Bookmarkez l'article
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Rouli
Posté le 07/08/2011 19:40:53
On se demande quand ce phénomène d'insécurité finira t-il? Le moment est arrivée, notre Président Martelly, il à la volonté, il faut que ça cesse, on attend sa réaction...
Kool Groove
Posté le 06/08/2011 18:21:42
@MPassionnementAyitienne -- Oui, j'ai laissé le pays en 1973, juste après le Bac. Tu as raison, on a déjà passé ce film... Ces récents assassinnats spectaculaires sont bien les oeuvres des mêmes suspects du passé.. des mêmes forces obscurantistes. Et les pauvres étudiants ont souvent été victimes de leurs manigances. On retrouvera plus tard certains faux étudiants au Parlement.
bonzouti
Posté le 06/08/2011 16:36:45
Aristide est entrain de prendre sa revanche contre le étudiants puisqu'ils ont été l'objet de son départ en 2004. En agissant ainsi ils (étudiants) vont se manifester au pouvoir en place et réclamer son départ. C'est une manoeuvre purement politique initiée par les mains cachée des lavalassiens
MPassionnementAyitienne
Posté le 06/08/2011 14:30:43
Ces troubles dans les rues n’étonnent pas et le Président Martelly devrait les prendre très aux sérieux. La déstabilisation programmée de la sécurité et la Paix est l'expertise d'anarchistes-apatrides qui n'ont plus à faire leurs preuves; ils l'ont apprise. appliquée et raffinée et sont passé maitre en la matière-niveau doctorat. Ils sont aussi des docteurs en «montage de scénario». Pas besoin d'être Einstein pour comprendre que la lutte pour le contrôle du pouvoir continu pour certains, qui ne sont pas et ne seront jamais des démocrates et qui sont prêt à tout pour empêcher la stabilité dans le pays, empêcher la mise en place d'un Gouvernement, empêcher qu’Haïti s'engage sur la voie de la modernité et de la prospérité. Certains feront tout pour que sécurité et Paix demeurent une chimère, car dans la nouvelle Haïti État de Droit, certains ont trop à perdre, y compris leur liberté. Donc ces troubles n'étonnent pas, ils étaient à prévoir. Après toutes ces années (plus de 25 ans) on les connait bien et même trop bien ces fauteurs de trouble, ces empêcheurs de tourner en rond. Tant qu'ils seront dans la nature et non dans une cellule en isolement maximum, Haïti ne pourra pas avoir une chance. Pouvoir Judicaire aux grands maux les grands moyens, arrestation à la Ertha Pascale Troujillot de tous ces criminels-jusqu'aux boutistes-apatrides-fous du pouvoir, pour qu'enfin le peuple Haïtien et Haïti aient la Paix.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2017
Haitilibre.com -n