iciHaïti - USA : Don de matériels didactique pour non-voyant

iciHaïti - Diplomatie : Deux nouveaux Ambassadeurs accrédités

iciHaïti - FLASH : Un laveur de bus d’origine haïtienne tué pour 50 pesos en RD

iciHaïti - Économie : Le Ministère du Tourisme salue la nouvelle liaison de la Sunrise Airways

iciHaïti - Politique : Le PM a fait sa déclaration d’impôts


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Environnement : Sigora Haïti remporte le Trophée du projet le plus innovant de la Caraïbe

Haïti - Économie : Le Président de la BID en visite de suivi des actions du Gouvernement

Haïti - Économie : «Haïti Open Data» une petite révolution au pays

Haïti - Éducation : Suivi des sanctions contre les fraudeurs aux examens d'État 2017


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Propos du Président Martelly sur le retard de publication de la Constitution amendée
14/01/2012 11:08:26

Haïti - Politique : Propos du Président Martelly sur le retard de publication de la Constitution amendée
Au cours de sa conférence de presse au Salon Diplomatique de l’Aéroport International Toussaint Louverture, vendredi 13 janvier, avant son départ pour le Guatemala, le Président Martelly a expliqué sa position sur la non publication, jusqu'à présent, du texte de la Constitution amendée.

«... on veut toujours trouver une façon de me blâmer, ou de coller dans un mur le Président et l’accuser [...] avant de parler de la question de l’amendement, parce qu'ils [des parlementaires] veulent faire croire que c'est moi qui cause la crise... Vous êtes vous déjà posé la question de savoir qui a fraudé au niveau de l'amendement ? Comment l'amendement qui a été voté est arrivé entre mes mains, et que la version était fausse ? [...] elle a une origine, elle vient de quelque part [...]

Au niveau du Parlement, il y a en a qui sont d'accord sur l'amendement, d'autres pas [...] lorsque je suis arrivé au pouvoir s'il n’y avait pas eu de fraude, l'amendement aurait déjà été en vigueur. Je n'ai pas de problème a publier l'amendement, malheureusement j'ai des experts [Gérard Gourgue et Georges Michel] qui me conseillent de ne pas le publier [...] nous avons Madame Manigat qui n'est pas un allié, quoique mon cœur soit ouvert, [...]que j'ai rencontré et qui ne semble pas être une personne intéressée à travailler avec nous [...] qui a dit de ne pas le publier...

Donc maintenant, que va faire le Président? Ce n'est pas une affaire simple, d'engager le pays dans une direction, c'est une décision sans retour en arrière possible. Il faut faire attention, parce que par le passé, il y avait une volonté de destituer le gouvernement... Je crois que maintenant, avec la nouvelle équipe qui est au pouvoir au niveau du Parlement les choses vont changer. Donc, quand je vais aborder la question de publier une chose, qui normalement, par rapport au temps qui est alloué, est devenu illégale,[...] je peux seulement le faire sur une base de compromis politique [...] mais si je fais un compromis sur une base illégale et qu'ils ont envie de me destituer... j'ouvre une porte [...] ce serait trop facile.

En tant que Président, en tant que personne qui réfléchie et qui gère, il ne s'agit pas de faire plaisir il s'agit d'écouter les arguments de chaque parti, le plus d'argumentaires possible, le plus de monde possible, et lorsque j'aurais fini je vais trancher. Ce sera une décision basée sur l’évaluation que j'aurais faite, et une fois que je l'aurais prise, ce sera avec toutes les conséquences que cela peut comporter.

Mais pour l’instant, je ne laisse pas ceux qui ont leurs propres idées, visions ou argumentaires, me faire faire n'importe quoi, on est obligé d'attendre. Pour ne pas en arriver là, ils n’avaient qu'à me donner le texte qui avait été voté [sans fraude], il aurait déjà été publié. Aujourd'hui, on peut se demander qui est à l'origine de la crise, c'est cela qui est important, ce n'est pas de quelle façon nous gérons la crise [...] »


S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss Bookmarkez l'article
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


kati
Posté le 16/01/2012 20:36:22
Vous avez raison Mr le Président si vous publiez la Constitution amendée vous ne serez plus Président c'est un piège qu'ils vous tendent. Soyez très prudent sachez qu'ils ne veulent pas que vous fassiez quelque chose pour le pays parce que vous n'étiez pas leur candidat quelle que soit l'offrre que vous leur faites ils ne t'aimerons jamais.
kenny
Posté le 15/01/2012 21:43:09
Bravo Mr le Président. Tu n'étais même pas encore arrivée au Palais National, qu'ils faisaient déjà leurs bêtises. Sois courageux et tiens bon 'TET KALE'.
Gino
Posté le 15/01/2012 12:51:44
Publier cet amendement, c'est dire au monde entier: Regardez comment nous sommes une vraie République bananière. Cet amendement fera perdre toute crédibilité à Haïti. Le processus pour arriver à ce dernier est digne d'une dictature prévalienne. Ce monsieur était obsédé par le pouvoir, une seule chose l'intéressait: Rester en haut de l'affiche. Je soupçonne qu'il a eu l'idée de revenir Premier Ministre pour ensuite éjecter celui qui aurait était président (Jude Celestin) pour à nouveau redevenir Président de facto.
drice
Posté le 15/01/2012 11:01:54
Monsieur le Président je vous demandrais de tenir compte aussi de la version créole, car il s agit ici de deux Constitutions une en francais l'autre en créole.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2017
Haitilibre.com -n