iciHaïti - Énergie : L’installation des panneaux solaires se poursuit à la Centrale de des Coteaux

iciHaïti - Culture : Installation d’un nouveau Directeur Départemental (Nord)

iciHaïti - RAPPEL : Une semaine d’activités autour du patrimoine haïtien

iciHaïti - Politique : Le Maire de PAP s’entretient avec la nouvelle Ambassadrice de Roumanie

iciHaïti - Culture : Ouverture de la «11ème Édition de l'Artisanat en Fête»


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - FLASH : Réseau de faussaires au sein du Ministère de l’intérieur

Haïti - RD : Nouveau renforcement militaire à la frontière dominicaine

Haïti - Canada : Le Ministre Fleurant souhaite un renforcement de la coopération

Haïti - Politique: Le Président Moïse encourage les artisans haïtiens


+ de nouvelles



Haïti - Reconstruction : 1 milliard de dollars américains en subventions sur 5 ans
15/01/2012 08:33:48

Haïti - Reconstruction : 1 milliard de dollars américains en subventions sur 5 ans
La Banque Interaméricaine de Développement (BID) est l’une des principales sources d'aide pour Haïti. Depuis janvier 2010, la Banque a approuvé un montant total de 442 millions de dollars américains en nouvelles subventions et déboursée déjà près de 355 millions. Ces fonds soutiennent des projets dans l'éducation, les transports, l’énergie, l’agriculture, l’eau et l’assainissement et le développement du secteur privé.

La BID prévoit fournir environ 1 milliard de dollars US en subventions sur 5 ans, dans 6 secteurs prioritaires qui s'inscrivent dans une stratégie convenue avec le gouvernement haïtien.

Éducation :
La BID a déjà approuvé 100 millions de dollars US en subventions pour l´ambitieux effort du pays visant à élargir l'accès et améliorer la qualité de l’éducation. Une grande partie de ces fonds permettra de financer la construction de 50 nouvelles écoles publiques. Une autre partie financera un programme d'exemption de frais de scolarité qui permet à environ 220,000 enfants d´aller gratuitement dans des écoles privées. La BID travaille également à augmenter les dons supplémentaires venant d'autres entités intéressées par le soutien à la réforme de l'éducation en Haïti.

Infrastructures routières :
À propos des transports, la BID assiste Haïti dans l’amélioration des principales routes, ainsi que des autoroutes RN1, RN2, RN5, RN7 et RN8. Ces investissements contribuent à améliorer la communication entre les plus importantes villes du pays ainsi qu’avec la République Dominicaine. Une subvention approuvée en décembre 2011 dédie aussi des ressources pour le pavage de voies urbaines, qui va générer des milliers d'emplois temporaires dans plusieurs villes et villages.

Énergie :
Dans le secteur de l'énergie, la BID travaille avec d'autres donateurs comme la Banque Mondiale et l'Agence Américaine pour le Développement International (USAID) pour aider Haïti à faire une réforme globale de son secteur de l'électricité. En 2011, la BID a approuvé des subventions pour assurer le financement nécessaire à la modernisation de l'usine hydroélectrique de Péligre, principale source du pays en énergie renouvelable. En rénovant ses trois turbines et ses équipements, la centrale retrouvera sa capacité initiale de 54 mégawatts.

Agriculture :
L'agriculture est une priorité pour Haïti, puisque près de la moitié de sa population vit des zones rurales. La BID soutient le plan national de développement rural, en fournissant des ressources pour une grande variété d'activités qui vont de l'irrigation à la gestion des bassins versants. La dernière opération approuvée, servira par exemple, à financer un programme de transfert de technologie à travers des subventions aux agriculteurs pour améliorer leur productivité.

Eau et assainissement :
Dans le domaine de l'eau et l'assainissement, la BID travaille en collaboration avec le gouvernement Espagnol, en aidant à améliorer les services à Port-au-Prince ainsi que dans cinq villes de taille moyenne et des dizaines de communautés rurales. L’un des plus grands défis pour ce secteur, reste le découplage du système dégradé de distribution d’eau de la capitale. C’est pour cela, que la Direction Nationale de l'Eau Potable et de l'Assainissement (DINEPA) a embauché une équipe d’experts étrangers qui ont déjà commencé à s'attaquer aux problèmes.

Secteur privé :
En relation avec le développement du secteur privé, la BID a approuvé en 2011 une subvention de 55 millions de dollars pour la construction du Parc industriel du Nord, ainsi qu’un don de 11 millions pour un programme visant à fournir des services de conseils en affaires pour les Petites et Moyennes Entreprises (PME). Ce programme viendra compléter les activités d'un fonds créé grâce à une contribution de 50 millions d´euros de l’Espagne, destiné à cofinancer des PME en partenariat avec les banques locales et les institutions de micro-finance.

Le Fonds multilatéral d'investissement de la BID, qui s'est traditionnellement centré sur les micro-entreprises, a continué à lancer des solutions innovantes. L’un de ses plus récents projets, vise à refaire d´Haïti un producteur de café de haute qualité, en travaillant aux côtés des coopératives et organisations agricoles. Le projet est soutenu par l'Agence Française de Développement (AFD), la Fédération Colombienne de Producteurs de Café ainsi que le géant de l´industrie alimentaire Nestlé.


Pour la BID, le défi durant les prochaines années, sera d'aider ses homologues haïtiens à accélérer le rythme d'exécution des projets tout en renforçant leurs capacités institutionnelles. À cette fin, la BID compte sur une équipe de 55 personnes sur le terrain, en plus des nombreux spécialistes au siège qui les assistent « Nous avons une vision d'avenir pour Haïti et maintenant nous devons commencer à faire de cette vision une réalité», a déclaré Agustín Aguerre, le Directeur du Département de la BID pour Haïti. « [...] 2012 doit être l'année des personnes au travail et des enfants dans les écoles. »

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss Bookmarkez l'article
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


neptune
Posté le 15/01/2012 17:33:30
@Antonio -- La sécurité est la msie en place de la justice : la loi avec les sentences qui doivent l'accompagner, les kinappeurs et les dealers devraient être en prison et aux travaux forcés pour 25 ans, reboisement, nettoyage des rues ,ect , avoir un bon systéme carcéral et des juges probes.
Antonio
Posté le 15/01/2012 14:13:05
Dommage que la sécurité ne fasse pas partie des priorités hors la sécurité est une des piliers pour le développement du pays.
eltoro
Posté le 15/01/2012 12:15:44
Ce sont de très bonnes nouvelles. Nous avons besoin d'aide extérieure, c'est une évidence. Les investissements étrangers seront donc indispensables si l'on veut que ce pays entame sa bataille contre le chômage, la pauvreté et le déséquilibre régional.
neptune
Posté le 15/01/2012 10:51:34
Pendant que l'international pense nous venir en aide, nos parlementeurs veulent faire diversion avec leur comité pour la vérification de nationalité, ils sentent l'argent et veulent créer une crise pour se graisser la patte, pendant qu'ils font la chasse aux sorcières, on doit dire merci a la BID espéront que ces apatrides donneront une chance au pays pour se relever. [hors sujet]
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2017
Haitilibre.com -n