iciHaïti - Politique : Le Maire de PAP s’entretient avec la nouvelle Ambassadrice de Roumanie

iciHaïti - Culture : Ouverture de la «11ème Édition de l'Artisanat en Fête»

iciHaïti - FLASH : Caribbean Cup U-17, Haïti en finale

iciHaïti - USA : Don de matériels didactique pour non-voyant

iciHaïti - Diplomatie : Deux nouveaux Ambassadeurs accrédités


+ de nouvelles


Haïti - Guadeloupe : Le CIAT cherche à s’inspirer de la rénovation urbaine de Pointe-à-Pitre

Haïti - Environnement : Conférence des Jeunes d’Haïti sur le Changement Climatique

Haïti - Environnement : Réparation et constructions de bateaux de pêche à St Jean du Sud

Haïti - Social : Remise des clefs de 242 maisons à Terrier-Rouge

Haïti - Politique : Vers l'implication des élus locaux dans la lutte contre la corruption


+ de nouvelles



Haïti - Justice : Jean Claude Duvalier convoqué aujourd’hui au Palais de Justice
20/01/2012 07:47:32

Haïti - Justice : Jean Claude Duvalier convoqué aujourd’hui au Palais de Justice
Malgré son assignation a résidence, Jean-Claude Duvalier se déplace librement dans le pays : discours devant des diplômés en droit aux Gonaïves, promenade sur la plage, participation aux cérémonies commémoratives du 12 janvier 2010 où il a été vu en conversation avec le président Michel Martelly et l’ex Président Bill Clinton... etc...

Devant ces violations répétées, le juge Jean Carves, a convoqué l’ex Président Duvalier au Palais de justice à son bureau ce vendredi 20 janvier à 11h05 pour rappeler à l’ancien dictateur, qu’il est assigné a résidence et qu’il lui est interdit de quitter la capitale sans en avoir avisé au préalable les autorités judiciaires et obtenu une autorisation « Jean-Claude Duvalier doit se présenter à mon bureau à 11h05, vendredi. S'il ne le fait pas, il sera arrêté à 11h10 », a menacé le juge Carves Jean.

Me Reynold Georges, l'avocat de Jean-Claude Duvalier, a toutefois déclaré, en réaction à cette convocation, que son client n'avait enfreint aucune loi, puisqu'il n'existe pas une telle loi dans la législation haïtienne [assignation à résidence] « Cette loi est imaginaire », a soutenu Me Georges dans une entrevue téléphonique avec The Associated Press, jeudi « Le juge peut bien faire ce qu'il veut, mais il devra en payer les conséquences. »

La justice semble bien silencieuse, malgré les nombreuses plaintes déposées contre Jean Claude Duvalier, et Amnistie internationale s'insurge contre l'inertie du système de justice haïtien, qui n'a porté jusqu’à présent, aucune accusation contre Baby Doc, soulignant que les nombreux changements de Commissaires du Gouvernement, dont les décisions sur la progression de l'enquête sur Jean-Claude Duvalier sont déterminantes, ont considérablement ralenti les investigations.

De son côté, le juge Jean Carves qui étudie les plaintes contre Duvalier devait présenter prochainement son ordonnance de clôture « Il sera bientôt fixé sur son sort », a déclaré le juge d’instruction.

Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-4734-haiti-social-baby-doc-un-an-apres-toujours-aussi-populaire.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss Bookmarkez l'article
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


John2010
Posté le 25/01/2012 10:27:07
@Jaguar- Comment être aussi peiné de la dérive du l'île d'Haiti tout en étant l'ami personnel et le soutien fidèle de dictateurs (tel Aristide, l'ancien Président d'Haiti) dont le règne a empêché l'émergence d'une classe dirigente moderne? Comment être à ce point ennemi du Duvalierisme alors que pendant 25 ans d'exil l'état Haiti s'aggraverait? Oui à cause d'Aristide et de sa conception chimériste de la République celle de l'homme omniscient, qui a tous pouvoirs, passe au-dessus des corps intermédiaire... Sous son règne, il a fait disparaître la justice dans le pays.
Jaguar
Posté le 22/01/2012 13:27:31
Mon cher ami @Kiki, lorsqu'on brulait les tontons macoutes, il ne s'agissait ni de la gauche, ni de la droite, mais plutôt ceux qui ont été victimes de ces derniers qui savouraient leur vengeances. Cela n'avait aucune valeur politique puisque la gauche n'existait pas a cette époque ou la dictature n'acceptait la formation d'aucun autre parti politique. Sachez que les gens de gauche ont été fusillés ou envoyés en exil par papa et bebe dictateurs, et que le dechoukaje réussi en 1986 a été uniquement le fruit des efforts, non sans risque, d'une grande partie de la population fatiguée d'être opprimée et réduite au silence , et non la guerre de partis politiques. Tout simplement, les victimes de ce régime qui n'étaient pas armées, comme les tontons macoutes ne pouvaient avoir pour système que le "Père lebrunisme". Le "pere lebrunisme" étant un systeme barbare tout comme la fusillade des concitoyens a Fort-Dimanche, aujurd'hui nous ne devons plus y penser, mais dire plutot a travers des prières: Plus jamais ça dans notre noble pays! Aujourd'hui, ce qu'il faut attendre de ceux qui nous gouvernent, c'est le dévelopement de notre pays, qu'ils soient gauchistes, droitistes ou centristes, car notre pays ne doit pas mourir...
Jaguar
Posté le 21/01/2012 14:51:08
@John2010 -- Savez-vous ce que signifie lecon de moral? Peut être pour vous, assassiner les membres d'une population représente une grande valeur morale. Félicitations!
John2010
Posté le 21/01/2012 05:49:37
Jean claude Duvalier donne «des leçons de morale politique à tout le monde»
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2017
Haitilibre.com -n