Derniers Articles

Haïti - Actualité : Quelques nouvelles ici et là...

Haïti - Éducation : 1,000 enseignants de plus vont être intégrés sous peu

Haïti - Politique : Signature prochaine d’un accord avec les TCI sur la migration illégale

Haïti - Tourisme : Ça bouge partout !

Haïti - AVIS : La région métropolitaine rationnée en courant depuis plusieurs jours


+ de nouvelles



Haïti - Économie : Règlementation des agents de change
14/09/2012 10:15:18

Haïti - Économie : Règlementation des agents de change
Dans un avis daté du 4 septembre 2012, le Ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI), informe les agents de change que « Nul ne peut s’adonner aux opérations de change sur le territoire national s’il n’a été préalablement autorisé par le Président de la République ».

Selon cet avis, tout contrevenant est passible des sanctions prévues à l’article 13 du décret du 31 janvier 1989, sur les activités de change dans le pays qui stipule que :

« a) toute personne qui aura exercé illégalement la profession d’agent de change sera frappé d’une amende équivalant au montant des transactions effectuées et punie conformément aux dispositions du Code Civil pénal ;

b) des sanctions similaires seront également appliquées aux institutions financières et bancaires, organisations et tous individus qui auraient facilité ces transactions. »

Le Ministère invite les agents de change, qui souhaiteraient se conformer à la loi et poursuivre leurs activités, à se présenter à la Direction des Affaires juridiques du ministère [8 Rue Légitime, Champs de Mars], munis de leur patente et de 2 photos d’identité en vue de régulariser leur situation.

Réagissant à cet avis, le Sénateur de l’opposition, Jean Baptiste-Bien-Aimé, juge cette décision inappropriée, affirmant qu’il s’agit avant tout d’un choix « politico-idéologique contre les intérêts des plus pauvres » dont les changeurs, seront les premières victimes.

Bien que le Sénateur reconnaisse la nécessité de lutter contre le blanchiment d’argent, il souligne qu’avant de poser un tel geste, le Gouvernement aurait dû considérer au préalable la situation de ces travailleurs et les conséquences que l’application de ce décret va provoquer dans ce secteur.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss Bookmarkez l'article
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :
Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Basdos
Posté le 14/09/2012 17:49:57
On vient d'avoir un nouveau Président en charge, sous lequel une nouvelle facon de s'occuper des intérêts du pays et de gouverner se dessine. Selon le raisonement de @mamer, il ne faudrait jamais rien régulariser dans quelque domaine que ce soit si cela ne se faisant pas auparavant dans le pays. Selon ce raisonnement, Haiti serait condamner a reproduire le système d'antan du fait c'est comme ca que l'on a toujours fait. Des boutades comme le népotisme et clans familiaux ou contrôler les finances publiques sont des mots qui ne veulent rien dire dans ce contexte. On parle de régulariser et de contrôler les acteurs qui font le change d'argent, une affaire de droit administratif.
Frandy
Posté le 14/09/2012 15:40:39
@Mamer -- svp! Vous pouvez être un opposant mais pas un fanatique malade ou aveugle. Quelqu un doit faire appliquer la loi. C est une bonne démarche.
jaguar
Posté le 14/09/2012 15:11:10
Vous savez @mamer que dans tous les pays, on ne voit pas des marchandes partout sur les trottoirs ou même devant les écoles ou les bâtiments administratifs. Ailleurs ils ont des espaces réservés aux marchands qui payent pour y être et non sur le trottoir qui est le seul petit espace pour les piétons. Il est donc temps de commencer de corriger ce qui est de négatif, et c'est pourquoi cette opération peut contribuer a donner une image autre que celle d'aujourd'hui. J'espère que cela ne concerne pas uniquement les changeurs de monnaie, mais aussi des marchands de toutes sortes...
mamer
Posté le 14/09/2012 15:06:02
@basdos -- Ce qui est triste c'est ton brusque intérêt pour la régularisation et la sésurisation des transactions. Alors que tu n'as jamais eu cet intérêt quand il fallait contrôler les finances publiques au moment où le népotisme et les clans familiaux faisaient main basse sur les maigres ressources de l'État... Si tu étais honnête dans ce cas là on retiendrait tes remarques même si elles sont inadaptées puisqu'elles visent seulement à pénalier les plus pauvres tout en permettant aux dealers de tout accabit de prospérer pour la plus belle par ce que protégés par ton régime...
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2014
Haitilibre.com