iciHaïti - Politique : Le Maire de PAP s’entretient avec la nouvelle Ambassadrice de Roumanie

iciHaïti - Culture : Ouverture de la «11ème Édition de l'Artisanat en Fête»

iciHaïti - FLASH : Caribbean Cup U-17, Haïti en finale

iciHaïti - USA : Don de matériels didactique pour non-voyant

iciHaïti - Diplomatie : Deux nouveaux Ambassadeurs accrédités


+ de nouvelles


Haïti - Guadeloupe : Le CIAT cherche à s’inspirer de la rénovation urbaine de Pointe-à-Pitre

Haïti - Environnement : Conférence des Jeunes d’Haïti sur le Changement Climatique

Haïti - Environnement : Réparation et constructions de bateaux de pêche à St Jean du Sud

Haïti - Social : Remise des clefs de 242 maisons à Terrier-Rouge

Haïti - Politique : Vers l'implication des élus locaux dans la lutte contre la corruption


+ de nouvelles



Haïti - USA : Obama met une fois de plus Haïti sur la «black-list» du narcotrafic
04/03/2011 11:26:28

Haïti - USA : Obama met une fois de plus Haïti sur la «black-list» du narcotrafic
Le document annuel, transmis par le département d'État au Congrès jeudi, comprend 20 pays producteurs ou servant au transit de la drogue, vers les pays consommateurs. Haïti une nouvelle fois, se retrouve sur cette liste comme pays de transit.

Le rapport met en évidence plus particulièrement la Birmanie, la Bolivie et le Venezuela qui « manquent manifestement » à leurs obligations de lutte contre le trafic de drogue. Le document observe que les principales activités économiques boliviennes ne sont pas soumises à un contrôle anti-blanchiment, qu’en Birmanie, [second pays producteur d'opium après l'Afghanistan] des « arrangements » ont été observés entre le gouvernement et les trafiquants, quant au Venezuela, d'après Washington, « c’est l'un des principaux pays de transit de la drogue sur le continent américain »

L’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) note que les catastrophes naturelles ont aussi posé de nouveaux problèmes pour les activités de prévention en matière de drogues en Amérique centrale et dans les Caraïbes. Avant ce séisme, Haïti était déjà connu comme une plaque tournante importante pour les envois de substances illicites à destination de l’Amérique du Nord en raison de ses longues côtes mal surveillées et de la présence de plusieurs pistes d’atterrissage clandestines sur son territoire. La perte de capacités de l’État haïtien, suite au séisme, laissent craindre que le pays ne soit de plus en plus utilisé comme zone de transit.

Pays sur la black-list :
L'Afghanistan, les Bahamas, la Bolivie, la Birmanie, la Colombie, le Costa Rica, l'Equateur, le Guatemala, Haïti, le Honduras, l'Inde, la Jamaïque, le Laos, le Mexique, le Nicaragua, le Pakistan, le Panama, le Pérou, la République dominicaine et le Venezuela.

Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-1216-haiti-usa-barack-obama-met-haiti-sur-la-black-list-du-narcotrafic.html

HL/ HaïtiLibre


Twitter Facebook Rss Bookmarkez l'article
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2017
Haitilibre.com -n