iciHaïti - Sport : L’équipe de Polo d'Haïti reste un concurrent sérieux

iciHaïti - Culture : Entrée en vigueur de la rémunération pour copie privée

iciHaïti - Petit-Goâve : Polémique autour de changements de nom de rues

iciHaïti - Football : Formation d'entraîneurs d'élite

iciHaïti - Bac permanent : Préparatifs des examens de décembre


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Cap-Haïtien : Don de 64 millions de dollars pour le développement municipal

Haïti - Justice : «L’État Haïtien viole les droits de ses citoyens»

Haïti - Culture : Ouverture de la 5ème Édition «Ghetto Biennale 2017»

Haïti - Politique : Chèques «zombis» et surfacturation dans deux Ministères


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Des membres du Gouvernement dans le collimateur du Sénat
07/12/2011 08:47:52

Haïti - Politique : Des membres du Gouvernement dans le collimateur du Sénat
Une commission sénatoriale chargée d'enquêter sur la nationalité étrangère présumée de plusieurs membres du gouvernement y compris le Président Michel Martelly devrait commencer à travailler dès la semaine prochaine, mardi les 9 membres [Joseph Lambert, Yvon Buissereth, Steven Benoît, Youri Latortue, Dieuseul Simon Deras, Evallière Beauplan, John Joël Joseph, Nenel Cassy et Moïse Jean-Charles] de ladite commission devraient se réunir pour structurer la commission, nommer son Président et son rapporteur. Les membres de la commission vont être subdivisé en plusieurs sous-commissions, chaque membre aura à vérifier la nationalité d'un membre du gouvernement.

Le sénateur du Nord, Moïse Jean-Charles, membre et incitateur de cette commission a fait savoir que selon les informations qu'il dispose, en plus du président Martelly, au moins 3 membres de l'équipe gouvernementale auraient une double nationalité.

Le sénateur François Anik Joseph (Artibonite / ALTERNATIV) dit espérer que la commission fasse des recommandations allant dans le sens de la constitution si la véracité des informations relatives à la nationalité étrangère de plusieurs membres du gouvernement est prouvée.

Le Sénateur Moïse, blâmant la passivité du Sénat, avait justifié cette Commission par l'absence, selon lui, d'investigations sérieuses sur la nationalité des membres du cabinet ministériel lors du processus de ratification.

Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-4132-haiti-politique-commission-d-enquete-sur-la-nationalite-des-membres-de-l-executif.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss Bookmarkez l'article
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Kool Groove
Posté le 08/12/2011 06:59:34
Les "criseurs professionnels" sont encore à l’œuvre. Il est clair que ces messieurs demeureront toujours un obstacle au progrès du pays, il s'avère donc important que le prochain CEP s'en occupe...bien sur, légalement et sans magouilles.
bacoulou
Posté le 07/12/2011 16:24:22
Ils feraient mieux de commencer à vérifier en leur sein les criminels et autres bandits qui s'y trouvent avant de lancer la première pierre !
jacques
Posté le 07/12/2011 14:20:14
On avait refusé à plusieurs personnes, dont Wyclef Jean, de participer aux dernières élections, soit pour cause de résidence ou autre, tout ça, en regard avec la constitution. Alors, si jamais, Michel Martelly possède la double citoyenneté a été accepté, est-ce qu'il n'est pas bon de se poser la question pourquoi, lui a été accepté, tandis que d'autres ont été refusés. Parce qu'il ne doit pas y avoir une politique de deux poids, deux mesures. Quoiqu'il en soit, plusieurs sénateurs semblent être à la recherche de leurs propres intérêts, mais, il serait mieux, pour ceux qui défendent Michel Martelly dans cette affaire, d'aller chercher des arguments plus solides, pour essayer de convaincre la population. Car, si le premier citoyen d'un pays viole sa loi mère, qui est: la constitution, qu'est-ce que vous allez dire à un simple citoyen qui fait de même. Sans être moraliste, je demande à tous ceux qui disent que le pays est sur la voie du progrès, de faire un "kampo" car, plus d'un comprennent que vous ne défendez que vos petits intérêts mesquins, l'intérêt du pays vous importe peu.
jacques
Posté le 07/12/2011 13:47:36
Je pense qu'à chaque fois qu'ils veulent faire un coup d'argent, ou marchander des postes ministériels ou autres, ils vont former une commission pour enquêter, car, d'après leur agissement dans l'affaire Arnel Bélizaire, on ne donne pas chère leur personnalité.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2017
Haitilibre.com -n