Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - 7ème édition du Concours de plaidoirie : Liste des candidtats pré-sélectionnés

iciHaïti - Nécrologie : Le Ministère de l’Intérieur salue la mémoire du Général JB Roland Chavannes

iciHaïti - Pauvreté : Des individus non identifiés envahissent le Ministère de la Planification

iciHaïti - RéSACE : Remise de chèques de 10,000 US$ à 30 projets d’entreprises

iciHaïti - Politique : Le P.M. compte sur le soutien de l’OPC


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #827

Haïti - FLASH : L’armée dominicaine prête à toute menace venant d'Haïti

Haïti - FLASH : Impacts de la violence armée sur les écoles de Port-au-Prince (enquête)

Haïti - Actualité : Zapping...


+ de nouvelles



Haïti - Sécurité : la France forme et équipe les forces de l’ordre
27/08/2010 11:01:20

Haïti - Sécurité : la France forme et équipe les forces de l’ordre
Du 9 août au 17 septembre, une équipe de 16 instructeurs gendarmes mobiles français dispense à l’Académie haïtienne de police une formation à la PNH, il sont assisté dans cette tâche par un groupe de huit instructeurs haïtiens appartenant à la Compagnie d’Intervention et de Maintien d’ordre (CIMO).

Plus de 400 agents des Unités départementales de maintien de l’ordre, répartis en trois groupes, sont concernés. La formation, qui s’étend sur six semaines, à raison de deux semaines par groupe, prendra fin le 17 septembre. Après cette date débutera la formation des membres de la CIMO.

Le Capitaine Laurent Descieux qui dirige l’équipe d’instructeurs français précise « Cette formation vise à apporter à l’ensemble du personnel engagé dans le maintien  de l’ordre des cadres d’ordre identiques pour que tout le monde parle le même langage [...] on doit s’assurer qu’après cette formation la police haïtienne soit suffisamment autonome, qu’elle soit en mesure de prendre en charge toute seule la formation des futures agents de maintien de l’ordre et la mise à jour des connaissances ».

Durant les deux semaines de formation, les policiers sont hébergés à l’Académie haïtienne  de police. La France assure leur nourriture et le transport vers les différents départements où ils sont basés. En outre, à la fin de la formation, chaque agent de l’UDMO et de la CIMO recevra un jeu complet d’équipements personnels comprenant entre autres : masque à gaz, bâton, casque et accessoires pour protection des épaules et des jambes. Pour sa part, l’Académie haïtienne de police recevra des équipements de protection collective comme boucliers et lance-grenade lacrymogène entre autres. Un container d’équipements doit arriver dans la capitale haïtienne d’ci à la fin du mois d’août.

La formation des agents de l’UDMO porte notamment sur des techniques d’opération d’arrêt  telles que « barrage  d’arrêt fixe fermé » et  « barrage de canalisation », d’opération de dégagement devant une foule comme « vague  de  refoulement », « charge » et « bond offensif ». D’autres aspects comme gestion de tireurs isolés au cours d’une opération de maintien de l’ordre, celle de protestataires occupant des bâtiments ainsi que l’intervention professionnelle font également partie du contenu de la formation.

Jean François Vezina, porte-parole de la police des Nations Unies (UNPol), précise que « le travail des gendarmes français vise à augmenter les capacités opérationnelles des agents de l’UDMO) et de la CIMO et d’assurer qu’ils sont dotés des meilleures techniques d’intervention ».

Pour sa part, Paul Menard, inspecteur divisionnaire de la CIMO explique « Nous avons besoin de policiers professionnels. Et le professionnalisme s’obtient par la formation. La Police nationale d’Haïti (PNH)  met beaucoup l’emphase sur la formation afin qu’on ait des agents qui soient à la hauteur de n’importe  quelle situation [...] la formation doit non seulement aider les UDMO à devenir plus performants mais aussi permettre le nivelage de leur connaissance et l’uniformisation de leur formation [...] la formation de base des agents haïtiens de maintien  de l’ordre est calquée sur le modèle français ».

Mario Counoyer, un des responsables de la Minustah a indiqué que l’UNPol était présente comme observateur durant toute la durée de la formation afin de s’assurer de la standardisation de cette formation par rapport à celle dispensée à l’Académie ou par d’autres groupes de formateurs.

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n