iciHaïti - Diaspora : Journée Internationale des Envois de Fonds

iciHaïti - Canada : Exposition spéciale «Ouvre un Livre, Découvre un Pays»

iciHaïti - Environnement : Joseph Vernet un cadre du Ministère promu Ministre

iciHaïti - Installation : Mme Devalis Octavius Ministre de la jeunesse et des sports

iciHaïti - Diaspora : Le 275e de Port-au-Prince, célébré à Paris


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Politique : «Il n’y a pas de temps à perdre» dixit le Ministre de l’Agriculture

Haïti - Insécurité : La PNH poursuit ses opérations dans le territoire de «Barbecue» (Vidéo)

Haïti - FLASH : Attaque du Gang «Ti-Bwadòm» dans l’Artibonite au moins 11 morts

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Économie : Haïti doit 1,276,929,359.32 de dollars au Venezuela
09/02/2014 09:18:12

Haïti - Économie : Haïti doit 1,276,929,359.32 de dollars au Venezuela
Selon les données du Bureau de Monétisation des Programmes d’Aide au Développement (BMPAD), dans le cadre des accords PetroCaribe, Haïti avait une dette à long terme avec la République Bolivarienne du Venezuela d’un montant de 1,276,929,359.32 dollars américain en date du 31 décembre 2013 (En mars 2013 le montant de la dette PetroCaribe était de 938 millions de dollars). Précisons que le montant dû actuellement, tient compte de l’annulation par le Venezuela de la dette de 395 millions, suite au séisme du 12 janvier 2010.

Depuis l’adhésion d’Haïti au programme PetroCaribe, le pays a importé en date du 31 décembre 2013, près de 28 millions de barils de produits pétroliers (diesel, gazoline, kérosène et mazout ), pour un montant d’un peu plus de 3 milliards de dollars.

Rappelons que le Bureau de Monétisation joue le rôle d’intermédiaire entre le fournisseur vénézuélien PDVSA Petroleo S.A. et les compagnies pétrolières locales en Haïti. À chaque livraison PDVSA Petroleo S.A. facture le BMPAD qui a son tour fournit la facture aux compagnies pétrolières locales qui paient à l'État 100% de la valeur FOB des cargaisons.

Selon les prix du baril sur le marché international, le Gouvernement haïtien transfert 40% à 75% des montants perçus, à la PDVSA Petroleo S.A. Le solde restant, doit être payée par Haïti, sur 25 ans à un taux d’intérêt annuel de 1% après un délai de grâce de 2 ans. La variation du pourcentage conservé par Haïti dépend du prix du baril, plus le prix du baril est élevé, plus la partie conservée par Haïti baisse et inversement.

Soldes des comptes du fonds PetroCaribe (BNC et BRH) :
Selon le BMPAD, le solde bancaire des comptes PetroCaribe à la Banque Nationale de Crédit (BNC), en date du 31 décembre 2013 était de 31,242,351.75 dollars américains sur le compte en dollars et de 4,708,625,495.19 Gourdes sur le compte en gourde. Par ailleurs, le compte en Gourdes PetroCaribe à la Banque de la République d’Haïti (BRH) était de 2,002,862,787.68 Gourdes.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-8110-haiti-economie-haiti-doit-938-millions-de-dollars-americains-au-venezuela.html

PI/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Jr
Posté le 10/02/2014 13:24:21
Je suis en partie d'accord @Gil. Cet argent aurait pu etre investi au niveau du secteur agricole : créer des usines agricoles et ainsi, créer du travail à la campagne afin de décentraliser les villes. Je trouve que depenser de l'argent emprunte dans des programmes qui ne rapportent pas comme "Ti Manman Cheri" ou bien "Ede Pep" ne fait qu'agraver la misère. C'est du non sens... {note HL -- la contribution du fonds PetroCaribe aux programmes sociaux, ne représente qu'une toute petite partie. Le fonds PetroCaribe a servi entre autres : à la réhabilitation de systèmes d'irrigation, assainissement, curage de ravines, travaux d’électrification, construction d'écoles, de centres hospitaliers, de places publiques, de marchés publics, de terrains de sports, adoquinage et réhabilitation de routes etc... ce qui a créer des emplois]
Gil
Posté le 10/02/2014 08:16:24
@PIPO . C'aurait été possible si une bonne partie de ce montant était consacrée à l'agriculture et au reboisement. Des programmes comme Ti Maman Chéri, Ede Pep etc... devraient être offerts à la campagne et être conditionnels au travail dans les champs, les plaines et les montagnes. On aurait fait d'une pierre deux coups: revitaliser le secteur agricole et faire retourner les paysans dans leurs régions d'origine au lieu d'augmenter le nombre des chômeurs dans les grandes villes. Rien que par souci de reconnaissance et de maintien des promesses électorales, il devrait avoir un programme Repons peyzan aussi.
Dupont
Posté le 09/02/2014 10:48:55
Si j'etais a ta place @pipo, je demanderais qu'est-ce qu'on fait avec cet argent, parceque c'est ton fils, mon fils qui le paieront.
clarté
Posté le 09/02/2014 10:17:55
Et dire que nos compatriotes veulent de l'électricité mais ne veulent pas payer. Deux ex Présidents trouvaient que c'était normal de donner de l'éclairage aux pauvres et que seuls les riches devraient payer. Avaient-ils compter le nombre de riches qu'il y a en Haiti ? Les voleurs de courant pullulent à travers le pays, ceux qui manifestent violemment pour en avoir ne peuvent et ne veulent pas payer. Ils ne se contentent pas d'avoir des ampoules mais aussi des congélateurs pour vendre des boissons et autres produits congelés. Il y a Maduro aujourd'hui mais plus tard, son remplaçant sera-t-il aussi généreux?
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n