iciHaïti - Bilan routier hebdo : 33 accidents, 83 victimes

iciHaïti - Sympathie : Une étoile de la musique haïtienne s’est éteinte

iciHaïti - INAGHEI : Inscriptions ouvertes

iciHaïti - Sécurité : La PNH a repoussé la tentative de réinstallation d’un gang à Mahotière et Waney

iciHaïti - Suisse : Bientôt des bourses d’études de niveaux doctoral et post-doctoral pour les haïtiens


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #256

Haïti - Météo: Clôture et bilan de la saison cyclonique 2020

Haïti - Éducation : Pose de la première pierre du Lycée National de Frères

Haïti - FLASH : Vers la production des passeports à l’Ambassade d’Haïti en République Dominicaine


+ de nouvelles



Haïti - Sécurité : Des Casques bleus tirent sur la PNH
19/05/2010 10:51:15

Une voiture de la PNH qui procédait au contrôle d’un suspect, à proximité de Cité Soleil, a été pris pour cible mardi soir par des casques bleus brésiliens en patrouille. Aucun blessé n'est à déplorer mais une grande incompréhension suite à cet incident.

L’inspecteur Rosemond Aristide qui procédait à un contrôle a dû se mettre précipitamment à l’abri pour ne pas être atteint par les projectiles. Il affirme que les policiers qu’il avait appelé en renfort ont été à leur tout, mis en joue par les militaires Brésiliens. De plus, les 2 policiers qui accompagnaient l’inspecteur ont été emmenés sans motif apparent par les casques bleus pour être libérés quelques heures plus tard.

L’inspecteur de comprend pas que les militaires se soient montré aussi menaçant alors qu’il s’était identifié tout comme l’était son véhicule de service. D’après les casques bleus, ils avaient des ordres et comme mission de contrôler toutes sortes véhicules dans cette zone y compris les véhicules de la PNH.

Cet incident a provoqué l’indignation au sein du personnel du Commissariat de police et dans la population de Cité Soleil qui affirme que la PNH fait mieux son travail que les Casques bleus.

Le porte-parole de la MINUSTAH a expliqué par la suite que les soldats brésiliens fraichement arrivés dans le cadre de la rotation des troupes ne connaissaient pas l’inspecteur de police.

HL/ HaitiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n