iciHaïti - Petit-Goâve : Agression à la machette au cours d’une manifestation

iciHaïti - Littérature : Fédia Stanislas lauréate du Prix littéraire Deschamps

iciHaïti - Inondations : Distributions d’aide dans la zone metropolitaine

iciHaïti - Religion : La crise au pays serait l’œuvre d’un mauvais esprit...

iciHaïti - Petit-Goâve : Le Maire Limongy aide les manifestants mais pas les victimes d'inondations


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Politique : La SOGENER refuse de payer les 194 millions réclamé par le BMPAD

Haïti - Coupe du Monde U-17 Brésil 2019 : Liste des joueurs convoqués et calendrier

Haïti - Politique : 2ème semaine de grève de la faim...

Haïti - Manifestation : 16 blessés, 1 mort, vandalisme et affrontements


+ de nouvelles



Haïti - Justice : Ouverture en France du Procès d’un Chef Gang de «chimères»
18/05/2014 11:02:12

Haïti - Justice : Ouverture en France du Procès d’un Chef Gang de «chimères»
Lundi, s’ouvrira en France, le procès du Chef de gang haïtien Amaral Duclona, alias « Berthone Jolicoeur », 34 ans, accusé de l’enlèvement, de séquestration et de la mort d’un chef d’entreprise franco-haïtien, Claude Bernard Lauture, en 2004 à Port-au-Prince

Rappelons qu’a cette époque « Berthone Jolicoeur » était le Chef d’un des gangs de « chimères », activistes armés, se réclamant d’Aristide, à Cité Soleil. Le 6 janvier 2004, l'homme d'affaire Claude Bernard Lauture était enlevé par un groupe d’hommes armés, Quelques heures plus tard, dans un appel téléphonique Claude Bernard Lauture, indique qu’il sera relâché contre paiement d’une rançon de 100,000 dollars, rançon qui n’a jamais été payée. Le 7 janvier 2004, le corps criblé de balles de M. Lauture est retrouvé à Cité Soleil.

C’est grâce à un téléphone portable retrouvé sur les lieux de l’enlèvement, que l’enquête va avancer, enquête ouverte suite au dépôt d’une plainte en France, par la veuve de Bernard Lauture. L’enquête révèlera que le numéro de « Berthone Jolicoeur » a été appelé à 21 reprises le jour de l’enlèvement. Ce téléphone était également utilisé régulièrement pour appeler le contact de Duclona à la présidence (J-B Aristide à l’époque).

« Berthone Jolicoeur » trouve refuge en République Dominicaine, une cavale qui durera près de 5 ans, avant qu’il ne soit arrêté en 2009. Après avoir plaidé l’erreur d’identité [il avait changé d’identité], « Berthone Jolicoeur » minimise son importance et nie toute participation aux faits qui lui sont reprochés...

Mais pour les magistrats français et les enquêteurs, qui se sont rendus à trois reprises sur place, les investigations téléphoniques et les témoignages fournissent suffisamment d’éléments de preuve pour l’accusation. Me Olivier Morice, l’avocat de la veuve de Claude Bernard Lauture estime qu’il y a dans le dossier « des éléments à charge extrêmement sérieux [...] qu'il n’est en rien un lampiste, mais un Chef de bande extrêmement dangereux. »

« Berthone Jolicoeur » a été extradé en 2009, dans le cadre d'une enquête sur l’enlèvement et l’assassinat d’Henri Paul Mourral, un ancien consul de France honoraire en Haïti. Le procès devrait durée une semaine et « Berthone Jolicoeur » risque la prison à vie.

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Pa pouch
Posté le 14/02/2016 06:26:26
Ce chef de gang a fait trop de mal au peuple haitien et le quartier où il opérait reste encore incontrolable pour Le peuple car les les complices d'Amaral continuent son travail [modération] il doit être condamné
max
Posté le 08/02/2016 12:30:35
Il faut la justice pour la victime. Aristide aussi il mérite d'être jugé, pour le mal qu'il a fait au peuple Haïtien.
danny
Posté le 20/05/2014 14:05:31
Qu'il appelle son Président J.B.Aristide.
mamer
Posté le 19/05/2014 11:53:56
Finalement on a du attendre qu'un pays étranger statue sur le cas d'un caïd et bandit de grand chemin qui a fait pleurer toute une nation même les étrangers qui vivaient chez nous nétaient pas épargnés par la folie meurtrière inspirée par une idéologie politique porteuse de calamités et de du sang. Dommage qu'aucun régime qui se soit succédé au pouvoir depuis 2004 n'avait jamais eu de souci pour extrader ce criminel dangereux..la leçon à tirer de cette affaire est que le monde n'est plus une repaire de bandits; les criminels seront traqués quelque soit le trou dans lequel ils s'engouffrent.. même si nous autres haïtiens avons sacrifié le désir de justice de la population quand notre systême judiciaire est un commerce au plus offrant..
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n