Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Justice : Revue «La Magistrature» appel a contribution

iciHaïti - Religion : Le Cardinal Chibly Langlois ouvre le Synode (2021- 2023)

iciHaïti - Insécurité : Le Président Abinader avertit les dominicains de ne pas se rendre en Haïti

iciHaïti - Social : L’Ambassade d’Haïti inquiète des déportations en RD

iciHaïti - Taux de change : Note de démenti de la Primature


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #584

Haïti - Éducation : Actions en vue de d’améliorer la gouvernance des écoles dans le département de l’Ouest

Haïti - État de Droit : Notre pays très mal classé au niveau Mondial et Régional

Haïti - FLASH : Faute de carburant, la vie des patients est menacée dans les hôpitaux


+ de nouvelles



Haïti - Social : 400 réfugiés haïtiens au Brésil
07/09/2010 08:24:37

Haïti - Social : 400 réfugiés haïtiens au Brésil
Entre Février et Septembre de cette année, plus de 400 haïtiens sont arrivés à Tabatinga au Brésil, une ville située à 1,105 km de Manaus, la frontière de l'Amazone, de la Colombie et du Pérou a indiqué le Père Gonzalo Ignacio, représentant de la «Pastorale des Migrants» du diocèse de Solimões Alto. Il précise que « 120 Haïtiens vivent actuellement au siège de l'Église de l'Esprit divin dans la ville de Tabatinga, et 35 autres dans une résidence à côté de l'église en attendant d’obtenir des documents temporaires de demandeur d’asile».

« Dans la première semaine de Février, environ 250 haïtiens ont trouvé refuge à Tabatinga » a déclaré le Père Gonzalo Pour faire vivre toute cette nouvelle communauté, les haïtiens obtiennent de l’aide de la population, nous négocions avec les équipes de football célèbre de Rio de Janeiro afin d'obtenir des T-shirts, nous organisons certaines activités comme des Bingos ou des enchères pour recueillir des fonds, nous faisons des collectes alimentaires pour aider les frères haïtiens. Le dernier «événement» que nous avons organisé a eu lieu samedi dernier dans la ville voisine de Leticia du côté colombien et ils nous avons recueillis plus de 50 kg de nourriture. En Juin, la Pastorale a réussi à collecter plus de 80 kg, avec l'appui du Haut Commissariat pour les réfugiés (UNHCR), l'organe de l'ONU qui supervise et coordonne l'action internationale en faveur de la protection des réfugiés dans le monde.

Sous la coordination de la pastorale, les haïtiens partagent les locaux de l'église, préparent leur propre nourriture et sont responsables pour du nettoyage des locaux. Pendant la journée, tandis que les femmes sont partent avec les enfants, les hommes passent leur temps entre Tabatinga et Leticia, une ville colombienne de l'autre côté de la frontière. Comme la plupart des autres Haïtiens, Enel a quitté son pays en passant par la République dominicaine, où il a pris un avion pour Lima, capitale du Pérou. De là, il est allé en bus au bateau de Pucallpa et Iquitos et Santa Rosa dans l'Amazonie péruvienne et finalement il a pris un petit bateau pour Tabatinga Santa Rosa, à travers le fleuve Solimões.

« Beaucoup de ces haïtiens, après l'obtention du statut de réfugié, pourrons se rendre à Manaus et même dans les pays voisins légalement et refaire leur vie », a déclaré Gonzalo.

Dans un communiqué, la police fédérale de Tabatinga, indique que dans la première moitié de cette année elle a reçu et transmis à la Commission nationale pour les réfugiés (CONARE), environ 130 demandes. Ce sont des documents temporaires qui permettent aux haïtiens de s’identifier en tant que demandeurs d'asile en attendant que le processus soit complété.

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Jaguar
Posté le 07/09/2010 10:29:34
Voila ce qu'on peut appeler vouloir aider ses frères en difficultés. Maintenant il nous est a faire la difference entre les pays du sud et ceux qui, au lieu d'avoir certaines considérations humanitaires au bénéfice de ces chercheurs d'une vie meilleure, ont choisi la voie d'arrestation et du refoulement non sans humiliation, contrairement a l'accueil réserve a un cubain par exemple.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n