iciHaïti - Championnat Spécial D1 : Résultats complets des 7 premières journées

iciHaïti - Mondial Chili 2025 : «Jour J» tirage au sort des Groupes (Phase de qualification)

iciHaïti - Dajabón / Monte Cristi : Plus de 100 haïtiens illégaux arrêtés à la frontière en 24h

iciHaïti - Championnat spécial D1 : Résultats 7ème journée (matchs avancés)

iciHaïti - Taekwondo : Journée décevante avec 2 défaites


+ de nouvelles


Haïti - Mondial Chili 2025 qualification : Nos Grenadiers U-20 connaissent leurs adversaires (Calendrier)

Haïti - FLASH : Aucune transition politique n’a été aussi sanglante (Rapport)

Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Économie : L’inflation à 23% en forte hausse

Haïti - Examens d’État : Aucun candidat ne sera laissé de côté dans les zones privée d’écoles


+ de nouvelles



Haïti - Politique : «Nous planifions pour mener le pays vers des élections générales» dixit Moïse...
01/08/2014 11:26:06

Haïti - Politique : «Nous planifions pour mener le pays vers des élections générales» dixit Moïse...
Jeudi, l’Assemblée qui devait se tenir au Sénat afin d’étudier l’éventuelle ratification de l’amendement de la loi électorale a une nouvelle fois échouée, faute de quorum. Alors que le Président du Sénat avait évoqué un consensus entre les sénateurs pour la tenue de cette séance, seulement 13 sénateurs sur 20 ont répondu présent à l’appel nominal. Hormis 2 absences justifiées des sénateurs : Pierre-Louis Lucien Derex et Maxime Roumer, 5 autres sénateurs ne se sont pas présenté volontairement : Pierre Francky Exius (G6), Jean-Baptiste Bien-Aimé (G6), John Joël Joseph (G6), Westner Polycarpe (G6) et Anick François Joseph.

Ces 5 sénateurs ont attendu la fin de l’appel nominal pour entrer dans la salle, une attitude dénoncée par le Président du Sénat, qui a levée la séance et annoncé son report à une date ultérieure, déclarant visiblement frustré devant cette politique de la chaise vide « [...] je souhaite que les sénateurs remplissent la mission que leurs mandants leur ont confié. Ils doivent savoir qu’ils ont été votés pour venir s’asseoir au Sénat pour travailler. »

Le Sénateur Andris Riché (OPL), Vice-président du Sénat a tenu des propos infiniment moins complaisant envers les sénateur de l’opposition, affirmant sans langue de bois, que la séance avait avortée « parce que la délinquance a été portée à un niveau élevé », estimant que ces sénateurs « sont les mieux payés de la République avec d’énormes privilèges, n’ont rendu aucun service au pays [...] C’est une honte nationale [...] Ce sont des fainéants qui sont à court d’arguments [...] »

Notez que Moïse Jean-Charles et Jean-William Jeanty tout deux membres de l’opposition regroupés au sein du G6 étaient présent à l’appel.

Le Sénateur Moïse Jean-Charles qui s’exprimait au nom du G6, a affirmé qu’il s’agissait avant tout de donner une réponse claire au sénateur Desras, qui avait annoncé avoir trouvé un consensus. Réitérant que la ratification de Loi électorale, n’était plus à l’ordre du jour il a déclaré « pas question d’élections cette année. Maintenant, nous planifions pour mener le pays vers des élections générales. »

Devant cette fronde des 6 sénateurs de l’opposition, le Sénateur pro-Martelly, Edwin Zenny envisage la possibilité d’employer les grands moyens et de rendre dysfonctionnel le Sénat pour mettre un terme à cette crise « Dès ce soir, je vais engager des discussions avec les 5 sénateurs pro-gouvernementaux pour savoir que faire » n’écartant pas de démissionner tout en soulignant « Si je démissionne, je ne pourrai pas rendre dysfonctionnel le Sénat, mais s’il y en a 3...»

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Brunet
Posté le 01/08/2014 19:29:38
Voila ! Le Sénateur Edwin voit la vraie solution. Si on veut terminer avec ces jeux d'enfant, on doit rendre dysfonctionnel le Sénat, comme ça le pays se débloquera. Comme je sais que notre Président ne laissera pas se faire pression, les élections seront possible cette année comme prévues.
Pierre
Posté le 01/08/2014 19:10:01
Ce n'est pas acceptable que le pays qui est en proie à des difficultés de tous ordres et qui est encore sous le choc post-séisme se laisse berner par six citoyens nommément appelés sénateurs. Ces citoyens sont payés par la nation et jouissent des privilèges inhérents à leur titre mais ne fournissent en retour aucun service pour lequel ils sont payés. L'attitude de ces citoyens est abusive et malhonnête. ÊTRE en politique, c'est pour faire avancer le pays en prônant de nouvelles idées via les projets de lois. Par leur comportement, les six citoyens font preuve de fénéantisme qui n'est pas un bon exemple pour la jeunesse du pays.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n