Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Pestel : Vers la fermeture prochaine de hôpital mobile mexicain

iciHaïti - AVIS : 20 septembre 2021, «Jour chômé»

iciHaïti - Puerto Plata : Contrôle migratoire, 80% des haïtiens arrêtés étaient illégaux

iciHaïti - Politique : Réunion dominicaine inter-institutionnel pour renforcer la sécurité aux frontières

iciHaïti - Formation Diplomatique : Signature d’un accord de collaboration académique avec le Mexique


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #548

iciHaïti - 5ème «Konbit Pou Chanjman» : Liste des organisations sélectionnées

Haïti - UNICEF : Sur 73,3 millions d’aide d’urgence demandée pour Haïti moins de 11% ont été reçus

Haïti - Mexique : Mise en place d’une table de dialogue permanent sur la migration haïtienne


+ de nouvelles



Haïti - Jacmel : Arrestations en série
17/09/2010 06:33:00

Haïti - Jacmel : Arrestations en série
Jean Maxo, originaire de Jacmel et Sainvilus Bakenbawer, Louis Charles Jean Raymond, Narcis Lesly, Maitre Francky, Jacques Toussely, Rémy Norgens et Bouly Jules Henri [ce dernier a été déporté par les autorités Américaines], originaires de la commune de Léogane. Ces 8 individus ont été arrêtés par la police régionale du Sud’Est vendredi 10 septembre 2010 lors d’une opération menée au environ d’une heure du matin.

Ils sont accusés d’usage de faux, de consommation de drogue et d’excès d’alcool. La police a arrêté ces individus alors qu’ils consommaient de la marijuana dans la Barranquilla, l’une des zones de Jacmel où ces bandits sévissaient ces dernières semaines. Ces huit malfaiteurs se faisaient passer pour du personnel de l’organisation «Save the Children» à Jacmel.

Petit Jacques Onécifort, porte-parole de la police régionale a précisé « qu’après les enquêtes menées par la police, ces individus n’ont absolument aucun rapport avec l’organisation humanitaire «Save the Children». Ces bandits vont être déférés par devant le tribunal de Jacmel pour suite légale » a-t-il précisé.

Par ailleurs, Petit Jacques, a réitéré la volonté de l’institution policière de travailler afin de mettre les bandits hors d’état de nuire dans la ville de Jacmel. Le porte-parole régionale de la police sollicite la collaboration de la population afin d’effectuer un travail plus efficace en dépit des faibles moyens dont il dispose.

HL/ Claudy Bélizaire

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n