Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Covid-19 : Liste des 75 Centres de vaccination et horaires par département (Mise à jour 20 sept. 2021)

iciHaïti - RD : Haïti «génère un danger pour la région et en particulier pour la RD»

iciHaïti - Santé : Bilan du Centre Ambulancier National (août 2021)

iciHaïti - Sécurité : Arrestations de 3 présumés criminels

iciHaïti - Pestel : Vers la fermeture prochaine de hôpital mobile mexicain


+ de nouvelles


Haïti - Crise migratoire : Le Gouvernement appelle à la solidarité avec nos compatriotes en difficulté

Haïti - 263e Dessalines : Hommage au Père de la Nation, (discours du P.M.)

Haïti - FLASH : 45 à 60 vols de d'expulsion d’haïtiens attendus à Port-au-Prince

Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #549


+ de nouvelles



Haïti - Insécurité : Funérailles de Manouchka Louis Jean Brice
19/09/2010 11:54:50

Haïti - Insécurité : Funérailles de Manouchka Louis Jean Brice
Samedi 18 septembre, se tenait les funérailles de Manouchka Louis Jean Brice [épouse du directeur départemental de l’ouest de la police] assassinée dans sa voiture par des inconnus, le vendredi 8 septembre à quelques centaines de mètres de son domicile.

Paul Denis, ministre de la justice, Desrosier Jean-Pierre, ministre de l’éducation, Mario Andrésol directeur général de la Police Nationale, et d’autres membres du haut commandement, des agents de plusieurs unités de la Police Nationale Haïtienne (PNH) et de la Minustah ainsi que d’autres personnalités politiques étaient présent à cette cérémonie.

Le père Arthur Clergé qui officiait, a réclamé justice et appelé à la fin de la violence où « le mal semble vouloir l’emporter sur le bien » rappelant que la disparue « était une fervente catholique, très sensible à la souffrance des autres »

Frantz Thermilus, le chef de la police judiciaire, qui avait annoncé mercredi dernier, suite à cette assassinat le renforcement du Bureau des Affaires Criminelles (BAC) [qui s’occupe des meurtres], avait déclaré devant les journalistes « Les bandits doivent savoir que certaines personnes ne doivent pas être leurs cibles jusqu’à tomber sous leurs balles » ce qui avait provoqué une salve de questions des journalistes qui voyaient dans ses propos une justice à deux vitesses. Frantz Thermilus avait du se justifier en expliquant que ses propos n'étaient en rien de discriminatoires, « mais quand on s’attaque aux policiers, qui sont chargés d’assurer la sécurité des citoyens, ces derniers se sentent encore plus menacés » Il avait précisé qu’aucun suspect n’avait été arrêté.

Aux funérailles il à tenu a préciser que les enquêteurs travaillent avec professionnalisme et qu’ils font tout pour capturer les assassins, se refusant à tout commentaire sur d’éventuels suspects, ne voulant pas interférer avec le cours de l'enquête.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-1173-haiti-insecurite-assassinat-de-manouchka-louis-brice.html

PI/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n