Nouveau calendrier scolaire remanié 2022-2023 (Officiel)





iciHaïti - Pillages : Le Ministre de l’Intérieur appel au calme

iciHaïti - Taïwan : Projet de relance économique, 40 femmes formées avec succès

iciHaïti - Petit-Goâve : 2 détenus meurent de faim, 5 autres dans un état grave

iciHaïti - Sécurité : La PNH dégage une nouvelle fois les barricades

iciHaïti - FLASH : Date du concours d’admission de l’ENS reportée


+ de nouvelles


Haïti - FLASH : La terre a tremblé dans les Nippes

Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #918

Haïti - Social : 18,412 haïtiens de retour de la Rép. Dominicaine en 1 mois

Haïti - Politique : Discours du P.M. Henry à la 77ème Session ordinaire de l'Assemblée Générale de l’ONU


+ de nouvelles



Haïti - Humanitaire : Situation précaire en cas d’ouragan
21/09/2010 08:58:34

Haïti - Humanitaire : Situation précaire en cas d’ouragan
La première moitié de la saison cyclonique passée, Haïti a, pour le moment, échappé aux tempêtes tropicales. et Haïti se prépare aux effets potentiellement dévastateurs d’un cyclone ou d’une tempête tropicale. Depuis le mois de janvier, les organismes gouvernementaux et humanitaires aident sans relâche à la reconstruction du pays. Mais tous les efforts sont sur le point d'être contestés par les vents et les pluies de la saison cyclonique. Après moins d'un an, Haïti pourrait faire face à une nouvelle catastrophe humanitaire.

Lorsqu’une tempête tropicale frappera Haïti, ce n'est pas nécessairement le vent qui présentera le plus grand danger pour les zones touchées par le tremblement de terre. Les principaux risques sont les glissements de terrain et les inondations. Au cours des trois dernières décennies, la plupart des forêts indigènes du pays ont été défrichées pour la fabrication du charbon. Moins de 2 pour cent du couvert forestier demeure, augmentant ainsi la vulnérabilité de la nation aux glissements de terrain et des inondations. Du fait de ces éléments, Haïti a subi, au cours de son passé récent, des catastrophes naturelles particulièrement meurtrières. L’ouragan Jean en 2004 a provoqué des inondations qui ont tué plus de 3000 personnes. En 2008, lorsque quatre tempêtes consécutives dumping de fortes pluies, 22.702 maisons ont été détruites et plus de 84.000 ont été endommagés.

Aujourd'hui, il s'agit d'une vulnérabilité encore plus grave en raison des dommages causés par le séisme. Le Gouvernement haïtien estimait en février que 1,5 millions de personnes avaient été déplacées. Depuis, des centaines de milliers de personnes ont trouvé refuge dans des familles d'accueil dans mais aussi hors les zones touchées par le tremblement de terre, ou sont retournées dans leurs foyers. Le Shelter/NFI Cluster a largement contribué à la disponibilité de l'assistance abri en coordonnant les activités des tous ses partenaires.

Au 20 Septembre, près de 100.000 tentes et plus de 680 000 bâches ont été distribuées. Ajoutant à cela les 13.513 abris « transitoires » construits, cela signifie que plus de 2,2 millions de personnes ont reçu une aide au logement. Toutefois, ces options d'habitation ne sont pas particulièrement prévues pour protéger la population contre des conditions météorologiques extrêmes.

Gerhard Tauscher, Responsable du Shelter/ NFI Cluster, l'organisme coordonnant plus de 70 organismes de réponse aux besoins de logement en Haïti a déclaré: « On reconnaît les grands défis à relever dans un avenir proche. Les activités ont été menées aussi rapidement que possible afin d’assurer aux Haïtiens la sécurité d’un logement depuis le tremblement de terre, mais nous savons aussi qu’il ne s’agit pas nécessairement des solutions optimales en cas d'importantes inondations ou de vents de force élevée. Seule une partie des logements permanents peut résister à des conditions météorologiques extrêmes. »

En prévision de ces défis, les membres du Shelter/NFI Cluster et les agences gérant des camps de déplacés ont décidé de soutenir les communautés dans leur préparation à une possible catastrophe en distribuant du matériel pour abris étanches, en renforçant les canaux de drainage et en procédant à l’évaluation des camps à risque. De plus, une simulation d’évacuation de plusieurs camps aura lieu le 30 septembre 2010 sous la direction du Département de la Protection Civile (DPC) et avec le support de plusieurs agences partenaires du Shelter/NFI Cluster.

L'équipe de coordination Shelter/NFI Cluster a soutenu les organismes dans le pré-positionnement de stocks d'urgence tels que des abris, des bâches, des kits d'hygiène et des ustensiles de cuisine. Les zones vulnérables ont été couvertes en prévision de ponts endommagés et des routes inaccessibles.

Pourtant, malgré ces efforts, si Haïti est frappé par une tempête, de nombreuses familles, non encore remises du tremblement de terre, devront faire face à une nouvelle crise humanitaire.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n