iciHaïti - Programme Biden : Plus de 184,000 haïtiens ont été approuvés et 90% sont aux USA

iciHaïti - Culture : 80e anniversaire du Cendre d’Art

iciHaïti - 221e du Drapeau : Message de l'Ambassadeur d'Haïti en Espagne Guy Lamothe

iciHaïti - CONATEL : Journée Mondiale des Télécommunications et de la Société de l'Information

iciHaïti - Football : Deux rencontres amicales en haute altitude, pour nos Grenadières


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - FLASH : Des haïtiens pourraient devenir Béninois…

Haïti - FLASH : Barbecue affirme que ses hommes sont prêt à combattre la Mission menée par le Kenya

Haïti - FLASH : Ekuru Aukot au Kenya, tente une nouvelle fois de bloquer la Mission en Haïti

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Sécurité : Lourd bilan de la route, situation en chiffres
20/11/2014 11:10:15

Haïti - Sécurité : Lourd bilan de la route, situation en chiffres
Selon l’Office Assurance des Véhicules Contre Tiers (OAVCT) les cas d’accident les plus fréquents traités par ses bureaux, sont des cas où l’accident est survenu au moment où le conducteur ne contrôlait pas sa vitesse, ne portait pas sa ceinture de sécurité, ou était au téléphone. Donc il faut agir sur tous ces facteurs si on veut entrer dans la logique d’actions en faveur de la sécurité routière. Car, un accident n’est pas une fatalité, c’est majoritairement le résultat d’une mauvaise manœuvre ou d’une violation à la sécurité routière.

Au regard des chiffres compilés par l’OAVCT, le bilan routier en Haïti est lourd...

Statistiques 2000-2010 :
Entre 2000 et 2010, 45,780 accidents routiers au niveau national ont été enregistrés. Il faut noter que ces chiffres sont inférieurs à la réalité puisque certains accidents ne sont pas rapportés, parce certaines personnes impliquées, choisissent de ne pas porter plainte et de résoudre la question à l’amiable.

29,583 accidents sont survenus en milieu urbain et 16,200 en milieu rural.

Parmi les personnes impliquées 16,889 personnes avaient entre 25 à 35 ans et 13,689 entre 35 à 50 ans.

Parmi les personnes impliquées dans des accidents, 34,857 étaient des hommes et 10,926 des femmes.

Statistiques 2010-2014 :
Le nombre d’accidents enregistré en Haïti en 2010 était de 3.664, en 2011 en hausse à 4.710, en 2012 en baisse à 3.831 et en 2013 toujours en baisse à 2,590. Mais en 2014, seulement jusqu'au mois d’octobre (10 mois), le nombre d’accidents déjà enregistré est de 2,884 et devrait augmenter encore d’ici la fin de cette année.

Chiffres octobre 2014 :
En octobre 2014 le nombre de victimes s’élève à 12 morts et 46 blessés.
dans ce même mois, il y a eu 253 cas d’accident enregistrés. Parmi les véhicules impliqués : 107 poids lourds, 87 motocyclettes et 214 véhicules léger.

Faiblesses de la législation routière en Haïti (entre autres) :
En ce qui a trait à la conduite sous l’influence de l’alcool, dans le décret sur l’immatriculation et la circulation des véhicules, l’Article 44 punit l’état d’ébriété, mais ne précise pas quel est le taux d’alcool dans le sang acceptable. Sur ce point, la loi ne dit rien.

L’absence du port de la ceinture de sécurité est puni par l’Article 42, mais jusqu’à présent, la police routière a d’énormes difficultés à faire respecter ces mesures, les conducteurs banalisant l’importance de la ceinture justifiant un oublie. Pourtant on sait que le port de la ceinture de sécurité sauve des vies dans la majorité des cas.

Quant un enfant se trouve dans une voiture, il faut qu’il y ait un siège aménagé pour que l’enfant soit en sécurité. C’est ce qui se fait partout ailleurs, mais pas en Haïti.

Pour la vitesse excessive, l’Article 82 du décret dit que la vitesse est limitée à 50 km/h en milieu urbain, mais en milieu rural ce n’est pas limité, à moins qu’il y ait un panneau indiquant une limitation. C’est dire, ceux qui voyagent sur nos routes nationales, peuvent faire ce qu’ils veulent du fait que les routes en Haïti ne sont que partiellement signalisées. Il faut donc que la loi soit formelle est précise la vitesse limite autorisée sur nos routes nationales.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Kdavelyn
Posté le 20/11/2014 15:56:00
Il est vrai qu'il y a un certain laisser-aller à tous les niveaux mais le pays est en phase de se requinquer, cela prendra du temps, mais il faut leur donner une chance. [hors sujet] sans être médisant. J'ai conduit en France, en Espagne, en Belgique et même aux Etats-unis, ce n'est pas la même chose et ce n'est pas la même mentalité ; en fait, il n'y a rien à comparer. Il faut, tout reprendre à tous les niveaux. Laissons du temps au temps et surtout aux instances concernées, l'avenir nous le dira. Vraiment, tout est à refaire et il y a du boulot. On a déjà commencé, soyons patients mais les autorités routières vont sans doute se ressaisir.
Curieux
Posté le 20/11/2014 14:54:14
Tu y va un peu fort mon frère, s'il est vrai que l'ultime responsabilité dans tous les pays c'est le Gouvernement, il y a aussi la responsabilité première du citoyen. Tu pointes du doigt toutes les lacunes du gouvernement mais tu semble oublier que même dans des pays développés hautement sécurisé, le bilan est parfois plus lourd. Ainsi en France, en octobre 2014 il y a eu 350 personnes tuées sur les routes selon l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR). Si tu divise par 7 pour te mettre au prorata de la population d'Haïti cela fait encore 50 tué contre 12 en Haïti. Ce n'est pas pour autant que le gouvernement en France est qualifié de meurtrier. Même si tu me dit que la ratio du nombre de véhicules n'est pas le même entre les deux pays, celui de la législation et des moyens de sécurité en France reste infiniment supérieur à Haït et à ses faibles moyens. Tu sais comme moi que nos frères et sœurs se moquent bien de la loi et font n'importent quoi sur les routes en Haïti, par manque d'éducation civique...
PatrioteH
Posté le 20/11/2014 13:27:54
ce que j'attends ce sont des réponses concrètes à tous ces meurtres sur les routes d'Haïti. j'ai bien dit des "meurtres" car l'état qui ne fait rien pour arrêter ce désastre, les chauffeurs qui n'ont pas de permis de conduire pour la plupart et sont n'ont aucun respect pour la vie d'autrui et les propriétaires de véhicules qui n'ont pas d'assurance ou qui ne font pas réviser leur véhicule au bon moment faute à la législation routière qui est absente ainsi ils sont tous déclarés responsables de ces massacres.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n