iciHaïti - Humanitaire : Malgré la situation tendue l’aide humanitaire présente sur le terrain

iciHaïti - Cap-Haïtien : Début prochain des travaux de Réhabilitation du Port international

iciHaïti - Taekwondo : Haïti ne participera pas au JO Paris 2024

iciHaïti - Humanitaire : Le PAM va bientôt manquer de stock alimentaire

iciHaïti - Championnat Spécial D1 : Résultats complets des 7 premières journées


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Politique : Les États-Unis saluent la création du Conseil Présidentiel de Transition

Haïti - Sécurité : 95,000 personnes ont fui Port-au-Prince en un mois

Haïti - FLASH : Biden débloque 60 millions USD pour la mission dirigée par le Kenya

Haïti - FLASH : Le décret MODIFIÉ de création du Conseil présidentiel publié (officiel)


+ de nouvelles



Haïti - AVIS : Alerte aux voyageurs américains à destination d’Haïti
05/12/2014 08:45:19

Haïti - AVIS : Alerte aux voyageurs américains à destination d’Haïti
Jeudi 4 décembre 2014, dans ses conseils aux voyageurs, le Gouvernement américain a émis un avertissement de voyage pour informer les citoyens américains voyageant ou vivant en Haïti notamment sur le manque d'installations médicales d'urgence adéquates, les risques de vols et les manifestations en Haïti. Cela remplace le « Travel Warning » du 12 mars 2014 et fournit des informations à jour sur la nature changeante de la criminalité impliquant des citoyens des États-Unis en Haïti.

« Le Département d'État américain exhorte les citoyens à faire preuve de prudence lors de visite en Haïti étant donné la faiblesse des infrastructures d'intervention d'urgence en Haïti. Des centaines de milliers de citoyens américains visitent Haïti en toute sécurité chaque année, mais le mauvais état du réseau d'intervention d'urgence en Haïti devrait être soigneusement examinée lors de la planification du voyage. Les voyageurs en Haïti sont encouragés à utiliser les organisations qui ont une évacuation solide et des options de soutien médical en place.

L'infrastructure de gestion des urgences d'Haïti reste en mauvais état. Les installations médicales, y compris les services d'ambulance, sont particulièrement faibles. Certains citoyens américains blessés dans des accidents et d'autres avec des problèmes de santé graves ont été incapables de trouver des soins médicaux nécessaires en Haïti et ont dû s'organiser et payer pour leur évacuation médicale aux États-Unis. Nous encourageons fortement les visiteurs en Haïti à obtenir une assurance évacuation.

Les enlèvements sont en forte baisse, avec un seul incident impliquant un citoyen américain a indiqué à l'ambassade en 2014, poursuivant une baisse spectaculaire de ces crimes depuis 2011. Toutefois, alors que le gouvernement d'Haïti a fait des progrès dans l'arrestation des auteurs. Les enlèvements contre rançon peuvent affecter n'importe qui en Haïti, plus particulièrement ceux entretenant une résidence à long terme dans le pays.

Nous exhortons les citoyens américains à rester conscient de la possibilité de vol qualifié, en particulier dans la région de Port-au-Prince et en notamment peu après avoir quitté l'aéroport. De mai à octobre 2014, il y a eu 64 cas signalés de citoyens américains ayant été volé peu de temps après avoir quitté l'aéroport. Un pic associé à la forte période de voyage pendant l'été ; un pic similaire peut se produire au cours de la saison des fêtes, à peu près de novembre jusqu'au jour de l'an. Trois de ces vols ont abouti à la mort de citoyens américains. Dans presque tous les cas signalés à l'ambassade, les victimes étaient des citoyens américains d'origine haïtienne qui avaient l'intention de visiter leur famille et amis. Nous recommandons que les hôtes/organisations des citoyens américains, viennent les rencontrer à l'aéroport à l'arrivée et / ou que les transferts hôtels-aéroport, soient pré-arrangés et enfin faire preuve de circonspection dans le partage de leurs plans de voyage. Nous exhortons également les citoyens américains à faire preuve de prudence lors de visite dans les banques à Port-au-Prince. Des équipes de voleurs sont connus pour surveiller les banques et les clients pour les voler peu après leur départ.

Les régions d'Haïti hors de la capitale ont moins d'incidents criminels déclarés. Cependant, la capacité des autorités haïtiennes à répondre aux urgences est limitée et dans certaines régions, inexistante.

La Mission de stabilisation des Nations Unies en Haïti (Minustah) reste en Haïti pour soutenir les activités de la Police Nationale d’Haïti (PNH). La PNH, avec l'aide de la Minustah, est responsable du maintien de l'ordre et de fournir une assistance. Toutefois, étant donné la possibilité et l'imprévisibilité des manifestations spontanées, leur capacité à aider les citoyens américains lors de troubles, est très limitée. Les évacuations facilitées par le gouvernement américain, comme l'évacuation qui a eu lieu en Haïti en 2010, ne se produisent que lorsqu’aucune alternative commerciale sûres existe. »


HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Gil
Posté le 07/12/2014 10:59:43
Voilà exactement où l’opposition stérile voulait mener le pays : saboter tous les efforts qui auraient permis de remettre Haïti sur la carte touristique mondiale. Locaux et diaspora en auraient bénéficié. Beaucoup de travailleurs en auraient bénéficié. Haïti possède deux matières premières exploitables immédiatement : le soleil et la mer. Le moyen le plus rapide et le plus efficace pour attirer des investissements était d’en faire une destination spéciale dans les Antilles et par voie de conséquence, développer l’industrie touristique, le transport aérien, terrestre et maritime, le secteur de la construction, créer des emplois, augmenter les profits des hôtels, des restaurants, des chauffeurs, des guides touristiques, des producteurs de denrées alimentaires et de boissons, des artisans et des artistes (peintres, sculpteurs, musiciens troubadours, danseurs, amuseurs publics…), des musées, des sites touristiques, des plages privées, des clubs, des magasins, etc. « Haïti un pays à découvrir », «Haïti experience it », oubliez tout ça. Haïti doit redevenir la bête noire, la pestiférée des Caraïbes, un pays à fuir à tout prix. Hôtels et restaurants 5-Hibiscus, c’était trop beau pour ces primitifs. Il faut absolument revenir au label 5-Ravets et Haïti doit demeurer à tout jamais « la cryzokal des Antilles ».
Negkafou
Posté le 06/12/2014 13:51:20
Je me sent plus en insécurité dans les rues des villes américaines qu'en Haiti
Thierry
Posté le 06/12/2014 10:14:55
Chers Haïtiens, je viens de passer un mois en Haïti, aux Cayes, à enseigner. Vous êtes des gens tout simplement extraordinaires, généreux, souriants, familiers, bienveillants. Vous êtes une leçon pour le reste de l'humanité, par votre art de vivre et votre talent relationnel. Grand merci pour ce que vous êtes.
Sixto
Posté le 05/12/2014 22:14:52
@dduval -- Pourriez-vous m'indiquer votre source en ce qui concerne cette déclaration : «c'est plus de deux siècles et on est toujours au-dessus de 80% d'analphabètes » Avant, veuillez préciser qu'est-ce que vous entendez par «analphabète»? Mes remerciements anticipés.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n