iciHaïti - Politique : Nouveau Ministre des Travaux Publics. (Discours, vidéo)

iciHaïti - Environnement : Importamte réunion du CPT sur la réponse à la saison des ouragans

iciHaïti - Agriculture : Urgence de reprendre les exportations de mangues vers les USA

iciHaïti - PNH : Offrande florale aux policiers tués en devoir (Vidéo)

iciHaïti - FLASH : 511 nouveaux passeports disponibles pour livraison (Santiago, RD)


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Installation: Un Ministre de la Santé Publique de 38 ans

Haïti - Installation : Ministre de la Défense (Vidéo discours)

Haïti - Diplomatie : Vers une ère nouvelle dans la diplomatie haïtienne

Haïti - FLASH : «Barbecue» annonce la terreur dans la commune de Delmas (vidéo)


+ de nouvelles



Haïti - Élections : Qui est Léon Jeune?
25/09/2010 13:00:06

Haïti - Élections : Qui est Léon Jeune?
Au cours de la campagne électorale, HaïtiLibre publie des textes, portraits ou des biographies sur chaque participant à la course présidentielle afin que les électeurs et électrices puissent mieux connaître ceux et celles qui briguent la présidence d’Haïti.[les textes reproduits sont ceux fournis par les candidats, les partis ou figurant sur leur site officiel et non des textes écrit par HaïtiLibre].

Aujourd’hui nous vous invitons à découvrir le candidat Léon Jeune « Konbit Liberation Ekonomik »







Mon silence
Retiré dans mon silence de cimetière, peut-être pendant trop longtemps pour certains, mais, le temps qu’il a fallu, pour d’autres, j’ai refait la route parcourue pendant ma campagne électorale en 1995, qui nous a conduits à cette supercherie du 17 décembre 1995. N’ayant jamais accepté de prostituer mes convictions pour un quelconque avantage, économique, social ou politique, j’ai choisi de mener une campagne pendant laquelle je n’ai jamais cessé d’afficher ma vision personnelle de gestion de la chose publique.

Face à cette supercherie éhontée, deux possibilités, deux options s’offraient à moi : me rebeller et attaquer systématiquement ces fossoyeurs de la démocratie qu’eux-mêmes prétendaient installer dans notre pays ou les laisser s’empêtrer dans les dédales de la fourberie, retiré dans un silence qui les empêcherait de dormir.

Fidèle à cette loi qui guide les bâtisseurs des grandes œuvres, j’ai choisi de construire dans le silence, au milieu de ces appels désespérés de tout un peuple exacerbé, désemparé, dérouté par l’étendue des méfaits de la corruption devenue une institution d’Etat, oui, j’ai choisi de construire, retiré dans mon silence, les plans et projets qui doivent débarrasser notre pays à jamais de ces obstacles qui l’empêchent de prendre son essor.

Je n’ai donc cessé de ruminer ma déception et de réfléchir sur la meilleure manière de sauver ce pays, mon pays, colonisé par ses propres fils, me rappelant toujours que l’on est esclave de ce que l’on dit et maître de la parole que l’on garde pour soi.

Par conviction encore, j’ai choisi de rester à l’écart de ces combats entre frères devenus ennemis à la suite d’une mauvaise séparation de ce gâteau, ce butin à partager pour avoir réussi à écarter du Pouvoir un trouble-fête qui vient déranger les plans si machiavéliquement orchestrés. Quel groupe a bénéficié des nominations faites au Parlement à l’occasion des joutes électorales de Juin 1995 ? Quel groupe s’est séparé de ses bienfaiteurs d’hier, et pourquoi ? Alors, pourquoi donc me mêlerais-je de luttes se circonscrivant autour d’une affaire de tranches de gâteau ? Aussi, constituer des dossiers était pour moi beaucoup plus important pendant ce temps où je m’étais retiré derrière les barrières de mon silence de cimetière. On rapporte que la faiblesse des animaux c’est de ne pas savoir parler et celle des hommes, de ne pas savoir se taire. Les grandes choses ne se font pas dans le bruit. Je suis de retour, non en « zombi », mais, en leader plus aguerri, plus déterminé que jamais à débarrasser le pays de tout ce qui constitue un obstacle à son développement.

Me voici donc aussi déterminé qu’en 1995 pour continuer et terminer le travail commencé. J’ouvre les bras à tous ceux-là qui, comme moi, rêvent d’une Haïti prospère dont nous devons refaire la Perle des Antilles. Sans exclusion aucune, nous appelons tout le monde, tous les mâles courages qui ont su et pu résister à la force dévastatrice de la corruption devenue chez nous une vraie institution. Retiré derrière mon silence, j’ai pu voir passer diverses figures sur la scène nationale; malheureusement, comme disait l’autre, les choses de grand se faisant dans le silence, les vraies valeurs ne se sont pas exhibées. Aussi, je les invite maintenant à se joindre à moi, pour que, ensemble, nous nous sacrifions pour la sauvegarde de notre pays, dans l’espoir de léguer à la relève d’autres modèles que ceux qui ont été affichés jusqu’ici pendant ces quinze ou vingt dernières années. Bienvenue donc, compatriotes honnêtes, dans cette jungle qu’est devenu notre pays et dont nous devons refaire la Perle des Antilles d’antan.

Je veux construire un pays où chaque Haïtien se sente vraiment heureux chez soi. Où, le pauvre n’envie point le riche. Où, le riche ne se moque pas de la misère du pauvre. Où, chacun construit, de concert avec son voisin, l’avenir du pays en recherchant le bien commun et le développement économique et social de toutes les composantes de la société haïtienne.

J’invite tous mes compatriotes, à quel que groupe qu’ils appartiennent, à joindre tous nos efforts pour construire ensemble ce pays, sans exclusion de qui que ce soit ; pour que nos fils de demain retrouvent cette fierté qui anima autrefois le bras de nos aïeux.

J’exhorte tous mes compatriotes, à quel qu’horizon qu’ils appartiennent, à se regrouper pour sauver ensemble ce pays, autrefois la «Perle des Antilles>», aujourd’hui, le «Cendrillon du monde», colonisé par ses propres fils.

Je veux !... Je veux conduire vers cette destination, où tous les visages brillent de la joie de vivre, tous ceux qui vivent à l’intérieur des frontières de notre Haïti chérie. Ensemble, nous y arriverons.


LÉON JEUNE :

Informations personnelles :
Prénom et Nom : Léon Jeune
Date et lieu de naissance : 13 Février 1936, Lormand, Arniquet, Port-Salut, Département du Sud
Statut social : Marié

Formation :
Ecole Normale 1957-1958 ;
Licencié en Droit (Faculté de Droit de Port-au-Prince) 1965 ;
Etudes en Aviation Civile au Mexique 1966 ;

Fonctions occuppées :
Ets. Jeune (Huiles essentielles de vétiver) : Responsable des ventes à l’exportation, depuis 1967 ;
Directeur Général de l’Aviation civile (1968 à 1975) ;
Directeur Général de l’Aviation Civile (1990-1991) ;
Fondateur et Directeur Général de la Police Nationale d’Haïti ;
Secrétaire d’Etat chargé de la Sécurité Publique;

Représentant du Gouvernement :
Conférence Internationale sur l’Aviation Civile (OACI) à Montréal en Février 1968 ;
Conférence Internationale sur le tourisme en Espagne en 1970 ;
Conférence Régionale sur l’Aviation Civile à Caracas en 1971 ;
Conférence Régionale à Quito, Equateur en 1972 ;
Conférence Régionale à Puerto Rico en 1973 ;
Création de Haïti Air Transport et rencontre avec le CAB (USA) pour obtenir les droits de fonctionnement entre Port-au-Prince et New-York en 1974 ;
Conférence Internationale sur l’Aviation Civile (OACI) à Montréal en Septembre 1974 ;
Rencontre à Paris avec le Fonds d’Aide et de Coopération Française en Juillet 1990 ;
Conférence Internationale sur l’Aviation Civile (OACI) à Monaco en Juillet 1990 ;
Conférence Régionale sur l’Aviation Civile à Caracas en Juillet 1991 ;
Conférence Régionale sur l’Aviation Civile à St. Domingue en Juin 1991;
Conférence Internationale sur l’Aviation Civile (OACI) en Montréal en Octobre 1991;
Représentant du Gouvernement Haïtien près du Gouvernement Canadien pour planifier la création de la Police Nationale d’Haïti et la formation à Régina (Canada) du premier groupe de cent (100) policiers haïtiens;

Vie sociale :
Membre de la Congrégation Religieuse des Frères du Sacré-Cœur (Prêtres du Sacré-Coeur) (1952-1962);
Coordonnateur de la Ligue Haïtienne des Droits Humains (1986-1994) ;
Membre-Fondateur et Président du Centre Haïtien des Droits Humains (1994) ;


HaïtiLibre invite les candidats agréés, qui ne l'aurait pas encore fait, à nous faire parvenir pour publication, leur texte, portrait ou biographie le plus rapidement possible.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Dyo
Posté le 15/06/2011 10:39:33
Tenez ferme maitre Jeune Haiti a besoin de vous,pas aujourd,hui, mais demain
SoyezLogique
Posté le 29/10/2010 11:26:31
Pour ma part, tous les candidats chantent tous une très belle chanson pour atteindre la présidence. Ils ont tous des CV assez embellies et riches et font la promesse d'un meilleur futur. Reste toujours à savoir ce qui est vrai et ce qui est faux. Toutefois, j'ai eu la chance d'écouter une session en ligne avec le candidat Leon Jeune tout dernièrement sur Signal FM. Il m'a convaincu qu'il est un homme très honnête, non seulement par son profil mais avec ce qu'il a accompli durant sa carrière. Je me suis renseigné et fait quelque recherches (par l'entremise de plusieurs amis et l'internet) pour en savoir beaucoup plus sur la personne. De par les dires en Haiti, partout ou il est passé, le monde ne s'est jamais plaint de la gestion des choses publiques de Me Leon Jeune. Il a toujours fait ses preuves et est toujours resté humble. Il a aussi le caractère, le ton, la sagesse, l'étoffe, la franchise et cette dureté d'homme qui ne flanchit jamais et ne peut être vendu. C'est vraiment le seul candidat que je voudrais qui représente Haiti sur le plan international. Je lui donne mon vote et prie Dieu qu'il puisse assembler une très bonne équipe (j'ose croire qu'il y a toujours des hommes et des femmes aussi honnêtes que lui) pour remettre tout sur les rails. Espérons que la plupart des voteurs en Haiti auront la chance et la capacité de propulser, tout comme moi, ce personnage à la magistrature suprême de ce pays.
schilo
Posté le 29/09/2010 14:02:46
Sur une échelle de +5 pour les critères: expérience du pouvoir; aura de crédibilité et de stratégie politique;prérequis; bonus de 11 mois d'emprisonnement de Leon Jeune); voyez les résultas obtenus respectivement par le peloton de tête: Charles H baker (+9, ) Michel martely (+4) Mme Manigat ( +12); Léon Jeune (+26) Henry Ceant (+6). On voit bien qui sera le futur dirigeant de Quiqueya la grande et perle des antilles
schilo
Posté le 28/09/2010 18:11:21
Je respecte l'opinion des autres «tolerancezero» de toute facon, on peut accuser Me Léon d'être un duvalieriste de la première heure! Ce n'est plus une tare viscérale aujourd'hui, si l'on regarde le bilan du régime en place. Aujourd'hui on doit effacer le tableau, et refonder notre esprit vers le développement. Unissez-vous duvalieristes et Lavalassiens sous la bannière de la KLE et votez enfin pour le changement véritable!
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n