Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Cap-Haïtien : Funérailles émouvantes du Directeur Général a.i de la Mairie

iciHaïti - Post-séisme : Bilan partiel des travaux d’évaluation du bâti dans le Grand Sud

iciHaïti - Nécrologie : Décès du chanteur-compositeur, Rodrigue Milien

iciHaïti - Delmas : Cérémonie de remise des certificats au Palais Municipal

iciHaïti - Musique : Importante réunion entre le Ministre de la culture et l’INAMUH


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #555

Haïti - Culture : Liste des 10 bénéficiaires d'une subvention du Programme AROCH 2021

Haïti - USA : Le Département d’État rejette les critiques de Daniel Foote

Haïti - Politique : Discours du Premier Ministre a.i. à l’Assemblée Générale des Nations Unies (Vidéo)


+ de nouvelles



Haïti - Justice : Massacre dans une prison
23/05/2010 09:35:10

L'ONU enquête sur le massacre de plusieurs prisonniers, qui s’est produit lors d'un soulèvement de prison, dans la ville des Cayes, le 19 janvier 2010. Information confirmée samedi par un porte-parole de la mission de paix de l'ONU.

Le soulèvement aurait commencé quand les 467 prisonniers de cette institution pénitencière surpeuplée, terrifiés par les répliques ont tenté de s’échapper. La police haïtienne et les casques bleus de l'ONU (du Sénégal) seraient alors intervenu pour empêcher une évasion massive comme celle de Port-au-Prince. Ils auraient pénétré dans la prison en ouvrant le feu. 12 à 19 prisonniers auraient été tué et plusieurs dizaines d’autres blessés par balles.

Le New York Times, qui a révélé l’affaire, affirme que des informations tendent à démontrer que les autorités ont cherché à cacher ce qui s’est passé dans cette prison.

C’est seulement ce mois-ci que l'ONU ouvre une enquête. Pour l’ONU, ce retard s’explique par la situation d’urgence qui régnait alors sur le terrain dans la capitale, quelques jours après le séisme (effondrement des bâtiments de l'ONU, pertes importantes parmi les 9.000 soldats de l'organisation, milliers de victimes sous les décombres etc... ).

David Wimhurst, porte-parole de l'ONU reconnaît «il y a eu de graves violations des droits humains dans cette prison ».

La PNH mène une enquête sur ce «massacre», mais les autorités haïtiennes refusent tout commentaire sur cette affaire.

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n