Téléchargez le Calendrier scolaire remanié janvier à août 2023 (officiel)





iciHaïti - AVIS Diaspora : Calendrier des Consulats mobiles (Floride)

iciHaïti - U-17 : Nos Grenadiers U-17 victorieux [2-1] lors de leur 2e test-match

iciHaïti - Vrai et Faux : Précisions sur la journée de troubles aux Gonaïves

iciHaïti - Insécurité : Un chauffeur de la Brigade médicale cubaine enlevé

iciHaïti - Pérou : Un autobus tombe dans un ravin, 8 haïtiens tués


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diplomatie : L’Ambassadeur d’Haïti réitère à l’OEA sa demande d’intervention d’une force étrangères

Haïti - FLASH : La Jamaïque prête à déployer des militaires et policiers en Haïti

Haïti - Économie : Perte de plus de 3,500 emplois annoncée dans le secteur textile

Haïti - FLASH : L’inflation proche de 50% (décembre 2022)


+ de nouvelles



Haïti - Sénégal : Après l’accueil euphorique, les premières désillusions
19/10/2010 17:42:19

Haïti - Sénégal : Après l’accueil euphorique, les premières désillusions
6 jours après leurs arrivée, certains étudiants haïtiens se réveillent loin des paillettes et des fanfares et découvrent leur nouvelle réalité, à l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), une réalité un peu différente de leurs rêves.

Les problèmes ont commencé lorsque les responsables du Centre des Oeuvres Universitaires de Dakar (COUD) ont voulu déloger ce week-end du pavillon réservé aux haïtiens, les étudiants sénégalais qui y avaient élu officieusement domicile le temps de passer les examens de la session d'octobre « Nous n'accepterons pas d'être jetés dehors en pleine période d'examen, pour que nos places soient données à des étrangers, même si c'est pour une cause dont nous reconnaissons tous la noblesse... » ont crié les étudiants sénégalais qui bien que prévenu de l’arrivée des haïtiens n’avaient pas tenu compte de l’ordre de quitter les lieux.

Après l’enchantement de l'accueil que le président Abdoulaye Wade, avait réservé, mercredi dernier aux 163 étudiants haïtiens, certains déplorent le manque de propreté des toilettes, l’absence de confort des logements, la qualité douteuse de l’eau, le manque d’ouverture et la méfiance des étudiants sénégalais ainsi que la nourriture locale qui semble ne pas convenir à tous.

Une jeune Haïtienne, sous le couvert de l'anonymat explique : « on s'attendait à de meilleures conditions d'hébergement, vu la manière dont nous avons été accueillis ». Elle déplore que le courant passe mal entre sénégalais et haïtiens : « ils [les étudiants] ne sont pas tous comme ceux qui sont venus nous accueillir. Certains sont ouverts, d'autres non » toutefois elle est consciente que c'est aux haïtiens de s'intégrer. « C'est à nous d'aller vers les étudiants sénégalais pour qu'ils nous intègrent mais ils doivent tendre les bras pour cela ».

Un autre étudiant déclare « Ici, les conditions ne sont pas bonnes, ce qui nous pose problème, ce sont les toilettes » [faisant référence aux chaises turques dont sont équipées les salles de bain] « les conditions d'hygiène laissent à désirer, mais je crois qu'on doit essayer de s'y adapter parce que nous sommes venus ici pour étudier et le président sénégalais nous a rendu un grand service en nous emmenant ici ».

Une situation qui n'a rien d'anormal, selon Maïmouna Yade, une étudiante sénégalaise membre du comité d'accueil « c'est la première fois qu'ils viennent en Afrique » mettant ces réactions sur le compte du dépaysement, tout en assurant que toutes les mesures seront prises pour améliorer les conditions d'hébergement des haïtiens « pour leur intégration, nous ferons de notre mieux pour les mettre à l'aise parce qu'ils sont nos frères et sœurs».

Une fraternité qui ne semble pas être partagé par tous les étudiants sénégalais, qui tout en reconnaissant la beauté du geste présidentiel, ne partage pas l’enthousiaste vision du Président, confronté qu’ils sont aux problèmes de leur réalité quotidienne, celle des 55,000 pensionnaires de l’UCAD qui peinent à être logés correctement.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-1421-haiti-senegal-163-etudiants-haitiens-sur-la-terre-de-leurs-ancetres.html


S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


DJA
Posté le 25/10/2010 18:59:41
A tous, Ces réactions sont normales. Période d'adaptation! Il fallait s'y attendre. Je vous en avais fait part au point que certains m'avaient jugé pessimiste. Heureusement les faits relatés actuellement sont des problèmes mineurs. Tout pourra rentrer dans l'ordre après un certain temps (adaptation, "période de rodage", ...). Il suffit de vaincre le dépaysement. Le problème actuel le plus inquiétant est le problème de logement. Déloger des étudiants nationaux pour loger des étudiants étrangers ne présagent rien de bon dès le début, et cela risque de perdurer tout au long du cursus universitaire des étudiants haïtiens. En terre étrangère il n'est jamais judicieux d'attiser la jalousie, qui risque d'évoluer en haine, et pire ensuite en inimitié. Lors de la réunion récente de la Francophonie en Suisse le président sénégalais a fait une annonce qui m'a plu. Il a affirmé qu'il a nommé un Responsable des Affaires Haïtiennes avec mandat de s'occuper des étudiants haïtiens. C'est un bon début. Mais cela vient du Sénégal. Je persiste et signe que le gouvernement haïtien devrait installer malgré tout une représentation permanente au Sénégal. L'Ambassade d'Haïti et son service consulaire à Paris sont trop loin pour s'occuper valablement des étudiants haïtiens. En outre, cela donne une mauvaise image, l'impression "malsaine", disons "dérangeante" qu'Haïti est satisfaite d'avoir pu se débarrasser d'eux. Bon débarras et qu'ils se débrouillent!
sénégalais fier de nos facs
Posté le 23/10/2010 19:31:51
Clarck tu t'es jamais posé la question que peut être ces sénégalais sont juste des opposants à wade! J'ai étudié à Dakar et en France et je travaille en Amérique du Nord L'université de Dakar est loin devant toutes les universités d'afrique noire (1ere faculté de médecine). L'Afrique n'a pas le moyens de ces ambitions alors il sera difficile de comparer les facs d'Europe et du Sénégal. Les 163 haitiens ont la chance inouie d'avoir une bonne formation universitaire gratuitement alors faut pas exagérer s'ils sont pas heureux les portes sont grandes ouvertes!
fa
Posté le 21/10/2010 18:08:24
Clarck je ne sais pas qui sont tes amis, et je ne sais d'ou ils tiennent ces idées! j'ai étudié en France mais je sais que les professeurs sénégalais en général ont une réelle connaissance de leur enseignement, la seule critique qu'on puisse faire, c'est le nombre d'étudiants par filiére, par amphi mais en terme de connaissances, pour ta gouverne il n'y a rien de mieux! Pour les haitiens, un conseil, j'ai étudié hors de chez moi et je n'ai pas attendu k 'on me tende les bras, j'y etais pour mes etudes et au fil du temps ceux qui m'ont aimé je les ai aimés, ceux qui ne m'ont pas aimé, j'en ai fait fi voilà.
ZANO
Posté le 21/10/2010 12:56:05
===> CLARK - Oui oui avouons qu'en Afrique les infrastructures ne sont pas modernes comme celles de la France, nous n'avons pas cette chance je cite « pensons à ce que les fils d'Afrique peuvent bien se donner mutuellement pas en éclats mais en concret, de donner à tout un peuple, un maître, un professeur, un technicien bien formé, c'est transmettre d'un continent à un autre l'histoire, la technique et la science conçues et acquises durant des temps. Optimisme / l'université de Dakard prend date et les cadre d'Afrique ont pris classe pour une bonne partie à cette Université. Wad peut bien le faire, nous avons au Sénégal des cycles. Quelqu'un qui dispose de moyens pet bien envoyer son fils à Paris, mais l'Afrique à ses réalités.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2023
Haitilibre.com -n