iciHaïti - Covid-19 : La RD envoie 1,200 militaires et de l’équipements en renfort à la frontière

iciHaïti - Covid-19 : Remise de matériels et d’équipemements médicaux à l’hôpital St-Luc

iciHaïti - MUPANAH : Décès de Muguel Thélusma

iciHaïti - FAd’H : Cogestion d’une vingtaine de fermes agricoles

iciHaïti - Football : Varieno Saint Fleur nouveau Président temporaire de la FHF


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 30 mai 2020

Haïti - COVID-19 : L’OACI va rendre public son protocole sanitaire pour le transport aérien des passagers

Haïti - FLASH : Rapport des décaissements de l’État pour lutter contre le Covid-19

Haïti - Élections : Déclaration du Secrétariat général de l’OEA


+ de nouvelles



Haïti - Social : 3 fois plus de grossesses dans les camps
20/10/2010 12:38:02

Haïti - Social : 3 fois plus de grossesses dans les camps
Selon une étude de l'Organisation du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) et le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP), le taux de grossesse a triplé en Haïti dans les camps de personnes déplacées.

Bidegain Gabriel, l'expert de l’FNUAP, qui a dirigé la recherche, a déclaré que le taux de grossesses est généralement de 4% dans les zones urbaines mais que dans les camps ce taux est de 12%.

« Entre Décembre et Janvier prochain, nous nous attendons à un nombre de naissance important » a fait savoir l'expert qui exprime son inquiétude dans son rapport, face au départ prévu d’un certain nombre d’ONG impliquées dans la santé qui quitteront le pays à la fin de cette année. Une perspective qui selon lui laisse présager une augmentation du taux de mortalité maternelle et infantile si rien n’est fait.

Sans expliquer vraiment la cause de cette augmentation, Bidegain Gabriel précise que 63% des ménages vivant dans des camps de personnes déplacées sont dirigées par des femmes, alors que 54% des familles dans le reste du pays sont dirigées par des hommes. Il rejette l’idée dans son rapport que la cause soit le résultat de viols dans les camps, assurant que le taux de violence reste sensiblement le même avant et après séisme [±1%]. Il accuse les médias de « manipulation médiatique visant à faire passer les haïtiens pour des violeurs et des voleurs ». Selon cet expert, le taux de criminalité lié à ces violences de genre dans les camps, est inférieur à celui de de toutes les grandes villes d'Amérique latine.

Faut-il voir alors dans ce fort pourcentage de femme chef de famille dans les camps la cause de cette augmentation de grossesse ?

BF/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n