iciHaïti - Éducation : Vers une redynamisation de l’alphabétisation

iciHaïti - Économie : Des «Madan Sara» souhaitent monter une coopérative

iciHaïti - FOKAL : Vers l’établissement d’une cartographie nationale du secteur culturel haïtien

iciHaïti - Contrebande : Saisie de chaloupes à Saint Louis du Sud

iciHaïti - Exposition : «Ombre et lumière : la peinture haïtienne d’hier et d’aujourd’hui»


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 3 août 2020

Haïti - Diaspora : Bourses d’études pour les jeunes haïtiens du Québec

Haïti - Espagne : Premier accord de Coopération académique et scientifique inter universitaire

Haïti - Agriculture : Les conditions de sécurité alimentaire continuent de s’aggraver


+ de nouvelles



Haïti - Justice : Massacre à la prison des Cayes - Chronologie
23/05/2010 21:11:25

Une semaine après le tremblement de terre, 12 à 19 détenus de la prison des Cayes, ont été tués par la police le 19 janvier, et une quarantaine d’autres ont été blessé par balles.

Pour des raisons inconnue, les détenus ont été regroupés dans un nombre réduit de cellules, «on a fait des projets d'évasion», explique un ancien détenu. Un chef de gang, connu sous le nom de Ti Mousson «s'est échappé».

La PNH est intervenue plus tard, après avoir lancé 30 grenades lacrymogènes. Les forces de l'ordre déclarent avoir «trouvé plusieurs corps gisant sur le sol tués par un chef de gang parce qu'ils refusaient de participer à l'évasion». Du personnel de la prison au moment de l'émeute, assurent n'avoir vu aucun corps dans la cour.

«Ils ont tiré sur tout le monde, j'avais plein de sang sur moi [..] même quand les gens n'essayaient pas de s'échapper, les policiers étaient nerveux et ils tiraient», témoigne un ancien prisonnier.

Les corps ont été enterré dans les fosses communes

Un responsable qui a enquêté sur le drame, a assuré que la police avait tiré sur des détenus non armés et avait «ciblé ses tirs» notamment sur des chefs de gang.

Après le drame, les Nations Unies ont dépêché une équipe sur place et les photos qui ont été prises montrent des corps dans la cour de la prison et dans les cellules, dont plusieurs sont transpercés de multiples balles.

Depuis 4 mois, les Américains et l'ONU n'ont pas commenté publiquement les meurtres dans la prison des Cayes.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n