Téléchargez le Calendrier scolaire remanié janvier à août 2023 (officiel)





iciHaïti - PNH : Réunion d’urgence du CSPN

iciHaïti - Invitation : Conférence débat sur la situation d’insécurité du pays

iciHaïti - Cap-haïtien : Parc de jeux «Lakay Fun World»

iciHaïti - Petit-Goâve : Distribution du «Livre scolaire unique»

iciHaïti - Tourisme : Vers la création d’un fonds pour le renforcement du site touristique de Labadie


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Politique : Déclaration de la CARICOM sur la violence en Haïti

Haïti - Insécurité : «Belvil» résiste aux attaques du gang «Kraze Baryè»

Haïti - Politique : Changements stratégiques à la PNH

Haïti - Politique : L’EDH s’explique sur le rationnement et les black-out


+ de nouvelles



Haïti - Humanitaire : 49 ONG internationales s’inquiètent de l’arrêt de certains programmes d’aide
31/08/2015 11:34:53

Haïti - Humanitaire : 49 ONG internationales s’inquiètent de l’arrêt de certains programmes d’aide
Cinq ans après le séisme de janvier 2010, selon les données de la matrice de surveillance des déplacements (DTM), 14,970 familles ou 60,801 personnes vivent toujours dans 45 camps dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince et ses environs.

Néanmoins, pour ceux et celles qui vivent dans ces camps, la vie quotidienne est toujours caractérisée par une extrême vulnérabilité. Ces personnes ont un accès limité voire inexistant aux services de base et cette situation pourrait se détériorer avec la fin de divers programmes d’aide humanitaire, dédiés aux problèmes des camps et quartiers informels.

Face à cette situation, le Comité de Coordination des ONG (CCO-Haïti), un consortium de 49 ONG internationales opérant dans les secteurs de la coopération humanitaire et du développement en Haïti, exprime son inquiétude quant à l’arrêt de plusieurs programmes entre les mois de juin et septembre 2015 destinés à la relocalisation des personnes déplacées et à l’accès aux services de base et craint une dégradation des conditions de vie des populations vivant dans ces sites de déplacés.

Le CCO souligne que « bien que l'organisation des élections soit actuellement la priorité du gouvernement haïtien, il n’en demeure pas moins que l'État haïtien a pour obligation de continuer à travailler au respect et à la promotion des droits humains pour toutes les personnes présentes sur son territoire ».

Enfin, le CCO encourage l’État haïtien de veiller à ce que les programmes de formalisation des camps de personnes déplacées et de régularisation des quartiers informels ne se traduisent pas par des expulsions forcées, offrent une sécurité d'occupation à tous, et prévoient des solutions permettant aux plus démunis et aux autres groupes vulnérables d'accéder à un logement décent.

Les membres du CCO Haïti, demeurent prêts à travailler conjointement avec le gouvernement haïtien, pour trouver une solution efficace et juste pour les habitants plus vulnérables vivants dans les camps et les communautés de retour en Haïti.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2023
Haitilibre.com -n