Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Cap-Haïtien : Funérailles émouvantes du Directeur Général a.i de la Mairie

iciHaïti - Post-séisme : Bilan partiel des travaux d’évaluation du bâti dans le Grand Sud

iciHaïti - Nécrologie : Décès du chanteur-compositeur, Rodrigue Milien

iciHaïti - Delmas : Cérémonie de remise des certificats au Palais Municipal

iciHaïti - Musique : Importante réunion entre le Ministre de la culture et l’INAMUH


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #555

Haïti - Culture : Liste des 10 bénéficiaires d'une subvention du Programme AROCH 2021

Haïti - USA : Le Département d’État rejette les critiques de Daniel Foote

Haïti - Politique : Discours du Premier Ministre a.i. à l’Assemblée Générale des Nations Unies (Vidéo)


+ de nouvelles



Haïti - Humanitaire : La plus grande désorganisation de secours de ces dernières années
24/05/2010 07:40:34

L’absence d’un «chef d’orchestre», à Port-au-Prince, a forcé la communauté internationale à prendre conscience de la nécessité de mettre en place un nouveau mode de gouvernance humanitaire. « Malgré une mobilisation internationale sans précédent pour Haïti, nous avons assisté à la plus grande désorganisation de secours de ces dernières années. Et c’est le peuple haïtien qui en a payé le plus lourd tribut » affirme Nicole Guedj, ancienne ministre et présidente de la Fondation Casques Rouges.

« Pour être enfin en mesure de garantir le droit au secours à toutes les populations du monde, il faut nous doter d’une organisation 100% humanitaire qui pourra intervenir partout et pour tous, au nom de l’humanité toute entière, avec les Casques Rouges, frères humanitaires des Casques Bleus, placés sous l’égide de l’ONU. Un État major renforcé serait ainsi chargé de centraliser les informations, de mutualiser les moyens existants et de préparer des réponses concertées » explique Nicole Guedj,

«Il ne s’agit pas de remettre en cause l’indépendance des ONG, ni d’accroître l’emprise des États sur l’aide humanitaire. C’est même tout le contraire, les Casques Rouges permettraient de faciliter l’action des humanitaires et de renforcer leurs capacités d’intervention [...] prenons le risque d’essayer, de faire entrer l’action humanitaire dans une nouvelle ère. Sans idéologie, du pragmatisme, rien que du pragmatisme, ce serait cela les Casques Rouges » conclut-elle.

BF/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n