Cliquez pour télécharger l'Avant-projet de Constitution





iciHaïti - UNESCO : Vers l'inscription du Rara sur la «liste du Patrimoine Culturel Immatériel nécessitant une sauvegarde urgente»

iciHaïti - Jérémie : Lancement de la table de concertation contre les violences de genre

iciHaïti - PNH : Échange de tirs, 3 arrestations, 1 blessé

iciHaïti - Concours : 46ème Édition du Prix littéraire Henri Deschamps est lancé

iciHaïti - Croix-des-Bouquets : Libération d’un otage des mains de ses ravisseurs


+ de nouvelles


Haïti - Santé : L'USAID forme 2,500 agents de santé

Haïti - Insécurité : L'Église victime de kidnapping

Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #387

Haïti - Économie : Impact du Covid sur les TPE et les PME haïtiennes (Enquête)


+ de nouvelles



Haïti - Épidémie : Quand l’ignorance et l’incurie mettent en danger la population
27/10/2010 13:07:21

Haïti - Épidémie : Quand l’ignorance et l’incurie mettent en danger la population
La construction d'un Centre de Traitement du Choléra de 400 lits (CTC) a été stoppée, lundi 26 octobre, quand un groupe de personnes (dont de nombreux jeunes) ont manifesté violemment contre l'ouverture de l'établissement. Plusieurs tentes du centre ont été brûlés. Il n'y a pas eu de blessures graves résultantes de la manifestation.

« La conséquence ultime est que nous sommes maintenant incapables de répondre à l'épidémie de choléra dans la région de l'Artibonite de la manière la plus efficace et dans les meilleures conditions possibles », a déclaré Francisco Otero, chef des équipes d'intervention d'urgence de Médecins sans Frontière (MSF) à Saint-Marc. « Cette installation était essentiel pour alléger le fardeau du nombre élevé de cas sur l'hôpital Saint-Nicolas et assurer un traitement rapide des cas critiques. [...] La proximité d'un CTC d'une communauté ne pose pas un risque supplémentaire pour la population, au contraire, un CTC permet un traitement rapide des victimes touchées par le choléra, en aidant à assurer des soins vitaux à des cas critiques et à contrer la propagation de la maladie. L'apparition rapide de la diarrhée et des vomissements de l'infection cholérique qui peut être mortelle en moins de 24 heures si elle n'est pas traitée »

Le ministère de la Santé qui avait autorisé MSF à installer ce CTC sur un terrain de football à proximité de l’hôpital a recommandé le démantèlement des installations afin de soulager les tensions avec la communauté et de donner l'occasion de rassurer davantage la population que l'installation ne pose pas du tout de risque pour eux. Les autorités haïtiennes ont déclaré qu'elles proposeraient un autre emplacement pour le CTC.

« Ce CTC aurait soulagé la pression sur l'hôpital, lui permettant de poursuivre sa fonction normale au service de la population. Il aurait aussi permis à contrôle de l'hygiène optimale, ce qui est fondamental pour le traitement du choléra » déplore un porte-parole de MSF qui rappelle qu'à l’heure actuelle MSF peut traiter le choléra, dans huit de ses installations dans la région de l'Artibonite et dans et autour de Port-au-Prince et que cette année seulement, les équipes MSF ont répondu à des flambées de choléra au Cameroun, Tchad, Niger, Nigéria, Papouasie-Nouvelle-Guinée et la Zambie.

Il est regrettable que l’ignorance des populations puissent ainsi aggraver une situation déjà extrême, mais il est encore plus déplorable de constater l’incurie d’un gouvernement incapable de faire respecter ses décisions dans une zone déclarée en état d’alerte maximum et de contribuer, en acceptant de céder à la population, à mettre en danger davantage cette même population qu’il est censé protéger.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-1517-haiti-social-manifestation-contre-un-centre-de-traitement-du-cholera.html

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Bvline
Posté le 27/10/2010 15:05:53
Lasigwav, si l’épidémie se propage a travers le pays, le football, ça aura un sens? dis donc?
gaspar
Posté le 27/10/2010 14:17:02
Il est a se demander qu'est ce qui a pu inspirer ces gens. On ne va tout de même pas passer son temps a changer d'emplacement pour un centre de traitement toute les semaines. Puisqu'il s'agit de protéger la population je crois bien que des mesures énergiques s'imposent!
lasigwav
Posté le 27/10/2010 13:35:08
Un terrain de foot-ball à Saint Marc où il y a 3 équipes au niveau du championnat national; il y a de l'espace à la sortie nord de la ville après carrefour guêpes c'est une affaire de bon sens malheureusement ce n'est pas la chose la mieux partagée.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n