iciHaïti - Politique : Élection du nouveau Comité exécutif de l'Observatoire de la Jeunesse Haïtienne

iciHaïti - Éducation : Fin des épreuves officielles pour le bac permanent

iciHaïti - ONAFanm : Distribution de 3,000 chèques de prêt

iciHaïti - RD : 866 haïtiens rapatriés en Haïti en 4 jours

iciHaïti - AVIS : Concours national de la chanson francophone


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - FLASH : Rapport accablant de l’ONU, sur le massacre de Bel Air

Haïti - AVIS : Programme de bourses d'apprentissage de l’anglais et d’initiation à l’informatique

Haïti - Crise : La CARICOM va envoyer une mission d’enquête en Haïti

Haïti - PNH : «Il ne faut pas confondre droit syndical et droit de grève» dixit Jurimedia


+ de nouvelles



Haïti - Élections : Colin Granderson un optimisme excessif
29/10/2010 11:05:47

Haïti - Élections : Colin Granderson un optimisme excessif
Alors que l’Organisation Panaméricaine de la santé (OPS) à dressé mercredi dernier un sombre tableau de l’épidémie de choléra qui se propage rapidement, que plus de 5,363 personnes infectées sont hospitalisées, dont 10% de moins de 5 ans (bilan provisoire 26/27 octobre non encore annoncé par le gouvernement haïtien) et que la maladie à fait officiellement 305 décès en date du 27 octobre (mais plus probablement entre 348 et 380 en attendant les chiffres officiels) Colin Granderson, chef de la mission conjointe OEA/CARICOM a déclaré que « malgré une série d'obstacles politiques, administratifs et logistiques, le processus progresse régulièrement ».

Le Chef de la mission est convaincu que « La participation aux élections présidentielle et législatives auxquelles sont convoqués les haïtiens le 28 novembre devrait être satisfaisante malgré l'épidémie de choléra [...] Je n'ai pas de boule de cristal, mais je pense qu'il existe un certain nombre de facteurs [?] qui vont permettre une participation satisfaisante au scrutin prévu dans un mois ». Estimant « qu’une élection satisfaisante [crédible ?] devra avoir un taux de participation d’électeurs largement supérieure à 11% » Il s’est dit convaincu que « les gens vont aller voter [...] même les menaces de boycotter les élections disparaissent [?]... ».

« Pour convaincre il faut être convaincu...» sans aucun doute Colin Granderson est convaincu, toutefois nous avons du mal à partager cet optimiste concernant le taux de participation des électeurs aux prochaines élections. Ces élections sont réalisées dans un contexte sans équivalent où 3 important nouveaux facteurs perturbateurs s’ajoutent (à ceux déjà communs aux élections en Haïti) :

  • Des milliers de bandits évadés, dont certains très dangereux, sèment la terreur dans le pays
  • 1.5 millions de personnes vivent dans des camps de déplacés, dans des conditions parfois extrêmes
  • L’épidémie de choléra qui menace de s’étendre ajoute ses peurs.

Avec ces 3 facteurs, ce n’est plus de la conviction qu’il faut pour envisager un taux de participation élevé mais la foi. Nos concitoyens ont sans aucun doute le désir de changement au pays, mais faut-il encore qu’ils puissent surmonter leurs problèmes quotidiens, qu’un climat sécuritaire soit instauré (ce qui n’est pas le cas au delà des discours) et que le choléra ne se propage pas dans le pays. Beaucoup à surmonter pour de simple être humain qui survivent dans des abris de fortune depuis 10 mois...


Colin Granderson, reconnait toutefois que le chemin vers une élection réussie « n’est pas encore tout à fait clair » soulignant que les campagnes électorales sont complexes et que l’augmentation de la violence à l’approche du scrutin reste une préoccupation. Il rappelle qu’un autre défi pour la mission est de s’assurer de la distribution des cartes d’identité, qui pose de grands problèmes logistiques, et qui concerne 300,000 cartes pour le moment. Enfin il confirme que la base de données établie par l'Office National d'Identification (ONI) et envoyée au Conseil Électoral Provisoire (CEP) qui comprend 4,6 millions d’électeurs, inclue 6,1 % de personnes inscrites mais décédées. L’épuration de la liste n’ayant pu être faite « ces personnes ne peuvent pas être éliminées sans un certificat de décès », ce qui est dans la situation un véritable « casse-tête », a précisé Granderson.

« Malgré tous les problèmes, il y a une dynamique dans le pays qui tend vers l'organisation d'élections » affirme le Chef de la mission OEA/CARICOM.

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n