iciHaïti -AVIS : Pêche, Chasse et captures interdites

iciHaïti - AVIS CONATEL : Interdiction d'augmenter les tarifs dans les télécoms

iciHaïti - PNH : Distribution de masques au QG du CIMO

iciHaïti - Culture : Fermeture du Parc national historique

iciHaïti - Petit-Goâve : La police municipale ferme les portes de la Mairie


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 4 avril 2020

Haïti - Social : Plusieurs milliers d'haïtiens ayant perdu leur emploi ont déjà quitté la RD

Haïti - Justice : Plus de 50 prisonniers libérés, l’OPC préoccupé

Haïti - FLASH : Vaste armada militaire US en route vers le Venezuela avec l’accord d’Haïti


+ de nouvelles



Haïti - Société : Les trafics aux frontières, une situation endémique
03/11/2010 13:31:42

Haïti - Société : Les trafics aux frontières, une situation endémique
Le Dr Santiago Caba, ancien Consul d’Haïti en République Dominicaine, à déclaré que la situation aux frontières; trafic de personnes, d'armes à feu, de médicaments et d’aliments, entre autres, est endémique et que ce n’est pas une question nouvelle ni une préoccupation des députés. « C'est un mal que nous connaissons depuis longtemps mais tous [les politiciens] préfèrent garder le silence. Les autorités doivent définir des priorités sur les frontières, afin de préserver l'intégrité de la République dominicaine. Il faut élaborer des politiques qui visent à développer et à protéger notre souveraineté ».

Selon l'ancien diplomate, le Congrès est le principal responsable de la faiblesse aux frontières. Si Dajabon et d’autres provinces frontalières sont livrées à elles-mêmes [ou presque], c’est parce que les autorités ne prennent pas la peine de se conformer à la loi 28-01 du développement frontalier. Précisant que si cette loi était mise en œuvre, il serait possible d’encourager des compagnies établies dans les zones frontalières et favoriser la création d'emplois et améliorer les conditions de vie des populations de ces zones.

« Pour parler du manque de contrôle aux frontières, et prendre les décisions qui s’imposent, vous devez d'abord connaître votre environnement, les relations dominicano-haïtiennes et les problèmes sociaux, en particulier : la pauvreté, le manque d'emplois et de débouchés dans les populations », a déclaré l'ancien consul.

Il déplore que devant cette absence de volonté politique, les gens violent la loi à la recherche d’alternatives pour survivre, favorisant ainsi le développement de multiples trafics et actes illégaux aux frontières.

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n